ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Quand mort rencontre haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Quand mort rencontre haine   Mer 14 Sep - 21:39

Le mal attire le mal...









♦ Ah Fushia… cette ville était un endroit très agréable à visiter. En effet, la capitale militaire de Vermeï possédait un centre-ville très vivant contenant des petits commerces divers et variés, des habitations aux architectures singulières et quelques fois, des petites industries fournissant un travail à la population autochtone. Les conditions parfaites pour que je puisse contempler, étudier et juger le comportement des humains à Horizon. Cette espèce, qui avait l’honneur de trouver mes origines en ses rangs me fascinait au plus haut point. Comment une chose aussi faible avait-elle réussi à se retrouver au sommet de la chaîne alimentaire ? De quelle manière le genre humain avait-t-il réussi à devenir si influent, que même dame nature avait du mal à s’opposer à lui ? Depuis mon plus jeune âge, tant de questions de cet acabit me trottaient dans la tête, il me fallait y répondre, il me fallait apporter la vérité quant à la véritable nature de l’homme. Après mon entrée à la Soul Society, événement qui allait changer ma vie, je compris alors que pour me rapprocher de cette vérité, pour réussir à donner un sens à nos existences, à notre place sur la Terre, il me faudrait m’élever.

♦ Dans l’esprit humain, la seul chose qui pouvait se trouver au-dessus d’elle était Dieu. Nommé "Infinity" en ces lieux,cette entité, cette présence, cette force à laquelle tous vouaient une adoration. Tout être humain possède un dieu, car tout homme croit en quelque chose. Certains se complaisent dans une religion, d’autres - se pensant athées - ne se rendent même pas compte qu’ils sont croyants. Lorsqu’ils respectent un code voir une bible et appliquent les valeurs y correspondant. Un adepte de Râ où un épéiste suivent ont tous deux une manière de vivre, une idéologie et donc à mes yeu, ils se ressemblaient tous. Le fait de croire en une chose était déjà preuve de soumission envers cette dernière : l’admiration est le sentiment le plus éloignée de la raison.


♦ Je devais donc devenir cette admiration et devenir celui auquel ils croiront et je ne devrais croire en rien ni personne. Je suppose qu'il est naturel pour les êtres inférieurs de se soumettre à leurs homologues supérieurs. S'ils veulent rester en vie, ils n'ont pas d'autres choix que de se soumettre docilement. C'est un cycle sans fin... Afin d'échapper à ce fardeau... Ceux qui pensent ainsi cherchent une personne plus forte qu'eux. Et celle-ci, à son tour cherche une personne plus puissante pour les protéger. C'est ainsi que naissent les dieux. L'invitation que j'avais reçu, m'avait conforté dans cette idée.


♦ Je marchais d’un pas calme et assuré prenant ce que l’on appelle vulgairement un « bain de foule ». Fushias regorgeait de personnes aux caractéristiques et aux personnalités divers et variés et la plupart des humains d'Horizon y résidait. N’étant pas dans un endroit où les gens pourraient me reconnaître et ainsi m’accoster pour une demande ou pour me saluer – chose qui, à vrai dire, ne me plaisait guère – je fus très agréablement surpris par la suite des événements.

 
♦ Toujours en marchant d’une manière peu pressée, un reiatsu – se trouvant non loin de moi – attira mon attention.La pression spirituelle que cette personne dégageait n’était pourtant pas plus puissante que la mienne, mais une pulsion me poussa à connaitre son identité. Le pas nonchalant et ralenti qu’était le mien devint un peu plus prompt et assuré. Ne voulant pas effrayer la pauvre âme, si jamais elle était dans une situation compromettante, j’usai de ma capacité à dissimuler ma présence afin de ne pas me faire remarquer.





♦ Quelle ne fut pas ma surprise quand je tombai nez à nez avec une créature un peu plus petite que moi.  Elle avait une apparence plutôt humanoïde, mais la couleur de sa peau était totalement surprenante. Elle était complètement bleu – couleur n’étant pas très courante chez les habitants du Hueco Mundo – et  ses pupilles arboraient une couleur jaune or.  Sa peau était parcourue de marques noirs à certains endroits et ses oreilles – si on pouvait appeler cela comme ça – n’était qu’en fait que deux orifices ayant un peu de relief arrondi. Ses cheveux, d’ailleurs n’en n’était pas vraiment non plus. Ils me rappelaient plus de grandes tentacules servant d’armes à certaines espèces.  Malgré tout, elle semblait être un être féminin, puisque l'on pouvait apercevoir deux  boursouflures sur la poitrine dessinant  sur celle-ci quelque chose se rapprochant de seins.




