ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Mer 1 Juil - 14:02

Quelques minutes plus tard…

« … C’est bizarre… »

Jump ! Jump ! Jump !

« Je… Attends. »

Jump !

« C’est très bas… Ou mes sauts sont moins puissants… La gravité a augmenté…? »

Depuis qu’il a débarqué par la faille, Yoru essaye en vain de l’atteindre à nouveau. Ce n’est pas qu’il essaie de retourner là d’où il vient, mais par prudence, le jeune homme tente de s’assurer que le chemin inverse est possible, au cas où… Peut-être que cette fois sera la bonne ? Le jeune homme plante Dismember dans le sol, presque en dessous de la faille. Il prend quelques mètres d’élan. Le décompte est fait dans sa tête… *… Maintenant !* PFF ! En un éclair, le voilà fonçant, sans reproches et déterminé, en direction de son épée ! « HAAA ! » De son mètre quatre-vingt-six, Yoru bondit sur le pommeau de sa lame ! Tap. Puis utilise toute la force dont il dispose pour atteindre le fameux portail :

*Je l’ai !*

Mais à la seconde où sa main atteint son but, il est projeté en arrière par une force répulsive innée…

« Hugh ! »

Blam ! Il est traîné sur quelques mètres… Puis se redresse légèrement, regardant la faille, les yeux écarquillés : « ...! »

« Quelle force…! »
Yoru ne panique pas, il est coincé ? Rien de grave… Il se met sur le ventre tout de suite, puis commence à faire des pompes. « 1… 2… 3… 4… » Pendant que le jeune homme s’échauffe, un courant d’air soudain le fait frémir à un endroit surprenant… « ?! » Il l’a senti sur tout le corps, mais là, c’est étrange… Le ténébreux soulève son grand manteau en pivotant la tête, pour regarder… « Hi ! » Sa mâchoire manque de se décrocher…! Il abaisse machinalement son vêtement, vérifie que personne ne l’a vu. « Je ne peux pas m’entraîner comme ça… Tsss… »  Le jeune homme regarde rapidement autour de lui, cherche une quelconque aide… Il sait faire beaucoup de choses… mais pas coudre… Dommage...! Il aperçoit une vache non loin de lui, il déduit rapidement : *Une vache… Une vache laitière… Ça veut dire qu’il y quelqu’un par là-bas…* Soupir... « Espérons qu’il sache coudre… »

C’est avec cette idée, que le jeune homme décide de traverser la plaine, en tenant fermement le dos de son manteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Jeu 2 Juil - 13:19

Les plaines de Vermeï… Une localisation calme et peu propice aux différents monstres qui peuplent la Terre des Conquérants comme Horizon lui-même… Une bête de temps en temps peut bien se présenter aux fermiers qui peuplent la zone, mais si la chose est trop faible, elle sera vaincue par le nombre de fermiers, et s’il advenait qu’elle soit trop forte, la portée visuelle de ce presque-plateau anéantirait tout effet de surprise…  Nighswift Yoru n’échappe pas à cela et lui aussi, est repéré de loin par le fermier le plus proche.

Run ! Run ! Run !

De là où il est, en plissant les yeux, le jeune homme ne distingue qu’une maison, sans trop de détails… C’est là qu’il se dirige. À sa gauche et à sa droite, du bétail mal réparti s’adonne à ses activités journalières : Le broutage et la rumination. Gargouillements… Son ventre aussi l’abandonne… Il a pourtant mangé récemment ! Une demi-heure environ avant de traverser le vortex. Soupir… « Je pourrais peut-être manger une vache ou deux… » Dit-il à soi-même... Même si la faim raccourcit sa mémoire, Yoru semble oublier les problèmes que ce genre d’impolitesse lui a déjà causés…! Heureusement pour le ténébreux, l’animal était à bonne distance et cela le démotiva.

Shiffer reprend la route, et plus il avance, plus le temps semble être long... Combien d’hectares doivent être occupés par ces plaines ? Pourquoi les habitations sont si éloignées les unes des autres ? (Surtout de Yoru en faites) ; Le propriétaire de Dismember n’a pas le temps de s’interroger davantage, qu’une bonne nouvelle lui parvient !

Désormais à une poignée de minutes de son objectif, un homme visiblement, sort de la ferme et semble l’attendre. Sa déduction était donc fondée ! L’on vivait sur ces plaines ! Smile. Un sourire en coin naquit sur le visage du jeune homme : *Yoru, la chance est avec toi !*

« NON ! » Voilà la réponse qu’obtint le jeune homme lorsqu’il exposa sa demande.

─  … Mais… Pourquoi ? »

Face à Yoru, se tenait un véritable colosse dont la taille devait aisément dépasser les 2 mètres. Ses vêtements étaient simples, bien que performants pour une activité de ferme : Bottes, pantalon en jean solide, et gants en cuir épais. Il avait un chapeau de paille qui semblait trop petit pour sa tête et c’était les bras croisés, l’air dominant, qu’il avait hurlé sur le ténébreux.

─ Parce que. » Dit-il en fermant les yeux.

─ Vous ne savez pas coudre…? Soit, mais laissez-moi au moins manger quelque chose… Je suis un aventurier vous savez ? »

L’homme décroise lentement les bras… Il regarde Yoru un instant, puis semble inspirer…

« JE SAIS BIEN QUI T’ES T’EN FAIS PAS POUR CA ALORS SI TU VEUX PAS QUE J’ECRASE TA TETE COMME UNE ORANGE T’A INTERET A FOUTRE LE CAMP ET VITE FAIT ‼ »

C’est rare que Yoru se fasse autant postillonner dessus en si peu de temps... Et il lui semblait qu’il n’avait pas fait de bêtise cette fois…! Il ne se laissera pas faire !

