ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Lun 13 Juil - 1:02

L'éveil...






Début Flashback


♦L'infinité...l'obscurité...les ténèbres...l'enfer. Voici les mots dont les hommes se serviraient pour décrire mon état,ma solitude...ma prison ; mais je ne suis pas un homme, je ne l'étais plus, et cela, depuis bien longtemps...

♦Jugée pour mon ambition, ma personne se retrouvait captive de ceux dont elle avait juré la soumission. La situation aurait de quoi me faire rire, si je n'avais pas autre chose en tête. Il était vrai que le destin ne semblait pas être en ma faveur et pour beaucoup, j'étais bel et bien fini. Cela était mal me connaître, car l'entité que j'étais devenue était consciente de son potentiel, sachant que tôt ou tard, elle referait surface plus forte que jamais. Je n'avais jamais été aussi prêt de la vérité...

♦Alors que les années d'emprisonnement que j'avais passé me semblaient avoir duré des heures, un bouleversement inattendu survint. En effet, sur l'extrémité de mes doigts, une chaleur intense fi son apparition, une chaleur comme jamais je n'en n'avais ressenti. Était-ce la mort ? Non ! Impossible ! La sensation provenant de ce bouillonnement, semblait s'enrober autour de ma main comme...comme de l'énergie ! Oui, un rayonnement d'énergie ! Ce n'était pas du Reiryoku, énergie spirituelle présente en chaque être vivant dans les trois grandes dimensions. Qu'était-ce alors ?

♦Cette douce vitalité semblait vouloir envelopper mon être tout entier pour ensuite m'attirer vers sa source. Même en étant parfaitement scellé, j'étais en mesure de résister à son "appel" ; mais l'occasion de découvrir une nouvelle source de pouvoir était trop belle pour que je puisse la rater. Augmentant fortement ma pression spirituelle, j'espérais la combiner avec cette chaleur inconnue pour totalement me libérer de mes chaînes. Comme prévu, mon plan fonctionna et ayant à présent retrouvé tout mes sens, je pouvais contempler avec plus de précision la cause de tout les faits récents...


Fin Flashback

« Intéressant... cet univers n'est pas régi par les lois de mon monde... »

♦Aizen, n'était pas malade, son corps était en parfait état, mais pourtant quelque chose semblait lui déplaire. Le shinigami ne le savait pas encore, mais son corps ne s'adaptait pas à son nouvel environnement et sa force avait été réduite de 99 %.

♦L'homme au costume blanc se trouvait au beau milieu d'une forêt inconnue, planté là à regarder ses mains. Il les observait et semblait rechercher quelque chose qui les recouvraient habituellement : son Reiryoku. Il était toujours présent et n'importe quelle autre entité spirituelle aurait pu la détecter. Malheureusement pour notre protagoniste, il n'avait plus l'éclat d'antan. En général, dès qu'un simple humain s'approchait à quelques mètres de lui, il se sentait comprimer et finissait broyer, totalement annihiler. Dans ce nouveau monde, les choses seraient bien moins simples à présent...


« Il semblerait que le prix à payer pour passer ce portail inter-dimensionnel soit assez élevé...»

♦Sôsuke avait un esprit savant, ne semblait pas vraiment savoir ce qu'il se passait. Il se doutait bien que son reiatsu ne serait pas tout à fait compatible avec les particules d'un autre monde, mais son évasion lui avait prouvé que le Reiryoku pourrait avoir sa place. Après avoir fait le point sur sa condition physique, Aizen tourna son regard vers l'environnement qui l'entourait.

♦Un océan de verdure semblable à ceux que l'on pouvait trouver dans certaines région du monde réel. Les arbres, hauts et larges comme certaines habitations, ne laissaient passer que très peu de rayons solaires, tant leurs feuilles étaient larges. Au pied de ces tours d'ébène, grandissait une végétation composé de fougères sauvages, de mousses et autres champignons. Les insectes - si l'on pouvait qualifier ainsi certaines créatures - grouillaient dans quasiment tous les coins. Certains d'entre eux finissaient gobés par de petits reptiles ou des oiseaux aux plumes de mille couleurs.

♦N'ayant choisi aucune direction en particulier, Aizen errait sans but dans ce lieu totalement inédit pour lui. Il marcha pendant deux ou trois heures avant d'arriver au bord d'un petit ruisseau assez facile d'accès. L'eau semblait potable et Aizen n'hésita pas à s'y désaltérer. On était bien loin du temps où il sirotait une tasse de thé sur les balcons de Las Noches...

♦Un faux mouvement, une respiration trop bruyante, une technique sensitive ou tout simplement l’instinct ? La raison, pour laquelle l'ex capitaine détecta la présence de cette ombre se rapprochant dans son dos, reste et restera inconnue. Ne se retournant pas directement, Aizen lança un regard perçant en direction de l'endroit où se trouvait l'inconnu. Repéré et donc contraint de sortir de sa cachette... Qu'allait-il se passer ?










Dernière édition par Aizen Sôsuke le Mar 11 Aoû - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 790
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation RP : Viridia - Habitations Seules

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 109
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Dim 26 Juil - 21:31






Un intrus dans la Forêt

Chronologie d'Ato
Lieu : Forêt Enchantée










Précédemment:
 



Survolant dans un premier temps Yaga, nous virevoltions à travers les bâtiments de pierre, survolant par moment les canaux alimentant la capitale en eau, nous laissions ainsi se former quelques vagues de part et d'autre du sillon qui se formait sur notre passage. Quelques puissants battements d'ailes s'en suivirent, nous reprenions notre altitude pour passer outre les remparts de cette véritable cité forteresse. Sous nos yeux se peignait alors un tableau inimaginables, laissant n'importe qui sans voix face à cette étendue verte qui semblait être une véritable mer secouée par le vent. La houle luisante de la rosée fraîchement séchée laissait transparaître des zébrures blanches se mouvant au gré du vent pour finalement converger vers un même point : Une énorme faille dont émanait encore et toujours les poussières nébuleuses.

« Voici la faille la plus grande à ce jour à Viridia, celle de la plaine de Krid. C'est de cette faille que sont arrivées ces innombrables collines de hautes herbes. »

Expliquai-je tandis que nous survolions cette praire verdoyante dont notre passage était toujours marquée de profondes tranchées à la surface des herbes. Ces chemins naturels formés pas notre passage et que d'autres viennent accentuer en foulant de leurs pieds ces herbes déjà bien tassées. Nous continuions notre croisière aérienne et j'en profitais pour détailler du regard le moindre détail en ces lieux. Dont un attira mon attention puisque nous approchions rapidement de la forêt enchantée, j'avais cru voir en contrebas un semblant de silhouette, ceci n'était pas impossible vu qu'une faille se trouvait aussi en ce lieu luxuriant.

« Tu l'as vu aussi ? Descendons jeter un oeil ! Cap sur la faille !! »

Sans se faire prier, mon compagnon lupin fondit alors droit dans vers les feuillages épais de la forêt, en connaissant le moindre recoin, il savait où nous faire passer. Je ne priais donc ainsi que pour la confiance totale de ma partenaire pour ne pas se soucier de l'itinéraire emprunté mais plutôt pour se focaliser elle aussi sur le point d'arrivée avant tout. Dans le doute, je préférai m'allonger sur mon loup, lâchant d'un main les rênes afin d'inciter Feyrine à faire de même. Elle était accrochée à moi après tout mais mieux valait prévenir que guérir !

Qelques longues et éprouvantes secondes après, nous nous posions enfin à proximité de la faille de la forêt. Accompagnées de mon ami, nous ne risquions pas grand chose, la plupart de la faune des lieux n'osaient en effet pas s'approcher à sa vue, et c'était compréhensible. Sans trop attendre, je me détachai de l'emprise de Feyrine pour finalement poser pied à terre, proposant par la suite mon assistance pour faire descendre la féline à son tour.

« Nous y voilà, tu aurais pu arriver également par cette faille vois-tu... Mais je soupçonne que quelqu'un en soit récemment sorti justement.... »

Dis-je à l'intention de la prétendue déesse en montrant le trou béant qui se trouvait près de nous. En prononçant les dernier mots, je faisais passer en même temps un message télépathique très clair à mon loup, l'invitant à pister une quelconque odeur qui lui serait inconnue en ces lieux où il passait le plus clair de son temps. L'odeur intruse fut de suite remarquée sans aucun effort par l'hybride. Peut-être que s'il travaillait de paire avec Feyrine, retrouver l'inconnu serait plus simple pensais-je. Je n'osais réellement le proposer, j'en avais déjà demandé beaucoup à la demoiselle il faut dire, je n'espérais donc plus qu'à ce qu'elle prenne la décision d'elle-même en voyant faire mon loup, bien que je n'y comptais pas trop non plus vu son caractère...




[Arrivée à la forêt enchantée, l'ombre derrière Aizen n'est pas Ato et son loup. Peut-être sera-t-elle Feyrine, ou simplement le PNJ, libre à vous d'en décider par la suite ~ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 02/07/2015
Localisation RP : Viridia - Routes

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Lun 27 Juil - 17:58







Dans la jungle, terrible jungle...