« Salutations inconnue. Nous ne nous connaissons pas, mais tu dégages une certaine puissance qui m'intrigue assez fortement. As-tu, toi aussi, été arraché à ton monde par cet Infinity que beaucoup se permettent de vénérer ?  » prononça doucement le dieu de la mort jusqu’à ce que, tel un fantôme, il apparaisse complètement aux yeux emplie de haine de cette mystérieuse femme .




_________________


« À l'origine,ce n'était pas dans mes intentions de tromper. C'est simplement que personne n'a su voir qui j'étais vraiment...»



Caractéristiques : Beauté : 3 Intelligence : 7 Charisme : 5 Humour :0

La confrérie du Smiley:
 


Dernière édition par Aizen Sôsuke le Mar 20 Sep - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 01/05/2016

Profil
Points de Puissance :
785/1500  (785/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Quand mort rencontre haine   Jeu 15 Sep - 18:31


Quand Mort rencontre Haine








Aizen Sôsuke
Fushia


J'arrivais enfin à Fushia, la capitale des conquérants. Cet méchant de pierre tombale m'avait salement amochée, mais, grâce à ma capacité pour absorber la vie d'autrui, j'allais bien mieux a présent. Il m'avait fourni ce dont j'avais besoin. Des informations sur ce monde, les conquérants semblaient les plus à même de m'aider dans ma tâche. Pour cela, je devais retrouver ma puissance à tout prix. Je devais rencontrer ce Caïle Ouja, il était certainement bien plus fort que moi, pour le moment, mais j'avais la technologie de mon côté.

L'entrée de la ville était assez imposante, les gardes me regardaient étrangement. Ils ne devaient jamais avoir vu de Twi'Lek et encore moi de guerrier Sith. L'un d'eux m'interpellait. Je m'approchais donc, ne voulant pas causer de problème pour le moment, bien qu'un coup de sabre dans la gorge le tuerait sur le coup normalement. Ma main était posée sur le manche de mon sabre juste au cas où ce pitoyable être vivant voudrait s'en prendre à moi.

"Alors peau bleue, on veut rentrer en ville ? Il va falloir me payer si tu vois ce que je veux dire !"

Je soupirai longuement, retirant le manche de ma ceinture en pointant l'homme

"Tu ne mérites que la mort pour me parler de la sorte, chien !"

"Haaa j'aime les tenaces !"

Il sortait son épée de métal, m'attaquant en frappant de façon horizontale. J'allumais une partie de mon sabre, tranchant l'épée en deux d'un simple coup devant les yeux médusés de l'autre garde qui semblait vouloir se battre lui aussi. Je rangeais mon sabre en fixant celui qui m'avait attaqué.

"N'essaye plus jamais de m'importuner, sinon je trancherai autre chose que ton épée."

Le second garde semblait se calmer, les personnes ayant vu la scène parlaient à voix basse entre eux, mais je m'en fichais éperdument. J'entrais finalement dans la ville, observant l'architecture primitive des autochtones de ce monde. La technologie n'était visiblement pas aussi développer que sur mon monde, c'était même médiéval pour tout dire. Je marchais dans les rues pleines de vie et de garde. J'arrivais sur une place assez grande avec diverses étales au centre. Je m'arrêtais un instant, quelque chose me gênait dans la force quelque chose d'un peu plus fort me regardais. Je me dirigeais vers une ruelle. Je m'arrêtais soudainement, il apparaissait devant moi.

Il était plus grand que moi de quelques centimètres, les cheveux bruns. Je mettais ma main sur le manche de mon sabre en le regardant, fronçant les sourcils en guise d'avertissement. Il me parlait sans même se présenter. Je devrais m'habituer, personne ne me connaît ici. Cela devrait changer sous peu avec un peu de chance, mais ils seront obligés de reconnaître ma puissance quand ils se soumettront... Lui aussi me parlait du dieu "Infinity" mais il ne semblait pas y croire non plus. Au moins, il n'avait pas l'air agressif.