« T’as les oreilles p’tites ou j’parle pas français ?! Laisse-moi passer ou tu vas brouter toi aussi !

L’homme décroisa les bras et voûta le dos en répondant : ─ Ouh toi tu vas déguster…!

Fier et sans reproches, le jeune homme bondit  à hauteur de son adversaire pour lui asséner un coup de poing en plein visage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Ven 17 Juil - 8:32

Le Nightswift est finalement arrivé à destination… Avec ses manières qu’on lui connaît bien, il demande donc de l’aide au premier habitant des plaines qu’il croise. Ce dernier est plus que catégorique dans son refus, et le lui fait bien savoir, le sang du jeune homme ne fait qu’un tour et il engage un combat : Utilisé sa force démesurée contre un simple humain…? Le combat est déjà plié… À moins que…

« HAAA ! »

Le poing de Yoru se propulsa vers son adversaire… Puissant, intense, raide et constant, la frappe semble maladroite, mais ce geste a souvent été répété en réalité… À force de pratique, le ténébreux a développé quelques automatismes et ce coup de poing en fait partie. Il utilise donc ce geste qu’il a tant employé par le passé, connaissant ses capacités, et déjà au courant du résultat : L’homme va traverser la maison et ne sera probablement plus capable de parler, au moins un moment… Ce dernier n’évite pas, il ne tente pas d’esquiver, sûr de lui, il attend la première attaque du jeune homme, et la voilà :

Hit.

« ?! »

La droite de Shiffer a atteint sa cible, et son poing s’est enfoncé dans la joue du colosse, la rougissant et faisant reculer son imposante tête… C’est tout. Yoru Shiffer, le surhomme respecté sur plusieurs planètes vient d’envoyer un simple coup de poing à un simple humain. Le jeune homme fit un bond en arrière pour éviter les représailles de ce colosse de la campagne, qui reporta son regard sur lui, la joue rouge, un sourire sur le visage :

« Alors ? C’est tout ? »

*L’enfoiré… Qu’est ce qui c’est passé ? Il est super-résistant ? Mon coup de poing n’a pas changé…!*

« C’est l’heure de la correction…! »

« ! »

Sur ces mots, son adversaire se jeta sur lui avec une vitesse et une agilité surprenante ! Entêté, Shiffer ne fit pas preuve de tactique et s’élança lui aussi sur son opposant. Il chargea sur lui, tête baissée, et envoya son épaule dans l’abdomen du campagnard...! *Que…!* Il ne le fit que légèrement reculé, et continuait à user de ses pieds pour atteindre son premier but : envoyer son adversaire contre le mur. Malgré sa baisse de puissance, Yoru n’était pas un gringalet… Le fermier devait bien lui accordé cela. Toutefois, c’était le jeune "aventurier" qui avait cherché la bagarre : il n’allait pas être déçu. Le ténébreux sentit deux mains l’attrapées au niveau des côtes, puis se fit soulever… La pression sur ses côtes fut si forte qu’elle le fit souffler…! Il atteignit presque les deux mètres de hauteur ; « HUOOH ! » Avant de se faire violemment balancer plus loin tel un vulgaire déchet… Blam ! « Hugh ! »  Il s’écrasa violemment au sol, épaule la première, puis le visage suivit, lui faisant avaler de la terre. Il cracha puis se releva difficilement et se retourna…

*C’est quoi ça…? J’ai perdu de la force…? J’ai mal…*

« On fait moins le fier ? Ha ha ! Deuxième Round…? » Dit l’homme avant de se cracher sur les mains puis de se les frottées. Le surhumain Yoru frappait avec une puissance colossale en temps normal… Cet homme lambda devait déjà être inconscient, au moins, à l’heure qu’il était… Mais là, ses coups, sans perdre de leur acuité, avaient énormément perdus en puissance, voire n’avaient plus rien de particulier…! Sans sa carrure de combattant, il se serait probablement lui-même blessé en tentant de frapper ce monstre. Si son adversaire avait une super-résistance comme un de ses précédents ennemis, la rencontre entre l’attaque extrême de Yoru et la défense extrême de son adversaire aurait générée de puissantes ondes de choc, dont le terrain se serait souvenu… Pas là.

Le ténébreux hésita un instant… Puis céda à sa témérité plutôt qu’à la raison, et il le regretta : BAM ! Il se fit accueillir d’un coup de poing sur le haut du crâne, laissé tomber telle une massue. Slap ! Puis il encaissa une claque, sèche et non ample comme une gifle, mais brève et qui dès la première, le sonna. Slap ! Puis une seconde. Slap ! Une troisième. Slap ! La quatrième le laissa droit comme un "i", les yeux entrouverts. Il titubait, mais était encore conscient… L’homme marcha tranquillement pour prendre quelques pas d’élans, tout en échauffant son épaule, puis il se tourna lentement vers le ténébreux, chancelant. Le colosse s’élança finalement vers Shiffer en courant et en bandant ses muscles, prêt à lui envoyé un coup de bélier dont il se souviendrait :

« HUAAAAAAAAAA- ‼ »

« Robert ! »

C’est une voix de femme qu’entendit Yoru, la dernière chose qui lui parvint avant de tomber au sol face la première, bouche dans la terre… Tout son visage était en ébullition, il avait rarement été battu ainsi… Hngh…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Dim 9 Aoû - 6:18






Nightswift Yoru!