Ce fut une expérience riche en sensations, même le début de cette dernière se fit dans l’obscurité la plus totale. Pleine d’appréhension, Feyrine n’avait en effet pas su s’empêcher de fermer les yeux au moment du décollage. Dès lors les premières minutes de cette folle envolée, notre petite féline les vécut uniquement par ses autres sens. Sentant le vent souffler sur ses poils, humant l’air arrivant jusqu’à ses narines, et entendant Ato finalement lui parler et l’inviter ainsi à ouvrir les yeux pour contempler ce qu’elle lui présentait comme étant la faille de la plain de Krid. Feyrine, plus occupée à découvrir le paysage qui s’offrait à elle, ne prêtait guère attention aux explications que lui donnait Ato. Ce genre de détails ne l’intéressait guère de toute façon, et de la prairie, elles ne tardèrent pas à passer à la forêt luxuriante. Ce fut alors que son guide sembla tiquer sur quelque chose, au point d’en informer immédiatement notre camarade.

« Tu l’as vu aussi ? Descendons jeter un œil ! Cap sur la faille !! »
« Hein !? »


Vu quoi ? Non mais, oh !! Dans quoi elle l’embarquait à présent, et d’où qu’elle décidait de l’emmener jusqu’à cette faille ? Ce n’était pas ce qui était prévu à la base, et ce gros patapouf ailé qui piquait à présent du nez à lui en hérissait le poil. Feyrine n’avait pourtant pas peur de l’altitude et de la vitesse, mais ici ce dont elle avait peur était le fait de ne rien pouvoir contrôler. Ajouté à cela le fait qu’elle avait mystérieuse perdu une bonne partie de ses pouvoirs, il y avait dès lors de quoi ébranler son assurance habituelle. Notre pauvre amie n’eut alors d’autre choix que de se cramponner d’avantage à Ato et d’axer sa position sur la sienne. Puis comme si ce fichu loup cherchait à l’envoyer valser dans le vide, elles passèrent à travers les branches et les feuillages des arbres. L’enfer dura quelques secondes mais sembla bien plus long aux yeux de Feyrine qui ne se fit dès lors pas prier pour descendre de cette monture de bas étage. Le pelage tout ébouriffé et parsemé de feuilles et de brindilles, notre camarade fusillait cette fois du regard aussi bien le canidé que sa maîtresse, car cette dernière s’était vue également fautive dans cette histoire.

« Nous y voilà, tu aurais pu arriver également par cette faille vois-tu… Mais je soupçonne que quelqu’un d’autre en soit récemment sorti justement… »

Et c’était donc pour cet illustre inconnu qu’elle lui avait fait traverser ce calvaire ? La queue battante violemment dans son dos, Feyrine n’en revenait pas, non mais c’était ahurissant, quel toupet, les humains n’avaient décidément pas leur pareil pour ainsi se croire tout permis envers sa personne. Et le respect, il était où bon sang ? Notre féline n’avait décidément pas envie de perdre son temps à chercher quelqu’un qu’elle n’était même pas sûre de trouver. C’était décidé, notre amie allait tirer son plan de son côté.  Inspectant les environs en prenant soin de humer l’air, Feyrine finit par sentir une odeur plutôt intriguante. Ne souhaitant plus la compagnie d’Ato et encore moins celle de son loup, notre féline ne se fit pas prier et se volatilisa à travers un buisson, quitte à avoir la fourrure pleine de feuilles et de brindilles autant faire les choses correctement.

Enfin seule, Feyrine pouvait enfin partir à l’aventure. Cette Ato avait beau avoir été bien sympathique au départ, comme toute humaine elle en était rapidement devenue ennuyante aux yeux de notre féline qui n’espérait désormais plus rien d’elle. Des fougères, notre camarade passa subitement à une zone plus dégagée où s’écoulait un petit ruisseau et où se trouvait… un autre humain !! Lorsqu’elle le vit, la réaction de Feyrine ne se fit pas attendre, elle sauta sur le tronc de l’arbre le plus proche et le gravit à une allure folle pour aller se tapir dans ses feuillages et devenir ainsi complètement invisible. Apparemment elle avait été prompte à réagir et l’homme occupé à se désaltérer ne semblait pas l’avoir remarqué. Sa surprise passée, Feyrine laissa sa curiosité reprendre le dessus, et elle se mit à détailler plus attentivement ce nouvel individu. Ce dernier sembla alors brusquement se rendre compte d’une présence non loin de lui, mais ce ne fut pas dans la direction de Feyrine qu’il dirigea son regard. En effet Feyrine venait elle aussi de sentir l’odeur d’une ou de plusieurs autres créatures sur sa droite. D’autres humains ? Difficile à dire, car ces derniers n’avaient clairement pas une odeur similaire à celle de ce type et encore moins à celle d’Ato. Quoi qu’il en soit, étant donné la tournure que prenait les choses, notre féline préféra rester cachée dans son arbre afin d’observer à son aise ce qui n’allait pas tarder à se jouer devant ses yeux.



Code par Ato [Meta]



[Ce ne sera pas moi non plus Razz ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/
Messages : 397
Date d'inscription : 19/06/2014

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mar 28 Juil - 0:25

Plusieurs légendes prennent source dans cette forêt millénaire. Arrachée de son monde d'origine, il n'a pas fallut longtemps pour que les premiers habitant d'Horizon lui octroie certains faits mystérieux. La plupart du temps, ce n'était que des inepties sans fondement, la forêt était un lieu dense et labyrinthique mais aucunement enchantée malgré son nom... Du moins, c'était ce que prétendait les esprits rationnels.

Cependant chaque rumeur a sa part de vérité, chaque légende peut émerger dans la réalité. Cet endroit pouvait être considéré comme une entité, un individu hibernant. Mais tout sommeil a une fin et malheureusement pour les quatre compères encore inconnu pour autrui, ce jour-ci allait être marqué d'un réveil fortuit.

Le premier, l'homme à la coupe si flamboyante et au visage si fringant avait ressenti une étrange émotion. Son instinct révolu émergeant de son corps endolori par le passage entre deux mondes put sentir une présence indésirée. Celle-ci faisait naitre dans son sillage une ombre démesurée, une profonde crainte suintant de cette obscurité palpable...

Mais en réalité, la chute fut brutal. Un petit lapin de quelques centimètres de haut sorti de sa cachette broussailleuse pour gambader ailleurs, le regard inquisiteur de l'homme l’empêchant de vivre sa vie tranquillement. Quel malpoli devait-il penser en voyant ce type à l'allure si condescendant, de nos jours les lapins ont vraiment la vie dure !

Le véritable danger n'était pas là, après cette scène ridicule, les arbres, les branchages, même les simples pousses à peine verdoyantes de ces lieux en avaient profité pour resserrer leur étreinte sur ces individus qui n'avaient rien à faire en son sein. Comme un étau se refermant sur sa proie dans le silence et l'invisible.

[HRP : Je ne fais avancer que dalle mais je met en place les premiers éléments]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Ven 31 Juil - 12:48

L'enfer vert






♦Aizen n’était donc pas fou, un être de chair et de sang se trouvait bel et bien à l'endroit visé par les yeux du dieu de la mort, qui dans l’ombre attendait le meilleur moment pour passer à l’action. En général, dans une situation comme celle-ci, les hommes sentent leurs cœurs se remplir de l'un des sentiments les plus destructeurs qui soit : la peur. Ancrée de manière indélébile dans le génome humain, cette émotion peut parfois mener la personne se trouvant sous son emprise à la fatalité.

♦Aizen Sôsuke, était un maître dans l'art de répandre ce trouble dans l'esprit des individus - ayant l'honneur de croiser sa personne - que lui-même n'avait connu qu'un jour funeste de sa vie. Là encore, il s'attendait à insuffler ce sentiment ravageur dans la pauvre âme de celui ou celle qui avait osé l'épier en secret....


*** Un lapin ? Non une créature ressemblant à un lapin plutôt. Je ne sais pas si cette créature possède les mêmes propriétés que les lapins venant de ma dimension. La faune, la flore, l'environnement... mon adaptation sera favorisée si je trouve des points communs entre cet endroit et le monde des humains.*** pensa-t-il après avoir perdu de vue le petit rongeur.

♦Le shinigami n'ayant pas encore réussi à se déshydrater correctement, s'affaissa à nouveau au bord de l'eau afin d'y plonger sa main droite et ainsi apporter à ses lèvres, de précieuses gouttes d'eau. L'eau était fraîche et très agréable à boire, mais un arrière gout acide - sûrement dû aux conditions environnementales - était tout de même présent..

*** Même si elle est potable, mon corps n'est peut-être pas habitué l'eau se trouvant en ces lieux. Je ne vais pas trop en boire par sécurité, je n'ai pas récupéré assez de reiatsu pour pouvoir me handicaper de la sorte *** réfléchit l'homme au costume blanc..

♦Se servant à nouveau de sa main droite, Aizen essaya de causer quelques remous à la surface de l'eau à l'aide de son énergie spirituelle. Son expérience fut une réussite, mais le shinigami semblait tout de même perturbé....