"Ce que vous, Humains, appelez Dieu n'existe pas et il n'en existera jamais. Seule la force est et sera. Mais oui, j'ai aussi été extirpée de mon monde depuis peu. Même si ton approche se voulait discrète, tu ne l'étais pas pour moi, alors évite d'aborder les gens ainsi. Sur mon monde, tu serais déjà mort. Surtout que tu as oublié de te présenter."

J'avançais un peu dans la ruelle pour m'appuyer contre un mur. Pour attendre sa réponse, je restais malgré tout prête à dégainer.

"Que me veux-tu ?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Quand mort rencontre haine   Lun 3 Oct - 19:17

L'union fait la force ?!








♦ Comme je l'avais entrevu, la première réaction de la femme fut agressive. Il est vrai qu'avec l'expérience au combat, il devient difficile de se faire surprendre par une présence étrangère. Ne pas sentir quelqu'un arriver peut s'avérer fatal et les meilleurs guerriers sont souvent ceux qui sont capable de pressentir le danger avant qu'il n'arrive. La guerrière à la peau azure n'avait pas du tout apprécié que ses sens soient trompés. Même si elle prétendait ne pas être dupe, la méfiance qu'elle éprouvait à mon égard me prouva le contraire. Je ne pouvais pas lui donner tort,car elle avait tout à fait raison de se méfier de moi. Malgré ma puissance réduite, j'étais beaucoup plus fort que l'habitant lambda d'Horizon.

♦ La main sur son arme, la non-humaine me fit par de son désagrément quant à la non-divulgation de mon identité. Il était vrai que dans beaucoup de cultures, se présenter avant d'entamer la conversation était chose obligatoire. Tout manquement à cette règle de politesse était sévèrement réprimandé. Depuis le début, personne n'était au courant de ma véritable identité. Pour tout les habitants d'Horizon, j'étais Atsuji Matsuda et tant que certaines conditions de mon plan n'étaient pas entièrement réunis, je resterais Atsuji Matsuda.

« Du calme... je ne te veux aucun mal. Si je t'ai offensé, cela n'était pas mon attention. Merci de confirmer ce que je pensais. Je suis dans la même position que toi et j'essaie d'en tirer avantage. Je me nomme Atsuji Matsuda » dit Aizen qui avec un ton calme, mais assuré prononçait les premières phrases de son discours.

♦ Le shinigami voulait calmer le jeu, combattre cette femme ne serait pas productif et il le savait. Il ne voyait pas en elle une ennemie, mais une potentielle allié. Bien sûr, Aizen Sôsuke n'allait proposer aucune promesse ou aucun pacte de ce genre, il était au dessus de ça et n'avait confiance en personne. Malgré la perte de la quasi totalité de ses pouvoirs, le shinigami savait que cela ne durerait pas et qu'avant de recouvrer sa force, il devait être entouré. Ses anciens subordonnés avaient mieux à faire qu'avoir confiance en lui. La seule chose qu'Aizen pensait proposer à cette femme se disant athée, c'est qu'ils voyageraient ensemble vers la victoire,rien de plus. Sôsuke avait comme habitude de toujours prêché l'indépendance.




« Tu ne crois pas en l'existence des dieux ? Je suppose qu'il est naturel pour les êtres inférieurs de se soumettre à leurs homologues supérieurs. S'ils veulent rester en vie,ils n'ont pas d'autres choix que de se soumettre docilement. C'est un cycle sans fin... Afin d'échapper à ce fardeau... Ceux qui pensent ainsi cherchent une personne plus forte qu'eux. Et celle-ci,à son tour cherche une personne plus puissante pour les protéger. C'est ainsi que naissent les dieux. Mais entendons nous bien. Je deviendrais le dieu qui ne leur laissera pas d'autre choix que de croire en lui. » dit-il d'un ton glacial avant de reprendre avec un air plus décontracté

« Ce que je veux de toi ? A vrai dire rien ! Tu as tes objectifs et moi les miens. Si comme moi ta force originelle t'as été volée, tu sens qu'elle revient peu à peu n'est-ce pas ? En attendant de retrouver notre puissance, il serait judicieux que des personnes comme nous, soient du même côté. Qu'en penses-tu ?  »




♦ Aizen était allé droit au but. Vermeï était le pays dont la politique correspondait le plus à ses objectifs. Même si cette femme n'était qu'une simple orpheline de son monde, il sentait en elle un potentiel intéressant...  