Dans le monde d’où il vient, Yoru est aussi anonyme qu’ici… C’est dans quelques planètes et galaxies lointaines à la Terre qu’il a acquis une certaine notoriété en réalisant divers exploits pour un humain : Renverser des champions extraterrestres, battre des titans aliens combattre dans les Arènes… Il a même défait deux reines Xénomorphes à lui seul…! Il ne remettait plus ses capacités en question… Jusqu’à aujourd’hui. Nightswift vient de se faire sévèrement battre par un autre humain, et il n’a toujours pas compris ce qu’il se passait…!

C’est doucement que Yoru Shiffer ouvrit les yeux… Il ne savait pas où il se trouvait et voyait encore les choses avec flou, il était encore "dans les vapes". Il aperçut vaguement une silhouette au-dessus de lui, celle d’un homme… Brusquement, il sentit une grosse main attrapée son col « ?!... » Encore un peu sonné, le jeune homme ne comprenait pas ce qui lui arrivait, puis, avec autant de fermeté que tout à l’heure, une voix de femme se fit entendre :

« Allons Robert, soyez gentil…! »

Sèchement, Yoru s’écrasa au sol, et ça eut le mérite de le réveiller. Il était dans une petite maison des plus modestes, où se côtoyait salon, cuisine et chambre un peu plus loin. Assis par terre, il était aux pieds d’un homme, et face à lui, se tenait une femme,IllustrationRP brune, aux cheveux longs, vêtue d’une simple tenue de ferme et au visage qui inspirait la sagesse.

« Il est réveillé... Dehors ! »

Yoru reconnu tout de suite la voix grave du fermier qui l’avait battu tout à l’heure, il se redressa d’un bond, en garde.

« Toi...!

L’homme se tourna vers lui, encore plus énervé qu’auparavant. IllustrationRPSans son chapeau, son visage était désormais plus visible et c’était un homme à la barbe imposante, respirant la virilité.

T’en as pas eu assez...?! »

Yoru leva son poing, prêt à l’envoyer sur la face de son adversaire, qui lui aussi, s’était apprêté à bondir.

« MESSIEURS !

Les deux personnages regardèrent dans la direction de la jeune femme, elle continua d’une voix apaisante, après avoir poussé un soupir :

Si vous voulez vous battre, ce sera plus tard, Jelal va revenir, et je ne veux pas qu’il assiste à tant de violence... »

L’homme se détendit, et Yoru hésita à profiter de cet instant pour le frapper… Mais il préféra se détendre lui aussi, gardant le visage fermé en regardant son opposant. Le ténébreux balada son regard dans la maisonnette, cherchant son manteau bleu, il ne voulait pas rester ici un instant de plus. Le fermier alla s’asseoir sur une chaise, dévisageant le jeune homme, qui ne manqua pas de le défier encore lorsqu’il en eut l’occasion. Le garçon aux yeux azurs se dirigeait vers la sortie, lorsque la femme de tout à l’heure l’interpella à nouveau :

« Vous nous quittez déjà...? Restez...! Dit-elle d’une voix douce.

Laïka ! Hurla le fermier qui avait corrigé Yoru. Elle se tourna vers lui, et il reprit d’une voix plus calme : C’est un… Il… Je ne veux pas…!

Yoru regardait l’homme avec un peu d’étonnement, il semblait plus calme, moins fier que tout à l’heure, dominé par cette femme ou respectueux envers elle, le jeune homme observait la scène. La femme, "Laïka", gardait un visage dur, mais elle s’attendrit en voyant l’importante réticence de son collègue. Elle dit, en regardant Yoru :

Après ce que tu lui a fait, on lui doit bien ça, non...? Et il a l’air plus humain que les précédents... Regarde, ce n’est qu’un jeune homme...!

Le ténébreux fronça un peu les sourcils, il ne savait pas s’il se faisait complimenter. Laïka se dirigea vers l’homme, toujours renfrogné, son visage déjà dur n’était pas aidé par sa barbe volumineuse et son cou massif, il ressemblait à un ogre. Il ne restera que le temps d’être en forme... Sa voix baissa, probablement pour que Yoru ne puisse l’entendre. Tu as vu la raclée que tu lui a mise...? Et il pourrait nous aider pour rembourser ce qu’il mangera, regarde son visage Robert, il a l’air de tout sauf un de ces monstres pour moi. »

Shiffer aurait pu partir depuis longtemps déjà, mais il restait, car il avait actuellement besoin d’aide et d’informations. En effet, il était plus que récent dans ce monde, et ces gens qui y habitaient devaient en savoir bien plus que lui sur cet univers, il devait au moins essayer. Il croisa doucement les bras, en attendant tout comme la femme, la réponse du colosse. L’homme se leva finalement d’un bond, en hurlant :

« Non c’est non ! Je ne ferais pas d’exception pour lui, ni pour personne ! Toi et moi savons très bien ce que ça nous a coûté... C’est fini, je ne... »

Soudain la porte de la maisonnette s’ouvrit brutalement. Clang ! C’était un jeune garçon d’environ une dizaine d’années qui venait d’entrer en trombe dans la pièce. IllustrationRPIl était blond et était vêtu d’un simple T-shirt et d’un short, sa tenue était complétée par des bottes, le tout était tâché, laissant suggérer qu’il devait probablement être un petit casse-cou.

« Maman ! Robert ! Regardez ce que j’ai trouvé ! »

Le garçon se tourna et traîna dans la salle une épée lourde dont l’apparence ne laissa aucun doute au ténébreux.