*** J'ai pourtant voulu concentrer assez de reiatsu pour causer une énorme vague d'eau... À ce niveau, je suis tout juste capable d'utiliser le Kidô le plus basique. Pourtant, cela fait maintenant un long moment que je suis arrivé ici. Ce n'est pas comme si mon pouvoir m'avait été retiré, car cela reviendrait à me tuer. C'est plutôt comme si je me retrouvais bridé... oui c,'est exactement cela... mon reiatsu est bridé. Par qui ou par quoi ? La réponse à cette question est la clef de mon salut ici-bas. ***

♦Éperdument plongé dans ses calculs concernant la stratégie à adopter dans les heures et jours à venir, Aizen ne remarqua pas les infimes mouvements autour de sa position. Doucement, la végétation commença à se mouvoir, se rapprochant lentement, mais sûrement de son objectif : Sôsuke Aizen. Les racines, habituellement sous le sol, s'allongèrent et sortirent de leur " sommeil ", rampant et oscillant sur l'humus telle une horde de serpents. Les petites plantes et champignons présents dans la zone adoptèrent une attitude similaire. Leurs excroissances se détendaient assez rapidement complétant ainsi les mailles du filet végétal autour d'Aizen. Le feuillage quant à lui, se densifia de sorte à laisser passer le moins de lumière possible.

♦Ce fut ce dernier petit détail qui attira l'attention d'Aizen sur le piège mortel se refermant autour de lui. Voir la luminosité chuter ainsi attira son regard vers la cime de ces mastodontes de bois et de feuilles aux intentions peu louables. L'ex capitaine mit alors quelques dixième de secondes pour se rendre compte que cette partie de la forêt était vivante et qu'elle l'avait sûrement repéré lors de son intrusion.


« Je ferais raser cette forêt pour son insolence... »

♦Aizen, sortant Kyoka Suigetsu de son fourreau, se mit à tailler en pièce toute présence végétale ayant le malheur de se trouver à la portée de sa lame. Les lianes tombaient, les branches se fracassaient, les feuilles virevoltaient dans tous les sens. Se battre contre la forêt était chose facile, mais l'ennemi comptait dans ses rangs de nombreuses unités. Le shinigami était conscient qu'il ne tiendrait pas longtemps comme cela, mais il savait qu'une débauche d'énergie prématurée le conduirait à sa perte.

♦La situation était tendue...l'aventure d'Aizen Sôsuke sur Horizon allait-elle prendre fin ?






[HRP : Désolé pour l'attente, j'ai eu quelques soucis durant un déplacement ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 790
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation RP : Viridia - Habitations Seules

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 109
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Lun 3 Aoû - 17:16






Un intrus dans la Forêt

Chronologie d'Ato
Lieu : Forêt Enchantée










Comme je l'imaginais, sitôt dit, sitôt fait, voilà que la féline s'est déjà éclipsée dans les fourrés. Son attitude m'intrigua tout de même, elle semblait suivre la même piste que mon loup, mais voulait visiblement juste se défaire de notre compagnie et mener sa propre enquête. Qu'importait, je savais très bien que l'on se retrouverait au bout du compte puisque mon compagnon ouvrait déjà la marche, nous guidant de son odorat dans cette forêt dense et luxuriante qui commençait à s'agiter. Le bruit des feuillages faisait écho comme si le vent les secouait, hors, elles se mouvaient bien d'elles-même, visant uniquement à assombrir les lieux et nous faire lentement prisonnier.

J'avais déjà fait face à ce phénomène il y a quelques années lors de notre traversée. Il n'y avait pas de risque réel du moment que l'on se montrait coopératif. Mais je doutai que l'inconnu que nous cherchions ne le soit forcément. Tout peut aller très vite, et même trop vite. Gardant une main sur le flanc de mon compagnon afin de le suivre de près, j'affûtai tous mes sens, usant de ma vision nocturne naturellement acquise par le sang elfique de Köinzell pour n'avoir aucun mal à voir en ces lieux sombres, ainsi que de mon Ouïe Elfique qui me permettait, moyennant une certaine concentration, d'entendre les voix de la forêt. Car il était certain que cette dernière était animée d'une certaine magie pour faire prendre vie à ces corps végétaux inertes avec tant d'aisance et de synchronisation.

Bien vite, nous arrivâmes à un petit ruisseau que nous remontions, ce dernier véhiculant l'odeur de l'inconnu. Quand les voix nous ordonnant de partir s'intensifiaient, une nouvelle se fit entendre et attira mon attention, une voix claire, audible de tous. Une menace qui me faisait froncer les sourcils, une menace qui allait être regrettée.

« Je ferais raser cette forêt pour son insolence...

Sans réfléchir, je m'emparai de ma ceinture portant mes deux épées, habituée à ce genre de mouvement hâtif mais précis, mon loup ne broncha pas une seule seconde. M'élançant à pleine vitesse vers la voix que j'avais entendu, j'attachai la ceinture à ma taille et vis bien vite un homme armé d'une sorte de Katana, ce dernier commençait à s'en prendre à la flore. Je ne pris pas plus d'une seconde pour dégainer mes armes et l'interrompre dans un éclat métallique retentissant. Le regard sévère, je lui fis remarquer

« Essaie toujours, mais cette forêt aura raison de toi bien avant ! »

Cette courte altercation passée, je me recule rapidement, le jaugeant du regard. Un nouvel arrivant, comme prévu, n'a-t-il pas encore pris conscience de sa perte de force lui-non plus malgré la résistance que lui opposait la forêt. Je lui conseillai finalement, toujours sur un ton sévère mais sincère.

« Renonce donc de suite si tu veux vivre. Accepte ta faiblesse nouvelle au lieu d'essayer de la surmonter. Chaque chose en son temps... Même si cela peut en prendre beaucoup. »

Je n'espérai à l'instant qu'une chose, c'est qu'il se montre sage et suive mon conseil. Bien que j'en doutais fortement, je ne perdais rien à essayer. Feyrine était d'ailleurs elle aussi dans les environs à coup sûr, encore un humain de plus qu'elle ne va pas aimer je présume... Mais il faut qu'elle s'y prépare, elle en croisera bien plus d'un dans ce genre en ce monde. J'espérai aussi d'autre part que la forêt se calme suite à mon intervention. Je restai toujours très à l'écoute de cette dernière et tout ce qui la peuple. Prendre des risques en ces lieux n'est pas une chose conseillée, loin de là.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 02/07/2015
Localisation RP : Viridia - Routes

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mar 4 Aoû - 7:55







Dans la jungle, terrible jungle...










Plus attentive que jamais, Feyrine scrutait ces buissons et fougères qui l’intriguaient autant qu’ils intriguaient le jeune homme qu’elle espionnait. Et comme pour répondre à ses attentes, un lapin bien dodu surgit de ces derniers. Enfin quelque chose de plus intéressant que ces bipèdes insignifiants, d’ailleurs en le voyant détaler au loin, notre féline était prête à le suivre furtivement afin d’en faire son repas. Mais des évènements inattendus mirent vite fin à son désir de combler son estomac.

Sur le coup, Feyrine ne vit rien venir, trop occupée à observer la rencontre consternante de deux humains l’étant tout également. Ah ! S’ils arrivaient au moins à s’entretuer tous, cela lui ferait des vacances. Mais manque de chance, notre amie savait à quel point ces énergumènes pouvaient se reproduire comme des lapins lorsqu’ils étaient pris de quelques folies. Et entendons-nous bien là-dessus, de son point de vue, Feyrine n’avait encore jamais croisé d’humains saints d’esprit.

Bref les deux zouaves en bas étaient entrain de croiser le fer, visiblement peu importe l’endroit la force était la seule manière que les humains avaient de faire entendre leur opinion. Quelle espèce primitive, Feyrine en aurait presque été triste si elle n’avait pas eu subitement d’autres préoccupations. En effet sa personne se retrouvait brusquement menacée par Mère Nature en personne. Ce qui était un comble en soi, car notre jeune déesse ne se souvenait pas d’avoir offensé d’une quelconque façon la déesse mère.

Mais les raisons de ce phénomène agressif importaient peu, le problème se situait plutôt dans le fait que Feyrine avait beau se débattre, notre petite tigresse se faisait progressivement immobilisée par tous ces branchages qui s’enroulaient autour de son corps et se refermaient en étau sur elle.  Rapidement notre camarade comprit que sa meilleure échappatoire consistait à s’extirper de sa cachette, ce fut alors sans une once d’hésitation qu’elle se laissa glisser de sa branche. Mais manque de chance, sa vivacité de réaction n’avait pas été assez prompt à la tirer d’affaire et notre pauvre chaton se retrouvait désormais suspendu dans les airs, retenu par une multitude de branches feuillues qui recouvraient son pelage d’un blanc immaculé d’un impressionnant manteau verdoyant. Et ce fut complètement saucissonée qu’elle lança un regard furieux en direction d’Ato et de l’homme qui avaient au tout le loisir de remarquer sa présence.

