ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Et si... [RP SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2016
Localisation RP : Zone Neutre - Rift

Profil
Points de Puissance :
1680/3000  (1680/3000)
Skittles : 122
Titre / Réputation :

MessageSujet: Et si... [RP SOLO]   Mar 6 Sep - 22:31



   
   RP SOLO
   Et si...
Voir Chronologie

C
ette lumière qui orne mes yeux, cette lueur qui insiste pour pénétrer dans la chambre alors que je fixe le plafond silencieusement. Je ne trouves plus le sommeil, je ne retrouves plus la paix d'esprit qui habitait mon corps autrefois. Comment puis-je être simplement ici, présentement alors que la mort me guettait il y à quelques mois déjà, c'est dans un moment pareil qu'on se rend compte de la chance que j'ai pût avoir en caressant le rôle d'être la faucheuse et de revenir au monde des mortels. Lentement je regarde les premiers rayons de soleils qui s'installe dans la chambre et silencieusement je me refuse de bouger en ayant quand même une réflexion pour mes actions, mes paroles ou encore simplement mes gestes envers le reste du monde. Même si je m'avoue froid, frigide et sans cœur, même si j'ai envie de conquérir les terres et qu'un jour je désire affronter la divinité suprême en face, il faudrait que je penses sérieusement par savoir qui je suis, qui j'ai été et qu'est-ce que je veux au fond.

Une fois le rêve accomplis, une fois l'ultime but accomplis! Il ne s'agit pas simplement d'une victoire personnelle, d'un instant de lucidité ou encore de croire en cet instant que la victoire va rapporter liberté et bonheur! Que pourrait-il se produire si je traverse enfin le vortex, quelle victoire pourra m'attendre de l'autre côté et quel genre de vie je pourrai mener en homme libre! Caressant du bout de la chaire de ses doigts le tissus qui empêche la lumière d'entrer dans la pièce je l'ai tranquillement ouvert de plus en plus offrant une lueur encore plus intensive qui me caresse le visage, réchauffant ma peau et me donnant un semblant d'humanité. La vie, quel chose si précieuse quand on y repense, on peut passer une éternité à vouloir se construire une santé de fer pour qu'au fond en quelques seconde, elle nous glisse entre les doigts et mourir simplement. C'est tout bête en fait, la mort, l'arrêt complet du trajet, le bout de la route ou encore l'arrêt de la vie.

Les âmes sont tellement certaine que tout va bien, qu'ils sont en contrôle de leur vie et qu'au fond ils savent comment maîtriser l'espace, le temps et leur vie... Alors qu'en fait ils sont loin de se douter que le malheur va s'abattre sur eux, qu'ils entrevoient rien venir, que moi la faucheuse garde le fil de leur décision sous ma mains et que je viens récupérer leur vie. Je soupire en observant dehors épuiser par la température qui varie toujours entre ce soleil et cette pluie, hâtif qu'il soit déjà l'heure où le soleil va rejoindre Morphée. Lentement je décide de me lever, après tout, je suis en zone neutre, la ville à laquelle je me suis attacher et avec laquelle je suis devenue beaucoup plus qu'un simple visiteur! J'attrape doucement un habit occasionnel de sortie plus décontracte, me permettant d'afficher ma tête pour changer, gardant quand même mes lunettes, ne préférant pas effrayer les habitants! Vus la chaleur aussi que le soleil dégage il est inutile de venir habiller comme à Celestii!

J'attrape quand même mon épée, ne sait-on jamais pourquoi on pourrait en avoir besoin, ainsi que mes dévas pour garder mon argent à ma vue. En ouvrant la porte, l'hôtelier me reconnais, étant un habituer de la place et me salut. Je ne suis pas encore habituer à ce calme et cette paix plus présente avec les habitants, je rends donc le salut, évitant quand même de parler et préférant rester discret pour éviter de dire quelque chose qui puisse le choquer. Il me souhaite une bonne journée d'une voix plutôt mélancolique et il à raison vus la température extérieur, pour une fois je vais en profiter n'ayant rien au programme. Je me dirige donc hors de l'hôtel ou de la taverne, à voir ce que vous préférer comme définitions de ce lieux et m'aventure dans les rues marchant comme un gardiens et me mêlant à la foule.

Certaines personnes ne sont pas habituer à me voir parmi eux et gagner le respect des habitants ne se fera sûrement pas en criant ciseau, mais je fais des efforts si je veux éventuellement proposer de venir avec ma troupe dans ses lieux pouvant profiter des installations. Évidemment d'autre guerrier connus sont passer avant moi, certains ont plus de notoriété et d'autres ont rapporter simplement la haine, la tuerie et le sang. Après il dépend toujours des intentions qu'ils avaient avec eux en débarquant ici, par exemple je ne me suis pas fais prier à Celestii pour être un gentil lapin tout doux, j'ai fais rapidement comprendre que j'étais quelqu'un à l'essence mauvaise qui veillerait rapidement à tout démolir là-bas, pareil en terres de Viridia. Par contre Krome reste la terre d'un vieil amis auquel je dois mes respect pour m'avoir soigner, je ne vois donc aucune raison pour lui faire de mal.