*Dismember ! Comment j'ai pu l’oublier...!*

Laïka se précipita sur le petit garçon et après s’être accroupit lui prit la tête entre les mains :

« Où as-tu trouvé ça Jelal...? C’est dangereux !

Là-bas ! Près de la Faille ! »

Robert s’approcha lentement de Yoru, poings fermés, sa stature imposante faisait désormais de l’ombre au jeune homme.

« Donc c’est à toi, hein ? Il regarda rapidement la femme. Tu le croyais inoffensif Laïka ? Puis reporta son regard sur Yoru. Ouh toi tu vas me ficher le camp vite fait...

Robert...! »

Après tout son temps de silence, le jeune homme prit enfin la parole, ne perdant pas la face et ne lâchant pas son opposant du regard.

« Je n’avais aucune intention de l’utiliser contre vous, mais c’est bien mon arme. Les yeux azurs de Yoru se portèrent sur le garçon, qu’il interpella d’une voix plus douce que celle qu’il avait utilisé contre le colosse. Hè ! Jelal, c’est ça...? Écoute ta mère et ne touche pas à mon épée, elle contient un puissant poison qui pourrait te paralyser... »

« Quoi ?! » Cria en sursaut Laïka. Elle poussa ensuite sèchement l’arme du ténébreux, qui tomba lourdement au sol. « Ca va Jelal ? »

Ignorant presque le barbu, le jeune homme marcha calmement en direction du garçon, mais ne s’accroupit pas, il lui demanda :

« Combien de temps as-tu touché mon épée ?

Un peu choqué et apeuré par les dires du jeune homme, et le geste de sa mère, Jelal bredouilla.

J-Je... Dix minutes...? »

Les yeux de Yoru s’écarquillèrent. *Dix minutes ?! Personne ne peut tenir Dismember une minute à part moi...!*

Reprenant son air sérieux, Shiffer s’accroupit au niveau du garçon. « Le poison doit être profondément entré en toi… Mais ne t’en fait pas, je vais l’extraire. Le jeune homme fit quelques mudras inspirés de Naruto, fait au hasard, puis posa sa main sur la tête du blondinet. Voilà. » En vérité, lorsque le poison entrait dans le corps de la victime, il se dissipait par lui-même une fois que l’arme était abandonnée par l’ennemi de Yoru, mais la joie du petit et celle de sa mère firent comprendre à Yoru qu’il avait pris la bonne décision en réalisant cette petite scène. Après s’être jeté dans les bras de sa mère, le garçon remercia Yoru, et sa mère fit de même après avoir serré son garçon.

« Merci, merci beaucoup… Monsieur...?

Un sourire en coin se dessina sur le visage du jeune homme. Smile. Son nom, qu’il avait choisi lui-même, était une des rares choses dont il était fier.

Yoru, Yoru Shiffer.

Merci beaucoup Yoru. »

Le fermier, qui avait assisté à toute la scène s’approcha finalement et posa une main sur la tête du petit garçon. « Tout va bien gamin ? » Jelal acquiesca d’un hochement de la tête, puis Laïka se releva, regardant Robert. « Est-ce que Mr. Yoru Shiffer va rester dîner avec nous ce soir ? »

Toute la pièce attendait la réponse de Robert, qui eut à cet instant le regard fuyant. Il se gratta doucement la nuque, affichant toujours son air renfrogné, puis il dit enfin :

« Hum... Ben... On a jamais assez de bras pour la ferme… »

Le visage de Laïka s’illumina, et elle n’exprima pas sa joie autrement. En la voyant sourire ainsi, le jeune homme eut lui aussi une envie irrépressible de sourire, ses yeux océans passèrent sur tous les membres de cette petite tribu, qu’il commençait déjà à apprécier, et pour la première fois de sa vie, il côtoyait un semblant de famille…


   

   

_________________
Points de Puissance : 1210 | Devas : 8489 + 1172 | Fiche Technique (Clique !)

IllustrationRP
IllustrationRP
IllustrationRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Dim 9 Aoû - 8:37






Nightswift Yoru!




Le Nightswift a finalement un toit sous lequel dormir, et plus encore, il fait la rencontre d’une petite tribu des plus sympathiques qu’il va apprendre à connaître. Il a de nombreuses interrogations, et espère que ses hôtes pourront y répondre… Mais tout le monde n’est pas content qu’il soit là…

Suite à ces évènements, Yoru qui avait finalement été autorisé à passer la nuit dans la maisonnette, tenta de se tenir mieux qu’à l’accoutumée. En effet, la plupart du temps, lorsqu’il avait été invité, il ne l’avait souvent plus jamais été… Il provoquait souvent des catastrophes… Le jeune homme alla poser son manteau, puis demanda à Laïka, un peu gêné :

« Hum... Au départ, j’étais venu ici car j’ai un petit problème de... Vêtement...

La jeune femme le regarda l’air un peu étonné, ne comprenant pas l’objet de sa demande :

Vous voulez de nouveaux vêtements...? Je trouve que ceux que vous avez maintenant sont très biens !

Les pupilles océans du jeune homme allèrent en direction du sol, il mourrait de honte.

Non, c’est... J’ai un problème, au niveau des coutures de mon pantalon... Dit-il en rougissant.

La femme écarquilla les yeux, se gênant à son tour. ─ Laissez le moi, empruntez un des pantalons de Robert. »

Le jeune homme fit quelques pas, puis se retourna.

« Ses pantalons ne vont pas être un peu grand...? Je veux dire, il est... Yoru gonfla les joues en mimant un ventre de ses mains. Laïka ricana brièvement en mettant sa main devant sa bouche, puis répondit finalement :

Il a des ceintures.