« Vous allez arrêter de me regarder bêtement ou quoi !? Faites moi descendre !!! »

Tout dans la finesse, il était certain que sur ce ton, beaucoup se seraient passés de lui venir en aide. Mais si elle n’espérait pas grand-chose de l’homme, Feyrine nouait quelques espoirs en Ato. Mais vu que cette dernière était occupée avec l’autre gugusse, notre féline était partie pour attendre. Ne pouvaient-ils pas régler leur différent rapidement pour une fois ? Puis jetant un coup d’œil non loin d’eux, Feyrine ne tarda pas à apercevoir le comble de tout, le canidé ailé qui se rapprochait également de la scène. Et là, elle ne put s’empêcher de le voir dans son regard, simple interprétation de sa part certes, mais elle fut persuadée que ce dernier était entrain de rire de sa situation. Ce fut alors la goutte de trop, et voyant que les deux bipèdes semblaient cloués sur place, Feyrine se mit à s’agiter comme une folle afin de parvenir à se dégager elle-même de sa prison. Mais ce fut peine perdue, les branches se resserrèrent alors encore plus sur elle au point de l’enfermer  dans une sorte de cocon en l’espace de quelques secondes. Ayant complètement disparue sous une couche de branches et de feuilles, on pouvait néanmoins toujours l’entendre pousser des cris et des jurons bien recherchés.




Code par Ato [Meta]



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/
Messages : 397
Date d'inscription : 19/06/2014

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mar 11 Aoû - 2:56

Quatre individus, quatre proies... L'entité de la forêt se réveillant peu à peu n'aimait guère que l'on tente de s'en prendre à elle. La discrétion et la douceur n'avaient plus de place dans l'esprit courroucé de ce monde végétal.

Alors que Feyrine s'était enlisée dans une situation périlleuse devant les yeux médusés de ses compères. L'endroit se fit de plus en plus resserré. Comme un étau refermant chaque échappatoire une à une pour finalement écraser ses victimes démunies.

Le spectacle ne faisait que débuter pour la reine capricieuse de ces lieux enchantés. Plusieurs pousses émergèrent du sol pour finalement s’épanouir et s'étendre une à une en de magnifiques fleurs. Malheureusement, leur beauté avait un prix; une épaisse fumée jaunâtre s'échappa d'elles, recouvrant peu à peu la zone, les spores commencèrent à se diriger vers les présences nuisibles.

D'abords un engourdissement suivi d'une fatigue général pour finalement, paralyser sa proie de haut en bas. Voilà la méthode de la catin des bois qui montrait désormais ses crocs acérés à ses visiteurs. Ils n'avaient d'autres choix que de fuir avant qu'elle ne les dévore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Ven 14 Aoû - 17:11

Rencontre Innatendue





« Essaie toujours, mais cette forêt aura raison de toi bien avant ! »

*** Est-ce bien à moi que cet individu s’adresse ?! *** pensa Aizen qui avait été très surpris de la façon dont cette inconnue venait de s’opposer à lui.

♦Il faut dire que le shinigami était très à cheval sur la politesse à son égard et il ne voyait pas d’un bon œil le ton familier avec lequel cette jeune effrontée s’était exprimée. Le propriétaire de Kyoka Suigetsu, observa plus attentivement son "adversaire" et remarqua tout de suite qu'elle n'était une humaine tout à fait ordinaire. L'ex capitaine n’avait pas l’habitude de côtoyer les habitants venant de ce monde et il émit donc l’hypothèse que s’attaquer à un inconnu qui s'en prenait à cette forêt était une habitude, voir même un devoir. N’ayant rien à dire à un telle femme, Aizen - comme souvent - aurait snobé cette dernière tout en la repoussant de son chemin, mais dans l'homme au haori blanc ne possédant plus sa puissance originelle ne riposta pas.

«  Renonce donc de suite si tu veux vivre. Accepte ta faiblesse nouvelle au lieu d'essayer de la surmonter. Chaque chose en son temps... Même si cela peut en prendre beaucoup.»

***  Accepter ma faiblesse ?! Serait-elle la personne responsable de mon arrivée et de la perte de mon reiatsu? Non... je ne ressens pas chez elle quelque chose d'aussi puissant... ***

♦En fin observateur, Sosuke avait déjà procédé à une analyse rapide de cet être s'improvisant garde forestier. Il en dégagea deux hypothèses : la première était que cette créature au sexe indéterminable - au vu de ses premières paroles - était native de cette forêt ( ou de ses environs ) à laquelle est vouait un culte d'où la demande de soumission vis-à-vis de cette dernière. La deuxième hypothèse ayant pris forme dans le cerveau du dieu de la mort, était que tout simplement, la chose se trouvant devant lui, avait, elle aussi été transporté dans ce monde, mais antérieurement. Elle avait surement dû s'y installer, faisant de cet enfer vert son nouvel habitat.


*** Cette petite chose semble détenir d'importantes informations. Je ferais mieux de me montrer coopératif...du moins pour le moment. *** réfléchit Aizen qui rentra Kyoka Suigetsu dans son fourreau sans dire un mot.

♦À peine eut-il rentré son sabre, qu'un autre personnage fit son apparition. En effet, une nouvelle créature tomba des hauteurs, la tête en bas, complètement ligotée par la végétation devenue hostile. L'hybride en état de détresse, était à mi-chemin entre l'homme et le félin ressemblait fortement à une vulgaire imitation ratée de l'espada Grimmjow Jaggerjack. À la vue d'une tel bête, Aizen esquissa un léger sourire moqueur.


«  Vous allez arrêter de me regarder bêtement ou quoi !? Faites moi descendre !!!»

♦Décidément, la politesse n'était pas chose commune en ce monde, Aizen fit mine de ne pas entendre ce qu'elle venait de dire, préférant s'adresser à la première personne étant venu à sa rencontre.

« Salutations à vous ! Si vous pensez, que j'étais sérieux lorsque je parlais de raser cette forêt, sachez que ce n’est nullement le cas. Pardonnez les paroles d'une personne désappointée, totalement égarée dans un monde nouveau pour elle. Mais cela, j'imagine que vous le savez déjà... »

♦Sa phrase finit, Aizen prit le temps d'observer les alentours, constatant que la forêt ne se calmait toujours pas, il continua son discours pour trouver au plus vite une échappatoire...

« Au risque de paraitre oppressant, je pense que nous devrions quitter ces lieux au plus vite, car je ne sais pas si vous avez remarqué, mais un nuage menaçant semble se diriger vers nous...» dit Aizen avec un calme

« Si vous devez sauver votre amie faites-le, je couvrirais vos arrières....» rajouta le shingami bien décidé à se sortir de cet endroit...






[Achievment Unlocked : Faire un RP au clavier visuel ]

_________________


« À l'origine,ce n'était pas dans mes intentions de tromper. C'est simplement que personne n'a su voir qui j'étais vraiment...»



Caractéristiques : Beauté : 3 Intelligence : 7 Charisme : 5 Humour :0

La confrérie du Smiley:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 790
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation RP : Viridia - Habitations Seules

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 109
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Dim 16 Aoû - 18:21






Un intrus dans la Forêt

Chronologie d'Ato
Lieu : Forêt Enchantée










Cet homme finalement se montra très courtois et poli, il semblait bien avoir cerné la gravité de la situation, et plus précisément de la sienne. Me rassurant brièvement sur ses intentions, je pris en considération sa proposition qui s'en suivit. Il me fallait réfléchir un instant mais avec Feyrine qui s'agite non loin, nous agressant presque verbalement, elle faisait un beau contraste avec le nouveau venu !

Je n'avais plus trop le temps de songer sur place, il me fallait maintenant agir. Seules quelques paroles de la demoiselle me revinrent à l'esprit ! Elle avait menacé de geler mon loup avant notre envol, exprimant pleinement son dégoût pour mon ami, et c'est de ce don glacial que nous allions pouvoir tenter de tirer profit ! Sans plus attendre, j'invitai mon compagnon à revenir à mes côtés d'un ordre simple et concis par la pensée. Ce dernier rappliqua dans la foulée, se trouvant à proximité de base. D'un geste vif, j'enfourchai mon destrier canin, épées toujours en main, et invitai d'un signe de tête le nouvel arrivant à monter. Nul temps de le détailler, je ne pus que remarque son allure soignée autant que ses propos.

« Feyrine ! J'arrive, accroche toi ! »

L'homme avait bien raison, le temps pressait puisqu'un nuage de spore commençait à se soulever, se faisant plus dense à chaque seconde dans l'unique but de nous faire prisonnier de ces lieux je suppose. Sa couleur signifiant bien son aspect nocif. Par la voie des airs, nous pourrons aisément le contourner, or mon loup ne pourra supporter une charge supplémentaire. Peinant déjà à prendre de l'altitude, c'est non sans mal que nous atteignons les lianes qui ligotaient la féline. D'un geste vif, je tranchai ces dernières par le haut pour libérer notre amie.

« Ta magie, sers-t-en pour dissiper ce nuage, c'est notre seule chance !! »

C'était en repensant à ses prouesses aériennes que je donnai ces directives, osant supposer que la dite déesse soit dotée d'autres dons liés à l'air, ayant déjà fait la démonstration de ses propulsion par air comprimé. C'était confiante que je la regardais oeuvrer, bien qu'un doute persistait au fond de moi. J'invitai l'inconnu à descendre se poser sur une branche robuste afin de soulager mon loup de son poids. Nous prenions des risques à nous éterniser ici, mais il nous fallait bien nous créer une échappatoire ! Evoluant dans les airs, je restai parée à toute éventualité, la forêt ne s'était encore jamais montrée si Hostile envers des visiteurs...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 02/07/2015
Localisation RP : Viridia - Routes

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Lun 17 Aoû - 8:19







Dans la jungle, terrible jungle...