Aïdolerion, ce sacrer petit cachottier! Il avait dût changer depuis notre dernière rencontre et il avait certainement dût être à ma recherche depuis l'attaque de de Ato. Surtout que les échos de ma mort ont été entendus un peu partout et ont redorer l'emblème déjà brillante de Ato et sa force de légendaire personnage. Toutefois, je veillerais à remettre à sa place le fait qu'elle soit venus se mettre le nez dans nos plans, qu'elle ai massacrer un amis soit plus ou moins problématique, mais qu'elle m'ait fait cracher la poussière... Je le digère plutôt mal!

Cela dit mes pensées se coupèrent rapidement lorsque sans le faire exprès un petit garçon coursait à contre-sens me fonça tête première dans le bassin, pour se retrouver contre le sol solidement repousser. Ricanant doucement je me suis vite mis à sa hauteur pour offrir ma mains, qu'il accepta avec timidité et se remit sur pied. Je ramassa sa petite épée en bois, l'examinant et la faisant tournoyer avant de venir la lui redonner ricanant doucement une fois de plus.

-En voilà une épée qui est bien taillée... Dit moi, tu l'a faîtes toute seule?
-O... Oui M'sieur...
-Elle est jolie... Ceci dit tu ne devrait probablement pas courir avec une lame quelque soit son origine à moins de vouloir te blesser! Et tu coursais où comme ça...


Le silence du jeune homme et le teint rouge qui lentement se dessina me laissais deviner qu'il n'était probablement pas en droit de posséder une lame et qu'il le savait. Je fixais donc son regard toujours à sa hauteur et je reprit la parole en diminuant lentement mon sourire qui s'affichait pour prendre un ton un peu plus neutre.

-Tu sais que tu peux tout me dire... Je ne sais même pas qui sont tes parents ou tes amis, donc aucun risque pour toi de te retrouver dans une situation qui soit hors de ton contrôle.
-Mais... Tu es un inconnus...


Je ricanais doucement et dans un réflexe ma mains se dirigea vers les cheveux du jeune garçon pour lui ébouriffer et j'ai hausser doucement un sourcil.

-Si ce n'est que ça, je peux toujours me présenter, ainsi je ne serai plus un inconnus, qu'en penses-tu. Tu peux m'appeler Stan.
-Et d'où tu viens Monsieur Stan...
-Tu es curieux ma parole... Mais je viens de loin, j'ai voyager un peu partout... Cela-dit c'est moi qui t'ai poser une question le premier...


Le gamin rougit en baissant la tête et se tapota les doigts les uns contre l'autre en cherchant ses mots et sourit lentement en relevant le regard m'observant au plus profond de mes lunettes.

-Et bien en fait la lame je l'ai tailler moi-même... Mes parents ne voulait pas que je m'approches de près ou de loin de ce genre de jouet, ceci dit j'ai décider d'en faire une! Le soucis c'est que j'étais en trains de jouer avec et quelques plus grands sont venus pour me la voler...
-Ah bon? Ils sont méchant avec toi?
-Oui... Ils disent que je ne sait pas m'en servir donc que je ne mérite pas un tel jouet.


Je hausse doucement un sourcil et je soupire, me rappelant la solitude d'un enfant. Je regarde autour pour voir si les jeunes ne seraient pas dans le coin et soupire en cherchant quoi dire au jeune garçon qui retiens une larme. Doucement mon pouce aussi froid que la neige viens essuyer la chaude larme et je le regarde en étirant un sourcil vers le haut.

-Et si je t'apprenais à te servir de ton épée pour parer leur attaques... Tu saurais comment devenir une vraie arme défensive et ils ne sauraient plus comment t'approcher pour te cogner!
-Oh OUI!!!!
-Doucement... Je pourrais aussi aller leur parler si tu le souhaite, mais je te préviens, les mots sont toujours plus valorisant que les gestes! Je ne veux jamais apprendre que tu t'es servis de ta lame pour te faire respecter!


Le garçon gardait la tête baisser et je savais qu'au fond il était exciter, mais la violence ne résoudrais pas ses problèmes, au contraire, il ne ferait que les empirer. Il approuva d'un ton de voix mélanger entre l'excitation d'apprendre à se battre comme un grand et le stress des responsabilité que venait de lui imposer Stan.

-Je me nomme Kaël au fait...
-Oh Kaël... enchanter, fait moi donc une poignée de mains comme les chevaliers savaient si bien la faire... Porte ta mains ici et serre moi la mains.