_________________


« À l'origine,ce n'était pas dans mes intentions de tromper. C'est simplement que personne n'a su voir qui j'étais vraiment...»



Caractéristiques : Beauté : 3 Intelligence : 7 Charisme : 5 Humour :0

La confrérie du Smiley:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 01/05/2016

Profil
Points de Puissance :
785/1500  (785/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Quand mort rencontre haine   Mer 5 Oct - 22:20


Quand mort rencontre Haine.








Aizen Sôsuke
Fushia


Il me disait de me calmer. Je serrais les dents pour ne pas tenter de lui trancher la gorge. Ce serait mauvais pour mes plans de me faire repérer dans cette ville où je voulais évoluer. Matsuda hein ? J'espère pour lui qu'il ne me ment pas. Je ne l'interrompais cependant pas. Je l'écoutais pour le moment. Il avait raison, les faibles doivent se soumettre, mais les dieux ne naissent pas ainsi. Les légendes seulement, son raisonnement avait une faille majeure. Autant lui exposer plus tard, je devais d'abord le laisser se dévoiler. Mais jusque-là ses mots semblaient bien plus sérieux que le ton qu'il employait par la suite. Il me proposait finalement une alliance en attendant de retrouver nos pouvoirs.

Je l'observais attentivement, lui aussi était plus fort, c'était gênant pour mes plans. Je devais devenir la plus puissante pour tuer cendres et asservir ce monde pour la gloire de l'empire Sith.

"Je ne conclus pas d'alliance à la légère. Mais avant je me dois te montrer la principale faiblesse de ton raisonnement. Un dieu est, par définition, tout-puissant. Si chacun cherche une personne plus puissante pour se protéger, personne n'est tout-puissant. Tu sembles soutenir la thèse qu'il y a toujours plus puissant. Moi pas. Et je ne laisserais personne être plus puissant que moi."

Je soufflais un coup reprenant un ton plus monotone après ce passage sérieux. Il servirait mes plans, il ne serait qu'un outil.

"Et par alliance. Je ne m'allie pas à n'importe qui. Aussi, je veux connaitre tes pouvoirs, et n'essaye pas de mentir. Quand je recouvrerais ma lecture psychique, je saurais toute la vérité. Et peux m'ayant menti sont encore en vie. Tu ne veux pas une alliance simplement pour retrouver ta force. Si tu as un plan derrière la tête autant me le dire tout de suite."

Je voulais mettre les choses au clair dès le départ, s'il voulait de moi comme alliée, il avait intérêt à ne rien omettre sinon je le tuerais lui aussi dès que j'en aurais le pouvoir. Je me levais du mur me mettant face à lui

"Pour te prouver ma bonne fois. Vois mon arme."

Je dégainais mon sabre, n'activant que la moitié du sabre à double lame, ainsi, il paraissait comme une épée à deux mains. Le plasma rouge produisait un bruit à chaque mouvement en luisant d'une lumière rouge, un peu sombre même.

"Le sabre laser, l'arme des manipulateurs de la force."




_________________
Notre campagne de recrutement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Quand mort rencontre haine   Ven 7 Oct - 16:23

La force ?!








♦ L'extraterrestre n'était pas seulement une combattante sans cervelle qui tuait son prochain sans se soucier de l'impact de ses actes. Elle n'était pas non plus le genre de personne sans croyances, se sentant obligé de suivre celles des autres pour exister. Aizen pensait que cette femme possédait en elle, le sentiment de survie le plus pur qui soit. Depuis la nuit des temps, seuls les espèces faibles s'étaient éteintes. Seuls les créatures sans défenses, étaient dévorés par les prédateurs. Le renégat devina à son discours que son but ultime était de se retrouver au sommet de la pyramide des espèces. un esprit simple dirait qu'Aizen possédait les mêmes desseins et cela ne serait pas inexacte, mais pas totalement...