Yoru hocha doucement la tête, puis reprit son chemin, avant de se retourner à nouveau.

Merci...! »

La jeune femme lui offrit un sourire chaleureux en guise de réponse, puis se remit à préparer le dîner, tandis que le jeune homme partit à la recherche du colosse.

La maison n’étant pas très grande, Yoru s’aperçut rapidement que Robert ne se trouvait pas à l’intérieur. Après avoir quitté les lieux, le jeune homme aperçut le titan au loin, debout dans le soleil couchant, regardant son bétail. Avec de la retenue et du sérieux, le possesseur de Dismember l’interpella :

« Hum, Robert ? Le colosse ne se retourna pas, fixe, seul ses cheveux bougeaient à cause du vent. Après avoir marqué une petite pause, Yoru continua : Pour mon petit problème, Laïka m’a envoyé vous demandez un pantalon, provisoirement.

Le colosse répondit sèchement, sans bouger un cil.

Maison, à l’ouest, chambre du rez de chaussée.

Le jeune homme haussa un sourcil, puis regarda autour de lui, à l’ouest, il aperçut une autre maison, largement écartée, plus grande que la maisonnette où il avait demandé de l’aide. Distrait, il ne l’avait pas remarquée lors de sa venue dans les grandes plaines. Sans remercier le barbu, Yoru prit la direction de la bâtisse indiquée.

Quelques minutes de marche lui suffirent pour atteindre ce qui semblait être la "deuxième maison" de ses hôtes. Elle était bien plus spacieuse que la précédente, et comportait un étage. Tout comme l’autre, le tout était fait de bois, mais ce dernier était plus clair, mieux sculpté. Quelques photos représentant Laïka et Jelal trônaient sur les murs de la maison, mais aucune de Robert. Après quelque pas, il aperçut une petite photo, posée sur une table, où posait les trois membres de la petite tribu, tous souriants, sauf Robert, évidemment. Yoru eut un bref sourire en observant la photo, qu’il fit rapidement disparaître de son visage lorsqu’il s’en aperçut. Le jeune homme se dirigea ensuite vers une porte qui se trouvait non loin de l’escalier, et où un dessin assez grossier de Robert, signé Jelal décorait la porte. Le jeune homme ouvrit avec précaution, et entra dans une chambre des plus modestes, simplement meublée par un lit et une armoire. Dans cette dernière, Yoru prit un des quelques pantalons qui y était plié, puis une ceinture, posée un peu plus loin.

Une fois vêtu, il retourna à la maisonnette et y déposa son pantalon usagé. Il s’assit calmement sur une petite chaise en bois, puis attendit l’heure du souper, sans un mot, pensif. Un moment, Laïka alla sur le pas de la porte, puis sonna une petite cloche posée sur son côté. « À taaaable ! » Quelques minutes plus tard, Robert arriva, Jelal assis sur son épaule. Le colosse déposa le petit sur une des chaises autour de la table, alors que Laïka appela Yoru, qui restait assis, hésitant :


À écouter en boucle et sans modération pour cette scène du dîner C=


« Yoru ! Venez ! Vous êtes notre invité ! »

Le jeune homme se leva calmement, puis vint sur une chaise qui avait probablement été ajoutée pour l’occasion. Le repas était des plus modestes : Du pain, de la viande, et de la soupe. Affamé, Shiffer en eut tout de même l’eau à la bouche. Il allait saisir son couvert lorsque la mère de Jelal tapa sa main.

« Nous sommes croyants Yoru, nous allons prier, un peu de patience.

... »

Yoru ne dit rien, puis s’exécuta. Les trois membres de la petite famille joignirent leurs mains, puis la femme aux cheveux bruns mena la prière. Une fois cette dernière terminée, tous se souhaitèrent bon appétit en cœur, le rituel semblait ancestral. C’est Laïka qui engagea la conversation avec l’invité :

« Vous ne croyez pas en Dieu, Yoru ? Demanda-t-elle.

Non réticent à un peu de conversation, le jeune homme répondit entre deux cuillères du potage.

Pas vraiment... Je sais que quelque chose de supérieur à nous guide nos actions et choisit notre destin, mais je n’y mets pas ma foi.

Oh... » Laïka se servit une tranche de pain, puis reprit :

« Vous croyez au moins en quelque chose...?

Sans s’arrêter de manger, le jeune homme rétorqua :

Je crois en mes poings, mes jambes, et en mon épée.

Robert ricana légèrement, mais Yoru préféra l’ignorer. Laïka posa ses coudes sur la table, puis joignit ses mains, appuyant son menton sur ces dernières. L’air intéressée, elle dit :

« Cette épée n’est pas un peu lourde pour vous ? Elle me semble encombrante, aussi...

Yoru s’arrêta de manger et leva les yeux vers son interlocutrice, il eut un sourire en coin et répondit :

Dismember n’est pas une arme légère, mais je l’aime bien, je me suis entraîné dur pour la maniée... Elle est très puissante, et sa taille me permet de m’en servir comme bouclier. Le jeune homme regardait son épée, posée contre un des murs de la pièce avec un certain amour pour cette arme qu’il avait nommée, puis maîtrisée...

Moi aussi j’veux une épée ! Cria Jelal en manquant de renverser son assiette.

Yoru le regarda, un peu étonné, alors que sa mère le réprimanda sèchement :

Je t’interdis de toucher une épée jeune homme, c’est dangereux !