Etait-ce là déjà la fin prématurée de notre chère féline ? Non, il était encore bien trop pour cette dernière de tirer de la sorte sa révérence. Et puis, bien que fortement diminuée par sa traversée du vortex, Feyrine conservait quelques atouts dans sa manche. Mais sur le coup, notre petite furie était plus occupée à s’énerver et à jurer qu’à réfléchir posément à une échappatoire. En même temps qui serait capable de rester serein tout en étant sur le point de se faire broyer et asphyxier vivant ? Feyrine avait beau être une déesse en bon uniforme, cela ne l’empêchait pas comme tout être vivant de ressentir par moment la peur. Heureusement pour elle, l’humaine qu’elle avait rencontrée à son arrivée semblait plus dégourdie que ses homologues. Notre petite chatte hystérique n’eut alors pas à attendre longtemps pour se sentir brusquement tombée et libérée par un coup d’épée bien placé d’Ato qui avait tranché le haut de sa prison et frôlé ses oreilles par la même occasion. Non, mais c’était qu’elle avait manqué de peu de les lui raccourcir !!

Avec ses mains vérifiant l’intégralité de ses oreilles, Feyrine était désormais à nouveau sur la terre ferme. Cependant si les lianes et les branches qui avaient constitué sa prison trônaient à ses pieds, notre amie n’était nullement tirée d’affaire. En effet la végétation de cette luxuriante forêt continuait de s’agiter tout autour d’elle, visiblement encline à la faire à nouveau captive. Une telle insistance de la part de Mère Nature était compréhensible, car après tout en comparaison des deux bipèdes humains et du bestiau sur lequel ils volaient aussi gracieusement qu’un morse, il n’y avait qu’elle susceptible d’offrir un engrais de marque pour toutes ces plantes vivaces. Mais l’idée de finir de la sorte n’était pas encore à l’ordre du jour, et comme si les choses n’avaient pas déjà été assez énervantes ainsi, voilà qu’Ato se mettait à présent à la commander. Non, mais ! Quel culot ! Cette humaine était décidément bien effrontée.

« Je t’interdis de me dire quoi faire !! »

Feyrine avait hurlé sa réplique telle une enfant capricieuse ne mesurant nullement le danger qui la menaçait. Pourtant contrairement aux deux autres, c’était elle la plus exposée à ses vapeurs toxiques et jaunâtres qui se répandaient tout autour d’elle. Mais en zieutant autour d’elle et voyant le gaz nuisible approcher, Feyrine eut ses poils qui s’hérissèrent. Bien trop fière et bornée pour l’admettre, elle voulait désormais bien croire à la gravité de la situation. Et le fait de penser qu’elle était désormais leur seul espoir de survie gonfla tout d’un coup son égo.

« Enfin j’imagine que je n’ai pas le choix, après tout vous n’êtes que de frêles humains. Tu devras me rendre ce service Ato, c’est bien compris !? »

C’était là la toute première fois que Feyrine appelait Ato par son prénom, et c’était sans conteste là un signe que la jeune fille avait su gagner une certaine importance aux yeux de notre féline. Dans tous les cas, Feyrine avait beau montré beaucoup d’assurance sur le moment, elle n’avait pour le moment guère eut énormément de temps pour récupérer son potentiel magique qu’elle avait usé à outrance lors de son arrivée. Et si notre jeune amie avait une idée de sortilège venteux bien précise en tête, elle allait vite se rendre compte qu’elle n’avait plus la force nécessaire pour la mettre en œuvre. Feyrine avait en effet en tête de comprimer au maximum l’air autour d’elle et de la relâcher d’un bloc, l’onde de choc qui en suivrait balaierait alors toutes ces émanations toxiques au loin et les laisserait tranquille pour un moment.

« Tch…Ton satané monde ne m’a toujours pas rendu mes pouvoirs ! »

Mais hurlé ainsi sa frustration après avoir tenté vainement sa première idée n’allait pas la tirer d’affaire. Si sa première idée était infaisable, elle avait d’autres atouts en manche, d’autres sortilèges moins puissants pouvaient à défaut d’épuiser ses dernières réserves de magie, leur offrir quelques instants de répit. Feyrine’s Flow, cette capacité permettait à Feyrine contrôler l’air et l’eau environnante comme une propre extension de son corps. De ce fait, elle se mit à contrôler les flux d’air autour d’elle et à dévier ainsi le nuage toxique. A l’image d’un anticyclone, elle venait de créer une zone sûre toute autour d’elle dans un rayon de trois, quatre mètres. Toutefois cette prouesse n’empêchait pas la progression de la végétation hostile. Feyrine l’aurait bien gelé sur l’instant sous ses pieds, mais cela aurait équivaut à réduire d’une traite à néant ses réserves d’énergie complètement tournées au maintien de son dôme venteux protecteur.

La situation n’était clairement pas à leur avantage, ils ne pouvaient s’échapper par la voie des airs tout simplement parce que le loup d’Ato n’était qu’un simple loup incapable de transporter sur son dos toute la petite troupe. Il faut dire que le nouvel arrivant était d’un certain gabarit, Feyrine en aurait presque plains le canidé de devoir transporter cette enclume sur son trouffion. Presque hein ! Car même en ce moment critique son animosité à l’égard de la bête n’en démordait pas. Toutefois si la voie des airs leur était inaccessible, en se servant de la protection de Feyrine, ils pouvaient progresser à pied. La féline s’occuperait alors de repousser les vapeurs jaunâtres tandis que les épéistes se chargeraient de maintenir en respect toute la végétation hostile. Le souci restait toutefois qu’ils avaient peu de chance d’atteindre l’orée de la forêt avant l’épuisement des réserves magiques de Feyrine. Autrement dit, leur situation avait tout l’air d’être une impasse d’où ils allaient avoir du mal de se tirer.



Code par Ato [Meta]



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/
Messages : 397
Date d'inscription : 19/06/2014

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Lun 24 Aoû - 20:19

L’entité naturelle, ainsi insultée, déverse sa colère sur les quatre insolents qui ont tenté de la défier… Par bêtise ou par ignorance, la Forêt Enchantée n’a pas de pardon, pour quiconque la méprise et la saccage, il n’y aura pas d’exception.

Le fantastique canidé ailé sert de moyen de transport à la jeune fille doublement armée. Prompt, elle libère son amie animale des entraves vertes qui la lient. Elle doit pour réaliser cet exploit, blesser de nouveau la forêt… Erreur.

La dernière sauve use de talents magiques pour ralentir l’inévitable, le brouillard mortel est repoussé, dévié.

Ils n’ont qu’une échappatoire, et dame nature le sait, le comprend. Le sol s’anime, respire, et les racines enfouies émergent dans une mélodie assassine. Le canidé magique est attrapé, tiré vers la terre qui l’a vu naître, et l’a nourri. Rapidement, d’innombrables lianes lui soustraient sa propriétaire, et les racines font fusionner l’animal à la planète. C’est fini. Le nuage fatal reprend sa course, et les lianes reviennent chercher leur vengeance. Aucun des intrus n’a de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mer 9 Sep - 8:09

L'hypothèse du dieu de la mort





♦Décidément, la situation ne s’améliorait guère pour Sôsuke et ses compagnons d’infortune. La forêt enchantée était bien décidée à exterminer ceux qui avaient eu le malheur de s’attaquer à elle. Au début, la réaction de cette jungle semblait purement instinctive, en effet, elle avait tenté un premier contact avec l’homme de blanc vêtu – qui s’avéra non concluant - ce dernier ayant une attitude hostile. Il était donc évident de voir que mère nature se défendrait et la création de spores toxiques, confirma cette tendance. Se protéger, sembla dans de telles conditions une suite logique, mais la situation changea, dès lors que les lianes commencèrent à s’attaquer au loup ailé. En effet, Aizen qui avait été aidé par la créature volante remarqua une incohérence de taille…


« Vous deux, faites très attention… je crois que quelque chose ou quelqu’un contrôle cette forêt ! » dit-il avec un ton amusé. Pour lui, tout cela n’était qu’un jeu.

« Tu ne saurais pas qui est capable de faire cela, toi qui sembles en savoir tant sur cette forêt qui nous attaque ?! »  
lança-t-il à la double épéiste.

♦Tout en tranchant la végétation hostile et en reculant pour éviter le nuage de toxines, le shinigami fit part de sa réflexion…


«Vu que vous ne semblez pas comprendre où je veux en venir, je vais tout vous expliquer. Jusqu’ici, la végétation a toujours agi de manière instinctive comme le font les animaux. L’hybride que tu es doit en savoir quelque chose  »   lâcha-t-il à la créature à l’apparence féline

« Après avoir malencontreusement provoqué cette jungle par notre présence et nos actes, elle a réagi de manière quasiment aléatoire… du moins, c’est ce que je pensais. Ta bête volante n’a pas été ciblée au début de notre combat et ne semblait pas avoir peur de la forêt. Je pense que c’est parce que c’est une créature originaire de cet endroit ou qu’il a grandement l’habitude de le fréquenter. La forêt ne s’est intéressée à lui dès lors qu’elle a "remarqué" qu’il nous aidait et qu’il servirait d’échappatoire… » expliqua l’ex roi du Hueco Mundo à la moins dénudée de ses interlocutrices.