♦ Cette femelle d'un autre monde avait du cran, beaucoup de cran. Sa manière de s'exprimer à l'égard de Sôsuke le confirmait. Elle n'avait pas du tout confiance en notre homme et elle avait totalement raison d'être aussi méfiante. Après tout, il était clair que les intentions de notre shinigami n'étaient nets. La créature bleue, comme pour sceller un accord de principes, demanda à en savoir plus sûr les capacités d'Aizen. Elle insinua qu'elle finirait tôt ou tard par connaitre les pouvoirs de ce dernier grâce à un de ses dons perdus. Cette information capitale ne fit pas réagir Aizen qui analysait attentivement toute parole sortant de la bouche de son interlocutrice. Son discours et ses requêtes à présent terminées, elle activa son arme - pour montrer sa bonne foi - et expliqua qu'elle était l'apanage des manipulateurs de la force. La manieuse du sabre laser, parlait de cette "force" d'une manière spéciale. Cela intriguait fortement le dieu de la mort.  

« Tu sembles avoir bien compris mon raisonnement, mais pas totalement. Un dieu n'est tout-puissant que pour ceux qui le vénèrent ! Etre tout-puissant ne signifie pas qu'il faut être le plus fort ou posséder tout les pouvoirs. Cela est bien sûr un plus, mais le vrai dieu est celui qui a tout le monde à ses pieds. Un dieu ne faisant pas l'unanimité ne peut sombrer dans l'oublie et perdre son statut. Un dieu ne se définie pas uniquement par sa puissance... il se définie aussi et surtout par le contrôle qu'il exerce sur son lieu de juridiction. Ta pensée est ce qu'elle est car être faible est avant tout une question de pouvoirs.» lança Aizen en augmentant considérablement son reiatsu commençant à être visible à l'oeil nu.

 

♦ Après de telles paroles, la guerrière pu se faire une idée du genre d'homme avec lequel elle s'allierait peut-être. Si Aizen inspirait tant de craintes aux personnes de son monde d'origine, ce n'était pas uniquement pour ces capacités au combat ou pour sa qualité de leader. Aizen Sôsuke était tout simplement un homme très dangereux dans sa manière de penser et dans ce que tout cela impliquait. Il ne doutait jamais de ses convictions et toute question trouvait toujours réponse. un seul homme avait réussi à surpasser son intellect, c'est celui-là même qui l'avait scellé et fait enfermer avant qu'Infinity ne l'emmène. Horizon comptait en son sein un homme ayant semé le trouble entre plusieurs dimensions et cela allait encore recommencer.  


« Je ne pourrais pas te révéler toutes les capacités que je possède, tant elles sont nombreuses et tant certaines ne seraient pas discrètes en ce lieu. Je peux ce pendant te parler de ma nature. Je suis un shinigami : une entité spirituelle. La source du pouvoir d’un shinigami lui vient de sa réserve d’énergie spirituelle : le Reiryoku  qu’il manifeste, comme je te le montre, de manière physique sous forme de pression totalement spirituelle : le Reiatsu.» dit-il pour commencer.

« Les capacités d’un shinigami reposent sur l’utilisation du Reiryoku. Canalisée, elle peut servir à réaliser des sorts de nécromancie Kido, utiliser des techniques de déplacements rapides ou de corps à corps. Tu as eu un aperçu d'un des sorts de nécromancie que je maîtrise. J'ai perdu 99% de mon Reiryoku en arrivant ici. Tu as donc une idée de ce qu'était ma force dans mon monde d'origine...  »



♦ Aizen avait expliqué à la femme ce qu'il était et comment fonctionnait son pouvoir. Cela ne le dérangeait pas énormément car comme il l'avait expliqué, les possibilités d'un shinigamis sont si nombreuses qu'en faire une liste serait fastidieux.  


« Concernant mon plan, je pense qu'il n'est d'aucune utilité que tu en connaisse tout les aspects maintenant. Je dois me rendre à Rift une ville des Zone Neutres. Nous parlerons de mon plan à mon retour. J'imagine qu'avant que je ne vienne à toi, tu avais toi aussi une quête à accomplir non ?! Et puis tu ne t'es toujours pas présentée... »

♦ Aizen avait terminé de répondre. La balle était à présent dans le camp de son vis-à-vis.


_________________


« À l'origine,ce n'était pas dans mes intentions de tromper. C'est simplement que personne n'a su voir qui j'étais vraiment...»



Caractéristiques : Beauté : 3 Intelligence : 7 Charisme : 5 Humour :0

La confrérie du Smiley:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 01/05/2016

Profil
Points de Puissance :
785/1500  (785/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Quand mort rencontre haine   Jeu 3 Nov - 19:39


Quand mort rencontre Haine.