Yoru se rappela que malgré le poids de son arme, le garçon avait réussi à la ramener jusqu’ici, et que le poison paralysant ne semblait pas l’avoir affecté... Il regarda d’un air plein de questions ce petit, qui semblait plus mystérieux qu’il n’y paraissait...

Et puis, tu ne sais pas ce que fait Yoru avec son épée, ce doit être très difficile, et très dangereux ! Sur ces mots, la mère de Jelal regarda Shiffer, l’air d’attendre sa réponse.

O-Ouais... Je ne fais pas que m’amuser, avec Dismember... Il repensa à son combat contre son mentor, qui ne s’était jamais terminé.

C’est quoi ton métier Yoru ? Demanda le jeune garçon, oubliant son assiette.

Il est aventurier. Répondit froidement Robert, qui n’avait pas quitté son assiette des yeux.

Aventurier ? S’étonna Laïka. Quel genre d’aventurier ? Que recherchez-vous ?

Yoru s’étonna à son tour de la question... Que recherchait-il...? Mis à part le pouvoir et l’argent...?

Je... L’expérience. J’ai besoin d’expérience. Je traverse le monde, affronte des adversaires, découvre des lieux, prend différents métiers, tout ça pour l’expérience. »

Jelal se mit d’un bond, debout sur chaise, puis leva sa fourchette au plafond en criant

« Aventurier !

Rassied toi Jelal ! Et termine ton assiette ! » l'interpella sa mère.

Le garçon s’exécuta en boudant un peu, une main sur la joue, alors que tout le monde reprenait le repas. Cette fois, c’est Yoru qui engagea la conversation. Il demanda :

« Dites-moi... Où suis-je ?

Un grand silence s’installa, et tout le monde, sauf le blondinet, s’arrêta de manger.

...

L’ambiance devenait pesante, mais Laïka décida de briser le silence :

Nous n’aimons pas en parler, car nous même, nous ne venons pas d’ici... Tu viens d’une faille, tu y es peut-être entrée par curiosité... Peut-être que tu y as été forcé... Mais quoiqu’il en soit, Tu es dans le Nouveau Monde, Yoru, Horizon. »


   

   

_________________
Points de Puissance : 1210 | Devas : 8489 + 1172 | Fiche Technique (Clique !)

IllustrationRP
IllustrationRP
IllustrationRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Jeu 20 Aoû - 13:01






Nightswift Yoru!




Horizon ? C’est le nom du monde dans lequel se trouve désormais Nightswift Yoru... Ce n’est que la première d’une longue série de révélation...

Vous ne venez pas d’ici...? Le jeune homme avait les yeux écarquillés. *Ils ne sont pas moins nouveaux que moi...?*

Non, mais nous habitons Horizon depuis plusieurs années déjà... Comme toi, nous sommes arrivés d’une faille.

Yoru faillit se lever de table, mais il se contenta de se redresser.

Vous aviez des super capacités...? Demanda le jeune homme inquiet, pour lui et son avenir.

Hein ? Non... Mais j’ai entendu dire que ceux qui étaient dotés de pouvoirs extraordinaires les perdaient un temps lorsqu’ils traversaient la faille...

Yoru se rassit calmement, et il remarqua enfin que Robert n’avait pas repris le repas depuis tout à l’heure, le visage fermé, le regard noir. Il semblait empli de haine. Le jeune homme croisa les bras, comprenant enfin pourquoi il avait perdu sa super force.

Terminons le repas. Dit doucement Laïka.

Sur ces mots, elle se remit à manger, puis Yoru fit de même, seul Robert ne semblait plus avoir l’appétit, mais après quelques minutes, il soupira, puis termina enfin son assiette. Une fois que tout le monde eut terminé, Laïka remercia le ciel pour le repas, puis débarrassa la table. Robert emmena ensuite Jelal faire retourner le bétail dans ses enclos et Yoru se proposa pour les accompagnés :


« Je vous accompagne. Moi aussi j’ai besoin d’exercice.

Non toi tu restes ici ! Rétorqua sèchement le barbu.

...! »

Shiffer les regarda partir, assez agacé par le comportement du fermier.

« C’est quoi son problème...?

Il n’aime pas les Externes. Yoru se tourna vers Laïka, un sourcil haussé. Ceux qui viennent des failles ! Lui dit-elle en lui adressant un sourire. C’est comme ça qu’on s’est mis à les appelés dans le coin... Il vous fallait bien un nom, non ?

Yoru alla s’asseoir en soupirant. *Encore un monde où je suis différent...* Laïka l’observa un peu étonnée, puis elle s’approcha de lui et lui donna une tape sur l’épaule. « ?! » Le jeune homme sursauta. « Du nerf, Yoru l’aventurier ! » Le ténébreux la regarda partir, interloqué, tandis que la jeune femme ricanait, une main devant la bouche.

Après plusieurs minutes, Robert rentra dans la maisonnette, seul, puis alla s’asseoir, les bras croisés. Laïka sortit de la cuisine en l’entendant arriver, puis lui demanda d’une voix douce :

« Il dort ?

Comme un bébé, il a beaucoup joué. » Rétorqua le barbu.

La jeune femme sourit, puis après avoir fait un dernier passage dans la cuisine, elle rejoint les deux personnages et s’assit non loin d’eux.

« Bien Yoru, je crois que tu as beaucoup de questions... Pose-les et je tenterais d’y répondre...!

Les yeux bleus du jeune homme se posèrent sur le sol, il réfléchit brièvement, puis dit :

Vous n’avez pas une carte ou quelque chose comme ça...? C’est important de pouvoir se situer.