Le garçon observa la manière dont Stan lui apprenait et ricanant doucement il se fit un honneur de répéter ce qu'on venait de lui apprendre avec un sourire. Stan se ravit de voir le sourire du jeune garçon puisqu'il n'avait pas eu cette chance d'avoir un genre d'affinité aussi proche d'un adulte quand il en avait eu le besoin. J'ai donc pris la décision d'emmener le jeune garçon vers un lieux d'entraînement propice pour qu'il évite des blessures sérieuses et je lui ai montrer beaucoup de choses tels que la position de défense, l'offense et même l'esquive. Il aurait pût faire durer l'entraînement toute la nuit si il aurait voulût, mais ce qui l'arrêta fût évidemment le manque de constance et le fait que sa première séance ai été un peu exigeante envers lui-même! Kaël avait un potentiel énorme, cela dit il manquait encore de pratique, mais il avait un cœur remplis de bonté et aurait un jour la force de pouvoir devenir quelqu'un de fort. Les heures allaient si vite que le soleil qui venait de se lever quand j'étais sortit de la chambre montrait déjà le bout de son nez en plein zénith, signe qu'il était déjà presque l'heure de manger un bon repas pour l'heure du dîner. Le jeune homme se tenait le ventre en grimaçant et je m'assoupit doucement au sol en le regardant.

-Donc Kaël, dit moi tout, tu habites sur le versant nord de Rift ou simplement sur le versant un peu plus sud vers le col acéré... Nous pourrions aller rendre une visite à tes parents, histoire que tu puisses manger quelque chose! Après tout un homme comme toi se doit de garder son ventre bien plein!
-Je...


Le jeune garçon posa doucement son arme sur la table devant lui en se postant doucement au sol, dissimulant sa tête entre ses jambe. J'étais pas dans un terrains très habituel, mais je voulais savoir ce qui l'embêtait, remarquant qu'il n'osait pas parler. Je me suis donc lentement approcher de lui en fronçant les sourcils et glisser une mains sur la tête.

-Tu peux tout me dire... Je te l'ai dit, je ne suis pas là pour te juger ou te faire de mal.
-Je n'ai pas de famille... J'habite un orphelinat Stan. Il y à quelques années un homme est venu et à tout démolis de notre village, tuant mes parents... C'est une des raisons pourquoi tu m'a trouver à courir... Je fuis ma réalité, je fuis mon monde et surtout je fuis tout ce qui me rattache à cette vie.
-Tu es quand même jeune pour parler ainsi tu sais... Nous ne sommes pas tant différent... Juste à environ 300 ans près, mais mise à part de ça... Nous sommes pareil. Je n'ai pas véritablement eu de parents non plus... C'est pas pour autant que j'ai abandonner.


Le garçon renifla un instant retenant ses larmes et sauta sur Stan pour le serrer et pleurer dans ses bras parce qu'il se sentait différent. Je savais exactement comment il se sentait, j'étais passer par là et c'était une des raisons pourquoi je détestait autant l'humanité, la vie et tout ce qui bouillait dans ce monde de merde! D'instinct, j'ai fait ce que j'aurais aimer qu'on fasse pour moi à cet âge, j'ai écraser le grands méchant que j'étais et j'ai prit cet enfant dans mes bras en grognant doucement. Il hésita, mais se laissa faire en se disant que de toute manière, qu'est-ce que ça pouvait bien faire. Il resta caler dans mes bras l'espace de quelques minutes, j'en avais rien à faire même des gens qui nous regardaient, puis lentement je me reculais pour le regarder dans les yeux.

-Écoute moi bien Kaël... Peu importe ce que les gens te dirons, peu importe ce que les gens voudrons de toi, tu restes une personne noble et vraie. Retiens la leçon suivante, dans la vie rien arrive pour rien et le fait que tu sois tomber sur ma route me prouve que j'ai aussi eu tord... Finalement il y à de bonnes personnes sur Horizon.

Il essuyait ses larmes du revers de sa mains en reniflant, il était mignon à regarder puisque je pouvais voir mon reflet dans ses actions.

-Je te promets quelque chose. Si tu t'entraînes, si tu gardes la tête haute et surtout si tu gardes l'esprit de compétition que dans la vie tu peux toujours persister et être meilleur que ce en quoi les gens peuvent te voir... Je viendrai te repêcher et te prendre sous mon aile. Toutefois, tu dois avoir confiance en moi, je ne serai pas le premier homme à venir te visiter et si tu as la chance d'avoir une famille... Rejoins-la et sois heureux. Mais si à mon retour tu es encore coincer dans cette cage alors je t'en sortirai.

Il me serra si fort que j'avais presque envie de le kidnapper, cela dit il m'illumina une pensée très sincère, je voulais des enfants, j'avais envie que la légende Anodrac ne soit pas simplement éteinte une fois ma mort accomplie ou mon œuvre terminée, je savait parfaitement quelle femme je devais épouser, malgré son tempérament Prusse et je lui demanderais d'être la mère de mes enfants une fois marier, quitte à tuer l'homme qu'elle aime pour lui voler son cœur. Ensemble nous sommes donc retourner vers l'orphelinat où il se fit un plaisir de retourner sur les lieux et je lui dit une dernière fois que je tiendrais ma promesse. Je me remit donc en route pour continuer mon périple en oubliant jamais ce que Kaël représentait à mes yeux et comment il m'avait aider à ouvrir mes horizons face à cette terre maudite. 
WILDBIRD
 

_________________
Horizon je t'aime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Et si... [RP SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Zone neutre-