« La question qui m’est donc venue est : pourquoi ne pas avoir attaqué ce loup dès le début ? Il serait fortement improbable que la forêt soit subitement devenue intelligente et développe une stratégie pour nous tuer. Il y a donc une autre force en présence ici et si nous voulons survivre, il va falloir la trouver… » conclu l'homme.

♦À peine eut-il rentré son sabre, qu'un autre personnage fit son apparition. En effet, une nouvelle créature tomba des hauteurs, la tête en bas, complètement ligotée par la végétation devenue hostile. L'hybride en état de détresse, était à mi-chemin entre l'homme et le félin ressemblait fortement à une vulgaire imitation ratée de l'espada Grimmjow Jaggerjack. À la vue d'une tel bête, Aizen esquissa un léger sourire moqueur.



♦Aizen était une personne qui aimait jouer avec les sentiments et la vie d’autrui lors d’un combat et les agissements la végétation lui rappela le jour où il enferma 4 capitaines dans le Hueco Mundo. La stratégie avait été simple :

1- Attirer l’ennemi sur son terrain et provoquer le conflit
2- Confronter l’ennemi à des adversaires le poussant dans ses retranchements
3- A la fin ou non des batailles, condamner les portes de sortie

♦Sôsuke ne savait pas vraiment si son hypothèse était la bonne, mais il ne semblait pas douter d’elle non plus.

♦Après tout, dans ce nouveau monde, on ne pouvait être sûr de rien…Le temps pressait et chaque seconde qui passait scellait un peu plus le destin de nos trois compères. Feyrine, qui prenait à nouveau de grands airs, utilisa ses dons lui permettant de manier le vent pour détourner le nuage de spores de sa direction. Très vite Aizen compris que rester dans la zone d’action de ses pouvoirs lui permettrait de survivre quelques minutes de plus, il utilisa un shunpo qui en un instant le fit réapparaître derrière l’hybride. Ato, l’autre femme présente viendrait sûrement les rejoindre, car plus un endroit autour d’eux n’était épargner par les toxines.

♦Le shinigami et la femme aux cheveux pâlichons protégeaient les arrières de celles qui – pour l’instant – les sortaient de cette situation, néanmoins une phrase raisonna dans sa tête :

 « Tch…Ton satané monde ne m’a toujours pas rendu mes pouvoirs ! »

« Feyrine ne tiendra pas très longtemps si elle souffre du même handicap que moi. Il nous faut une nouvelle stratégie, et cela, en vitesse… » s'écria l'entité spirituelle

♦Les problèmes se multipliaient et les évènements s’empiraient, qu’allait-il advenir d’Ato,Feyrine et d’Aizen ?




_________________


« À l'origine,ce n'était pas dans mes intentions de tromper. C'est simplement que personne n'a su voir qui j'étais vraiment...»



Caractéristiques : Beauté : 3 Intelligence : 7 Charisme : 5 Humour :0

La confrérie du Smiley:
 


Dernière édition par Aizen Sôsuke le Lun 14 Sep - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 790
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation RP : Viridia - Habitations Seules

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 109
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Jeu 10 Sep - 22:30






Un intrus dans la Forêt

Chronologie d'Ato
Lieu : Forêt Enchantée










La situation s'aggravait de plus en plus, se faisant presque extrême. Feyrine s'exécuta par ailleurs, quelques peu contrarié par le ton autoritaire que j'avias employé précédemment. Qu'importait, les effets se faisaient voir, bien que la forêt se défendait de plus belle étreignant mon compagnon contre son corps d'herbe et de terre, cherchant à se nourrir d'une nouvelle vie. Il n'était pas question que cela se passe ainsi, et mon loup opposait aussi ses forces aux racines. De ses puissantes pattes bestiales, mon loup faisait de son mieux pour rester debout malgré la traction.

Ayant entendu le discours que l'inconnu avait trouvé le temps de débiter, je filtrai ces informations en silence. Ce dernier nous avait par ailleurs rejointes, moi-même ayant réussi à amortir ma chute, actuellement un genou d'appui à terre. Observant attentivement les mouvements de la végétation, j'attendis le moment opportun pour donner un impulsion de ma jambe pliée, me ruant vers mon amis canin pour trancher les racines qui le faisaient prisonnier. Celui-ci s'en éloigna d'un battement d'ailes sans se faire prier. Me reculant également, je déployai un parchemin, j'avais une stratégie qui ne plaisait guère, il me fallait là user de tous mes talents à disposition. J'exprimai le plan brièvement par ailleurs.

« Restez groupés, je vais nous débarrasser de ces spores. Feyrine, tient le coup avec ta barrière d'air ! »

L'homme avait bien raison, le temps pressait puisqu'un nuage de spore commençait à se soulever, se faisant plus dense à chaque seconde dans l'unique but de nous faire prisonnier de ces lieux je suppose. Sa couleur signifiant bien son aspect nocif. Par la voie des airs, nous pourrons aisément le contourner, or mon loup ne pourra supporter une charge supplémentaire. Peinant déjà à prendre de l'altitude, c'est non sans mal que nous atteignons les lianes qui ligotaient la féline. D'un geste vif, je tranchai ces dernières par le haut pour libérer notre amie.

« Ta magie, sers-t-en pour dissiper ce nuage, c'est notre seule chance !! »

Une stratégie risquée, mais qui allait forcément porter ses fruits. Il fallait débusquer l'entité que l'homme en blanc supposait exister, et nous allions le faire par la force ! Concentrant mes forces sur les runes du parchemin, j'activai ce dernier pour en faire jaillir un éclair dirigé droit vers les spores. Ce dernier fit impacte au sol, générant l'explosion magique grâce aux runes prévues à cette effet sur ce talisman. Les conséquences allaient être immédiates, enflammant toute les spores aux alentours et nous débarrassant de ces dernières et leurs toxines. Le risque était de brûler plus que prévu par toute la végétation dense et inflammable qui nous entoure. Tous groupés, cela était risqué en proie aux flammes.

« Silence ! Je dois écouter la forêt. »

Telle était ma dernière directive en cet instant. Il me fallait entendre la voix de la forêt par mon ouïe semi-elfique, sonder les environs et entendre les complaintes ou menaces de l'entité gardienne des lieux. Chose que je n'avais pas fait auparavant puisque nul événement semblable ne s'était déjà produit...




HRP:
 


Dernière édition par Ato le Mar 15 Sep - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 02/07/2015
Localisation RP : Viridia - Routes

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Ven 11 Sep - 8:17







Dans la jungle, terrible jungle...










Devoir travailler ainsi de paire avec des humains, Feyrine pensait sur le coup être tombée bien bas. Mais d’un autre côté, dans sa grande magnanimité, elle consentait à ne pas les abandonner à leur triste sort. Après tout sans elle, ils étaient fichus, par contre il allait falloir leur apprendre à se montrer plus respectueux à son encontre. On n’usait pas de sa toute puissance ainsi sur commande, et parti comme c’était Feyrine n’allait pas manquer par après de réclamer son offrande pour les services rendus. Après tout c’était pratiquement leur accorder un souhait qu’elle faisait à chaque fois qu’elle consentait à suivre docilement leurs directives.

Quoi qu’il en soit le spécimen mâle du lot semblait avoir compris qu’il était plus sûr de se tenir au plus près d’elle que loin de son sphère protectrice. Toutefois savoir un humain inconnu aussi près d’elle, et dans son dos de surcroit, ne ravissait pas notre féline qui préférait toujours garder un œil sur ces créatures pleines de fourberies. Cependant la gravité de la situation fit qu’elle se garda – temporairement – de se plaindre de cette proximité indésirable. Puis ce fut le pompon, d’où est-ce que ce grand dadais s’était cru autorisé à l’appeler par son illustre nom ? Si Feyrine n’avait pas encore pris la peine de se présenter à lui, c’était justement parce qu’elle n’avait pas envie de voir son nom souillé par les lèvres de cet homme. De ce fait par la remarque qu’il fit à son sujet, notre petite tigresse ne put s’empêcher d’être piquée au vif.

« Hé ! Ne me compare pas à toi humain !! Je peux tenir des heures encore si je veux. »

Il était clair qu’elle en était incapable, mais c’était là son égo, sa fierté mal placée qui la faisait élever la voix de la sorte. Et pas le temps de se calmer car de nouveau Ato venait à leur donner ses ordres, celle-là, quand tout sera terminé, Feyrine se promettait de parfaire son éducation. Toutefois même si la demoiselle n’avait aucune manière, elle avait au moins le mérite d’apporter solution à leurs problèmes. Et ce fut bien parce que notre amie avait un peu de sympathie pour elle qu’elle se plia une fois encore à ses directives.