Aizen Sôsuke
Fushia


Mon esprit était concentré à assimiler chaque information, ce n'était pas qu'une simple discussion pour une alliance, c'était avant tout un combat d'information. Celui qui arriverait à tirer le meilleur de ce que l'autre pourrait lui fournir gagnerait. Sa définition de dieu m'aurait fait doucement rire si j'avais la possibilité de rire durant ce combat d'intelligence. Oui, il me ressemblait dans le fond, la vision des choses étaient différentes. Il se considérait comme un dieu, je me considérais comme une tueuse sans pitié. Il devait très certainement avoir une haute estime de lui. Cela passera avec le temps. Une sorte d'aura émanait de lui, je n'y réagissais pas. Certes, il était plus puissant que moi pour le moment. Mais cela changerait avec le temps. Je clôturais cette partie de la conversation.

"Si je suis ta définition d'un dieu, alors dans mon monde, j'étais une déesse. La peur et la haine permettent d'obtenir le pouvoir ultime. Pour moi, tu n'es qu'une personne haute placée dans l'ordre du monde. Enfin, était."

Par la suite, il m'expliquait le fonctionnement des pouvoirs dans son monde. Il était un Shinigami, l'énergie spirituelle, Reiryoku et le Reiatsu. De plus, j'avais le droit à un bref résumé de ses capacités globales. Les noms restaient très importants à noter, si jamais quelqu'un d'autre utilisait ses termes, alors il saurait contre cet homme. Cela pourrait m'être fort utile. J'allais le récompenser de m'avoir montré et expliquer ses pouvoirs, mais en lui fournissant moins d'informations. Je ne devais pas me vendre non plus. La chose dérangeante, il ne voulait pas me donner son plan, en même temps, moi non plus je ne lui aurais pas fourni le mien. Lui aussi était un manipulateur, je devrais faire attention à cet homme.

"Merci pour toutes ces informations fortement intéressante~ je suppose que je peux te parler un peu de moi. On m'appelait Darth Avem'faru, ce n'est qu'un titre comme un autre. Et la force compose toute chose, dans mon univers en tout cas. Ici, sur ce monde qui n'est qu'un immense croisement, toutes les règles s'appliquent sans pour autant s'annuler. Revenons-en à la force. Voilà ce qu'elle permet de faire."

Je tendais mon bras gauche vers l'homme, sans prévenir, un violent éclair en partait passant proche de la joue de mon opposant pour se fracasser contre le mur derrière, laissant un impact noir duquel se dégageait un peu de fumée. Un véritable impact de foudre.

"Voilà l'éclair de force. D'innombrables techniques, plus puissantes les une que les autres existent, et le sabre. N'est composé que de lumière et de plasma, il est capable de tout trancher, absolument tout. Et... Il cautérise les plaies."

La main ayant servi à lancer l'éclair était à présent tendue vers une barre métallique qui vibrait jusqu'à bouger pour venir jusqu'à moi. D'un coup sec, le sabre tranchait la barre, laissant les deux parties coupées tomber au sol. L'endroit de la coupure était fondu. Je rangeais habilement le sabre avec quelques moulinets, le faisant passer à quelques millimètres du visage de l'homme, il avait normalement ressenti la chaleur que dégageait l'arme ancestrale.

"Et oui, j'ai déjà mon plan en tête. L'objectif final étant la destruction des gardiens, mais nous en parlerons à ton retour. Je compte rester ici un moment, j'ai des choses à mettre en place et cela requiert ma présence. Je te dis donc au revoir."

Je commençais à quitter la ruelle sans autre forme de cérémonie, la dernière phrase que j'allais prononcer marquant mon acceptation de cette alliance encore chancelante. Ma démarche se voulait princière.

"Que la force du côté obscur soit avec toi."




_________________
Notre campagne de recrutement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand mort rencontre haine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand mort rencontre haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la haine est vivace ∞ Marguerite des Barres
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|
» [Flashback] Quand la mort frappe à votre porte... [Clos]
» [flashback] Quand l'amour provoque la haine, même les âmes les plus pures noircissent. [Licinia]
» « Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meurt en nous quand on vit. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Vermeï :: Fushia [Capitale]-