Hum, tu te trouves à Vermeï, dans les plaines, c’est la terre des Conquérants...! Les cartes sont dans les entrées de zone, elles ne sont pas très difficiles à trouver...

Les questions de Yoru se succédèrent ensuite, demandant chaque fois un terme dans la réponse que Laïka lui apportait. Il apprit que les Conquérants était une des quatre grandes factions d’Horizon, avec les Vertueux, les Gardiens et les Exaltés. S’étant beaucoup renseignée pour tenter de quitter Horizon, la jeune femme connaissait bon nombre des préceptes du Nouveau Monde... La plupart du temps, les noms des différentes factions rendait inutile une description du camp, chacune de leur histoire tournait principalement sur les failles... Certains voulaient les utiliser pour dominer, d’autres voulaient les utiliser pour repartir, et d’autres encore les protégeaient... Un dernier groupe enfin, restait hors des conflits et tentait de vivre une vie plus simple. Chacun de ces camps avait une région, un pays : Vermeï regroupait les Conquérants, Viridia les Vertueux, Celestii les Gardiens et Krome les Exaltés. Yoru apprit que chaque faction avait évidemment un chef, un leader, mais Laïka ignorait tout de ces dirigeants, qui n’étaient que des Externes arrivés plus anciennement. Yoru écouta avec attention l’entièreté du nouveau monde qui lui était dévoilé, ses composantes, ses principes, ses fondements, il commençait à croire en la possibilité d’une vie ici, et même d’une conquête d’Horizon, comme il avait toujours rêvé de posséder quelque chose de grand. D’être une figure puissante du monde, car il avait commencé au plus bas de l’échelle... En enfant des rues.

La discussion se prolongea tard dans la nuit, et Robert s’assoupit rapidement, même après avoir obtenu tant d’informations, quelques questions subsistaient encore dans l’esprit du jeune homme. Il se doutait que ses hôtes s’attendaient à cette question, mais il devait bien le faire à un moment ou à un autre...  

« Pourquoi êtes-vous si méfiants envers les Externes ? »

À cette question, Laïka afficha le même désarroi que tout à l’heure, à table. Elle sembla chercher ses mots, se remémorer des scènes, ses yeux brillaient d’une lueur emplie d’une peine qui lui était étrangère jusqu’à lors. Le regard de Yoru, d’habitude d’un bleu doux, vira au ciel perçant, observant avec intensité la jeune femme. Il attendait ses réponses, tel un geôlier attendait que sa victime craque pendant l’interrogatoire. Discernant pourtant clairement l’état inconfortable dans lequel il mettait son hôte, le ténébreux ne relâcha pas la pression, ne tenta pas de changer de sujet. C’était des réponses dont il avait besoin. La jeune femme ouvrit finalement la bouche, mais aucun son n’en sortit... Les souvenirs qu’elle avait cherchés semblaient l’avoir mise en état de choc, et désormais elle était là, effrayée, paralysée. Laïka éclata finalement en sanglot, avant d’enfouir calmement son visage entre ses mains. Bien qu’elle pleura à voix basse, Robert se réveilla en grognant, avant de complètement ouvrir les yeux, et d’observer la jeune femme, en pleurs. Son sang ne fit qu’un tour.

« Alors toi...! Dit-il en approchant du jeune homme.

Non Robert ! J’étais d’accord... »

Le barbu regarda la jeune femme, l’air choqué, puis il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras avant de tourner son visage vers Yoru, qui ne disait rien, sérieux.

« Et toi ne reparle plus jamais de ça ! »

Sur l’instant, Laïka ne put exprimer sa pensée à propos de cela, elle sanglotait plus fortement, jusqu’à presque pleurer son âme et son corps, c’était une peine fraîche et profonde que Yoru avait réveillé en elle. Elle s’attendait pourtant à la question... La nuit se termina ainsi, les deux fermiers regagnèrent leur maison, tandis que Yoru resta dans l’abri, et s’endormi sur le fauteuil, pensif. Appartenait-il à un groupe de pilleurs ? De barbares ? De massacreurs ? De violeurs ? Lui n’était rien de tout cela, alors savoir la réputation qu’il avait l’intéressait beaucoup... Il resta ainsi à méditer, sur les événements qui pouvaient causer un si grand chagrin à une mère de fils unique.


   

   

_________________
Points de Puissance : 1210 | Devas : 8489 + 1172 | Fiche Technique (Clique !)

IllustrationRP
IllustrationRP
IllustrationRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 576
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation RP : Zones Neutres ─ Rift

Profil
Points de Puissance :
1435/3000  (1435/3000)
Skittles : 623
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   Jeu 20 Aoû - 15:11






Nightswift Yoru!




La journée d'hier fut pleine de réponse pour Yoru Shiffer, qui connaît désormais les bases et les fondements de son nouveau monde... Quelques zones d'ombres persistent, mais il sait qu'on ne sait jamais tout...

Le soleil n'était qu'à moitié levé sur Horizon, lorsque le ténébreux entendit un coq chanter. *C'est quoi ça...? Un coq...? J'ai même pas vu de poulailler...* L'animal continuait son chant, avec une ferveur qui ne décroissait pas. *Bon, je vais juste me boucher les oreilles et-.*

« RÉVEILLE-TOI PARESSEUX ‼

Le grondement qu'il entendit faillit le faire basculer du petit fauteuil qu'il avait employé pour dormir. Il se contenta de sursauter et d'échapper à la crise cardiaque, puis d'observer l'auteur de ce réveil tonitruant.