Par ailleurs Feyrine pleinement occupée au maintien de sa magie, ne pouvait qu’opposer une résistance futile aux multiples lianes qui commençaient à venir enlacer ses jambes et son corps tout entier. Heureusement pour elle, Ato semblait plus douée avec ses épées que l’autre parasite derrière elle. Ce dernier devant une recrudescence des assauts de Mère Nature, semblait prioritairement devoir assurer sa propre sécurité avant de penser à celle de ses camarades d’infortune. Quoi qu’il en soit, Feyrine était à présent libre de ses mouvements, et comprenant qu’Ato souhaitait troquer sa libération contre une utilisation de sa toute puissance, notre petite déesse consentit sans nulle forme de protestation – excepté un soupir – à suivre ses ordres cette fois-ci, et uniquement celle-là.

« Pfff… C’est bien parce que c’est toi. »

Afin de répondre à la demande d’Ato, Feyrine allait devoir temporairement interrompre ses flux d’air constant et laisser ainsi le temps de quelques secondes les spores toxiques progressaient vers eux. Mais ce court laps de temps était tout ce dont elle avait besoin pour lancer son nouveau sortilège : Feyrine’s Impact. Ce dernier allait certainement puiser les dernières réserves magiques de notre féline, il avait donc intérêt à ce qu’Ato soit certaine de son coup, car sur cette action Feyrine montrait bien qu’elle lui faisait assez confiance pour lui confier sa survie. L’air commença alors à se condenser tout autour d’eux jusqu’à former un mur opaque empêchant même la progression de la végétation. Ce genre de prodige, Feyrine était incapable de le maintenir bien longtemps dans son état actuel, d’ailleurs ce dernier n’avait pour unique but de la préparer à exaucer la demande d’Ato. Notre déesse se concentra quelques secondes encore, puis sentant ses limites toutes proches, elle relâcha la pression.

Mais alors qu’elle s’exécutait, Feyrine n’avait pas remarqué immédiatement qu’Ato n’était pas restée à ne rien faire, car presque de façon synchronisée, cette dernière avait usé de sa propre magie pour enflammer les spores et la végétation hostile que Feyrine avait ensuite immédiatement balayés avec sa magie venteuse. Et tout autour d’eux se trouvaient sur plusieurs mètres de la végétation calcinée et déracinée par l’effort commun des deux demoiselles du groupe. Feyrine réalisait que sans elle, l’initiative d’Ato aurait très bien pu se retourner contre eux, fort heureusement cela n’avait pas été le cas, et ils pouvaient dès lors que s’en réjouir. Mais alors que Feyrine s’apprêtait à laisser exploser sa satisfaction, Ato la coupa dans son élan – en la frustrant sur le coup – et leur intima le silence pour soi-disant écouter la forêt. Mais tout ce que Feyrine pouvait entendre elle, c’était le crépitement de quelques branches encore fumantes.

« Tiens t’es encore là toi, t’aurais pas pu me rendre service et cramer avec le reste. »

Feyrine venait de communiquer cela d’un air boudeur au loup ailé qui dans toute cette succession d’actions s’était joint à eux. Et bien évidemment c’était toujours la franche amitié entre ces deux-là. Mais pas le temps de s’enflammer dans de nouvelles hostilités, Ato semblait vouloir se concentrer, Feyrine jeta alors un œil à l’autre spécimen humain du groupe. Elle ne savait plus si ce dernier avait déjà pris la peine de se présenter, dans tous les cas même s’il avait déjà pris la peine de le faire, Feyrine de son côté avait déjà pris soin d’oublier son patronyme.



Code par Ato [Meta]



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/
Messages : 397
Date d'inscription : 19/06/2014

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Dim 13 Sep - 22:27

Ils n’hésitent pas. Les lames dansent, les lianes volent, la végétation saute. Ils ne semblent pas s’épuiser et surtout ne pas comprendre. Tant pis, la forêt n’a d’endurance que celle du dernier buisson en vie.

Le canidé d’ailes pourvu est libéré et fuit, il abandonne sa maîtresse. Tant mieux, la forêt n’a d’ennemi que ceux qui l’offensent.

Le blasphème prend une toute autre mesure quand l'elfe embrase la forêt par la propagation des spores enflammées... Le pire ennemi de la terre, de la flore, le feu. Bien sûr, la forêt se voit mourir, elle souffre assez, désormais ses opposants passent à la vitesse supérieure. Quelle arrogance...

L’elfe écoute, très bien, la forêt parle, elle essaie. La double épéiste entend des hurlements déchirants, ceux qu’on n’émet qu’une fois.

"Qu’avez-vous fait ?! Qu’avez-vous fait ?!"

La forêt voit ses instants comptés, tant pis, trois cadavres se décomposeront en son sein, ils ne seront pas regrettés.

Un autre son, unique, n’est perçu que par l’elfe, un sifflement strident. C’est désormais le silence. Les lianes s’avancent, sans prendre de risque. Elles attendent une erreur et guettent l’arrivée du canidé. Il n’est pas obligé de mourir, mais défendre le diable, c’est le tolérer. L’elfe entend des pas, lourds, cadencés mais rapides, massifs et écrasants. Sans doute, ils feraient mieux de déguerpir, la forêt appelle à l’aide. L’un des résidents a interrompu sa sieste. Vendetta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org
Messages : 790
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation RP : Viridia - Habitations Seules

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 109
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mar 15 Sep - 19:54






Un intrus dans la Forêt

Chronologie d'Ato
Lieu : Forêt Enchantée










Tout se passa rapidement dans une surprenante synergie de nos magies communes, mais comme je le craignais, cela ne fut pas sans répercussion puisque les flammes, d'origine magique, se propagèrent alors pour se faire naturelle. Consumant doucement quelques lianes et feuillages, carbonisant peu à peu l'écorce, c'est compréhensifs que mes compagnons me laissaient le soin d'écouter les réactions de la nature. Et comme nous l'avions imaginé, tous ces événements étaient d'origine magique puisque j'entendis clairement une plainte

Une plainte déchirante d'une voix souffrante. Qu'avons-nous fait ? Nous n'avons fait que nous défendre face à l'hostilité des lieux, quoi de plus normal ? Feyrine elle-même ayant vraisemblablement une certaine affinité avec la nature fut sujette aux assauts de la flore, ce n'était là que légitime défense d'avoir contre-attaqué plutôt que se laisser aller aux méfaits de l'entité qui guidait actuellement la forêt. Pendant que je sondai de mon ouïe la moindre son d'origine surnaturelle, l'environnement lui, se fit bien entendre.

Entre bruissements des feuille et sifflement des lianes entre les herbes humides tels des serpents en quête de leur proie, des percussions lointaines et régulières se firent remarquer à mes oreilles affinées. Nous n'avions clairement plus une seconde à perdre, quelque chose approchait, quelque chose de grand, et les diverses végétations animées qui subsistaient était bien décidées à nous entraver. Sans plus attendre, j'enjambai d'un bond mon loup pour le chevaucher une ultime fois, rengainant une de mes lames dans son fourreau pour prendre les rênes entre les doigts de ma main armée. Je tendis ainsi une nouvelle fois la main à la féline.

« Monte, vite ! Si on meurt tous ici, comment pourrai-je te remercier de nous avoir sauvés ? »

La caresser dans le sens du poil pour mieux la convaincre, son égocentrisme s'était fait évident ces dernières heures, il me fallait profiter de ce trait de sa personnalité pour nous sauver au plus vite. Je ne comptai pas abandonner l'homme en blanc pour autant, bien que responsable de tous ces événements. Je l'avertis alors de la marche à suivre et ne pas s'inquiéter de ce que je comptai faire. Il ne serait pas étonnant de le voir se montrer réticent à vrai dire, mais je ne pouvais me permettre de l'abandonner de la sorte.

« Prends de la hauteur, on te rattrapera au vol ! »

Ceci dit, nous décollions d'un battement d'ailes. Abandonnant la forêt à son triste sort qui semblait tout de même avoir les moyens de se défendre et de se rétablir d'elle-même. Il me faudra trouver le moyen d'entrer en contact avec cette entité qui l'anime à l'avenir... Pour l'heure, c'est vers la cime des arbres que nous nous dirigions, par là même où nous étions arrivés. Si l'inconnu suivait mes directives, mon loup le rattraperait entre ses puissantes mâchoires, sinon, nous devrons malheureusement partir sans lui. Les magies de l'hybride épuisées, mon loup donnant ses dernières forces, nous ne pouvions décidément plus prendre de risque à nous éterniser en ces lieux.

« Accroche-toi bien, ça va secouer! »

Prévins-je Feyrine, sitôt dit, nous fusions dans une décollage à la verticale, changeant légèrement de cap de temps à autre pour éviter les divers branchages. Des mouvements brusques et soudain mais inimaginables pour une créature d'une telle envergure que mon canidé ailé. Je gardai ma poigne ferme pendant l'ascension, presque allongée sur le dos de mon compagnon, les jambes prenant ses flancs en étau pour me maintenir au mieux. Une main était prête à lâcher prise pour au plus vite saisir un de parchemins à la cuisse afin de paralyser la végétation qui nous assaillirait, une simple précaution qui n'aura surement pas lieu d'être vu l'état de la forêt en contrebas. Et enfin nous voyions la lumière percer entre les feuilles, notre ultime effort avant de retrouver notre liberté.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 45
Date d'inscription : 02/07/2015
Localisation RP : Viridia - Routes

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mer 16 Sep - 17:07







Dans la jungle, terrible jungle...