« Ç-Ça va pas...?

Tu dois travailler pour rester, tu t'souviens ?

Vous avez vu l'heure...?

La ferme c'est pas à midi qu'ça s'passe. »

« Toi la ferme... » Murmura le jeune homme. « PARDON ?!J'ARRIVE ! »

Sur cette courte discussion, Yoru se prépara et rejoint le barbu en direction du lieu de travail. Jelal, déjà réveillé lui aussi, accompagna les deux personnages, sautillant et souriant comme à son habitude. Il apaisait un peu les tensions entre Yoru et son hôte fermier. Robert expliqua rapidement à Yoru ce qu'il devait faire après lui avoir donné l'équipement approprié (des gants)

« Tu dois prendre ces bottes de foin qui sont là et les transporter jusqu'aux vaches qui se trouvent là-bas. Il désigna du doigt un emplacement très éloigné. C'est assez lourd donc les allers-retours risquent d'être longs et nombreux, mais c'est le début de la journée, tu mangeras à la pause. Yoru écouta sans rien dire, un peu blasé. Tout en se dirigeant vers l'une de ces fameuses bottes de foin, le barbu continua. Toi Jelal, va réveiller Flafy, on aura besoin d'elle pour diriger le troupeau une fois que ce sera prêt, enfin, tu connais la routine... »

Yup ! Le blondinet courut en direction de l'arrière de la bâtisse. »

« Bon j'espère que t'es prête ma p'tite, tu vas suer...! » Le colosse se saisit d'un des gros rouleaux. « Hngh...! » Une fois qu'il le tint, il se mit à le transporter vers une autre bâtisse un peu plus loin avec difficulté, suant et marchant de façon saccadée. Yoru avança vers les bottes de foin en grognant, s'ennuyant et se fatiguant déjà de son travail. Il agrippa le rouleau, puis souleva avec toute la force qu'il eut à ce moment pour être sûr de ne pas se rompre le dos. « Hn-...?! » D'un geste sec et aisé, le ténébreux fit passer l'énorme masse de foin au-dessus de lui, l'envoyant à à peu près 2 mètres de hauteur et le faisant retomber derrière lui. L'objet était bien plus léger que ce qu'avait fait paraître Robert, et Yoru, surprit, ne réagit pas tout de suite lorsque la botte se mit à rouler en direction de Robert, qui approchait de la pente. « Robert ! Atten-... » Le barbu se fit heurter par le rouleau, qui l'emporta et lui fit dévaler la pente, alors que le jeune homme hochait doucement la tête, appréhendant déjà la suite des événements. « Et merde... » Le brun se tourna doucement vers les bottes restantes, et la semi-aisance avec laquelle il en avait soulevé une l'intrigua un peu... Étaient-elles légères...? Ou... Avait-il regagné de la force ? La deuxième hypothèse le fit sourire, et il se douta que c'était probablement la bonne. Grisé, le jeune homme remonta ses manches et attrapa une botte de foin qu'il souleva avec facilité, puis une autre, qu'il porta de son biceps. Les deux rouleaux autour de sa tête, il se mit à courir à travers la plaine, rejoignant l'autre côté avec entrain, sous la face décomposée de Robert.

« Mais qu'est-ce que c'est que cette merde...? »

Grâce à la force partiellement récupérée de Yoru, le travail se déroula rapidement. Il tranchait plusieurs bûches d'un coup de hache, portait des quantités immenses dans sa brouette, déplaçait des vaches à mains nues, si bien qu'à 15 heures, une journée entière de travail était terminé, et elle était plus productive que les autres journées...

Hé bien dis-donc... Vous avez carburez les garçons !

C'est Yoru maman ! Il est trop fort !

« Hé hé... se gêna un peu le jeune homme.

Robert grommelait dans son coin, bras croisés.

« Bien ! Après l'effort, le réconfort ! Suivez-moi !

Jelal suivit sa mère avec entrain, et avant d'entrer, Yoru fit une tape dans le dos de Robert, avec un sourire narquois.

« Alors ? T'as bien sué ma p'tite ?

Le barbu serra les poings et grinça des dents, alors que le ténébreux rentra dans la maisonnette, un sourire satisfait sur le visage.

Les jours se déroulèrent ainsi, et progressivement, la force de Yoru lui revenait. Il s'améliorait, s'accoutumait à la famille, et sa vitesse de travail augmenta les revenues de la petite famille. Bien qu'il se posait toujours la question des Externes, il ne la remit pas sur la table, et profita seulement des instants qu'il passait ici, en compagnie de ces Exaltés loin du monde et loin de tout... Il arriva évidemment un moment où il dût reprendre son aventure, qu'il avait mis en pause pour eux. Il leur promit de revenir, et Robert lui fit jurer de ne pas mourir trop bêtement, ce qu'il accepta de faire, un léger sourire aux lèvres avant de serrer la main de son ennemi du départ. Il savait déjà où aller car à vrai dire, sa voie était tracée dès l'instant où il était tombé de la faille... Il deviendrait un conquérant. Le meilleur conquérant qu'Horizon n'est jamais connu. Non pas seulement pour lui cette fois... Mais aussi pour Laïka, Jelal et Robert, qui attendaient beaucoup de ce monde, qui leur avait tant pris, et si peu donné...


   

   

_________________
Points de Puissance : 1210 | Devas : 8489 + 1172 | Fiche Technique (Clique !)

IllustrationRP
IllustrationRP
IllustrationRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nightswift Yoru! vol.4 #1 [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Vermeï :: Autres Locations :: Les Plaines-