Feyrine venait d’avoir aujourd’hui la preuve que les humains pouvaient de temps à autre dire des choses censées. Il était vrai que s’ils s’éternisaient plus longtemps ici que leur survie s’en retrouverait compromise, mais plus que cette éventualité, c’était surtout le fait de ne pas se voir récompensée en cas de mort prématurée qui avait motivé notre jeune amie à bondir sur cette monture des plus horripilantes pour sa personne. Désormais à court de magie, Feyrine était bien forcée de faire appel à toute la main d’œuvre nécessaire pour la tirer d’affaire. Et apparemment Ato semblait avoir décidé d’abandonner l’autre humain, sage décision jugea notre camarade, cette espèce ne se reproduisait que trop, un ou deux en moins quelle différence ?

Mais manque de chance, l’éclair de lucidité qu’avait eu Ato en amorçant leur fuite semblait déjà s’être volatilisé. En effet le vague espoir que notre déesse adorée avait eu venait en l’espace de quelques secondes de se transformer en désillusion. Ato ne comptait pas abandonner l’autre gaillard, pour Feyrine, ce dernier n’était qu’un poids mort entravant leur fuite. Et contrairement à Ato, notre petite camarade n’avait aucun intérêt personnel à préserver son existence. Se doutant que Ato ne reviendrait pas sur sa décision, Feyrine préféra s’adresser à son loup.

« Si jamais il est trop lourd, n’hésites pas à le lâcher. »

Feyrine malgré toute l’animosité qu’elle avait envers le canidé, espérait qu’il allait faire preuve de plus de jugeote que sa maîtresse. Mais pas le temps de s’attarder d’avantage là-dessus, Ato annonçait leur départ, et sans attendre Feyrine l’agrippa de toutes ses forces, il n’y avait rien à faire malgré toute l’assurance qu’elle semblait vouloir afficher, elle n’était pas à son aise sur ce monstre poilu. Ce dernier sembla sur le coup vouloir l’éjecter avec son décollage à la verticale des plus brutaux. Mais Feyrine tenu bon au grand dam d’Ato qui avait à supporter sa puissante étreinte, c’est que bien que dépossédée temporairement de sa magie, Feyrine conservait une force bestiale redoutable. Sa magie n’était que secondaire pour elle, et elle ne constituait qu’une arme parmi tant d’autres dans tout son arsenal.

Ce fut alors l’éblouissement, la forêt avait été si dense au dessus de leur tête que une fois sorties de la cime des arbres que la lumière du soleil s’était faite presque blessante. Libres, elles étaient enfin libres, et le resteraient si leur monture ne leur faisait pas faux bond. Et vu le spécimen, Feyrine estimait qu’elles n’étaient pas à l’abri d’un coup pareil avec ce chien là. Enfin pour le moment il n’y avait aucun signe de l’autre gugusse, et l’astre solaire l’empêchait de bien observer le ciel dans sa totalité et donc de voir si ce dernier avait su se tirer d’affaire ou non. Les quelques minutes qui allaient suivre allaient être déterminantes pour sa survie.



Code par Ato [Meta]



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/
Messages : 61
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 100
Localisation RP : Zone Neutre - Faille de Rift

Profil
Points de Puissance :
1430/1500  (1430/1500)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mar 22 Sep - 3:50

Epilogue...





♦️ Après avoir partagés les hypothèses élaborées par sa matière grise, Aizen resta – une fois de plus – spectateur face aux évènements qui s’enchaînaient les uns après les autres à vitesse non-négligeable. Ato et Feyrine avaient toutes les deux fait l’étalage de certaines de leurs capacités physiques et magiques tandis que le shinigami s’était contenté de s’harmoniser à leurs mouvements. Dans son monde d’origine, Sôsuke était un leadeur aussi admiré par les uns, que détesté par les autres. Si quelqu’un lui avait prédit, il y a quelques années, que sa vie serait mise en danger par une forêt vivante et qu’elle serait sauvée par deux gamines aux pouvoirs étranges ; il aurait sûrement rit aux éclats…ou pas.

♦️ Toujours est-il que la situation restait inédite pour lui, d’autant plus que l’hybride s’était même permis de le reprendre quant à sa capacité à endurer une telle épreuve. Cette agression verbale arracha un petit sourire à l’ex-capitaine qui n’avait plus entendu quelqu’un s’adresser à lui de la sorte depuis bien longtemps. Cette Feyrine avait un caractère des plus déplaisants et n’arrêtait pas de se plaindre et de râler auprès d’Ato et d’Aizen, mais ce n’était pas le moment de le lui faire remarquer au vue de son importance actuelle.

♦️ La plus humaine des deux femelles du groupe utilisa un artefact sous la forme d’un parchemin duquel surgit un éclair. Le rayon d’énergie, dirigé vers les spores toxiques, frappa le sol ce qui eut pour effet de créer une vive lumière annonciatrice d’explosion. Tout autour du point d’impact de la décharge d’énergie, se créèrent des flammes qui consumèrent l’oxygène environnant ainsi que les spores qui en brûlant, donnait l’impression qu’un défilé de lucioles avait lieu.

♦️ Le danger principal étant donc enfin écarté, il aurait été logique que la situation se calme un peu, mais cela était bien mal connaitre ce monde hostile…

♦️ Après avoir – une nouvelle fois – déjoué les plans de cette jungle aux intentions meurtrières, Ato demanda le silence afin «d’écouter la forêt». Aizen étant originaire du monde des esprits pouvait concevoir le concept se cachant derrière cette métaphore, même si pour lui tous les phénomènes passés étaient du fait d’une autre entité. Le propriétaire de Kyoka Suigetsu, profita de cet instant de silence pour observer autour de lui tout indice qui lui permettrait de percer ce mystère ne s’occupant pas vraiment des jeunes donzelles avec lui.


*** Si mon hypothèse est exacte, il faut que j’établisse un lien avec la chose qui a déclenché tout cela. Je risque peut-être de mourir, mais cela est sûrement mon unique chance d’établir un lien avec le maître de ces lieux… ***

♦️ Aizen, n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps car Ato, se mit très vite en action. Elle chevaucha sa bête-ailée et lâcha quelques mots à Feyrine.

« Monte, vite ! Si on meurt tous ici, comment pourrai-je te remercier de nous avoir sauvés ? »

*** Mourir ?! Si elle affirme cela, c’est que quelque chose lui a fait penser que cette attaque n’est pas terminée. Elle a sûrement dû entendre quelqu’un ou quelque chose, mais elle ne souhaite pas nous effrayer en nous disant ce que c’est. C’est sûrement mon unique chance de savoir qui se cache derrière tout ça…***

♦️ Ato, n’eut pas besoin de s’adresser directement à Aizen, pour lui signifier qu’elle pourrait essayer de le transporter aussi malgré la gêne que cela occasionnerait. Feyrine consciente de la difficulté que le loup aurait à transporter trois personnes, ne se gêna pour lui dire qu’il devrait se débarrasser du shinigami en cas ou le surpoids serait une entrave à leur fuite.

« Je vous remercie pour votre précieuse aide mesdemoiselles, mais je crains que nos chemins vont devoir se séparer ici. Cette brave bête doit être fatigué après toutes ces épreuves et lui demander porter l’homme qui a failli causer sa perte serait un peu exagérer vous ne croyez pas ?»  s’écria Aizen tout en souriant.


♦️ Sôsuke avait une excuse valable pour rester ici et il savait qu’au moins une des deux personnes du groupe ne le regretterait pas. Se retournant vers la végétation qui reprenait – lentement, mais sûrement – vie, il s’adressa une dernière fois à ses compagnons d’infortune.

« Ne vous inquiétez pas pour moi, j’ai provoqué cette forêt et c’est à moi de réparer mon erreur… je pense que vous pouvez comprendre cela. Ah oui ! J’avais oublié une chose… je me nomme Atsuji… Atsuji Matsuda »

♦️ Aizen, n’avait aucune raison de mentir sur son identité, mais il l’avait fait. Pourquoi ? Seul lui le savait, mais en attendant Feyrine et Ato se trouvaient déjà à plusieurs mètres d’altitudes et s’en allaient le laissant dans la même situation qu’à son arrivée : confronté à la forêt enchantée.

♦️ Après s’être assuré qu’elles étaient bien trop loin pour l’apercevoir, Aizen observa tout autour de lui et constata que la végétation avançait toujours dans sa direction – même si cela se faisait moins rapidement à cause des flammèches encore présentent – et au lieu de sortir son sabre pour livrer une énième bataille, il s’assit en position du lotus comme pour méditer, posant Kyoka Suigetsu sur ses jambes.


*** Bien… j’ai acquis pas mal d’informations intéressantes en rencontrant ses deux créatures étranges, maintenant, j’espère que la prochaine rencontre sera tout aussi enrichissante… ***

♦️ La forêt enchantée avait fait d’Aizen Sôsuke son prisonnier… allait-il mourir à cause de sa curiosité scientifique ou son chemin allait-il croiser celui d’une nouvelle créature ?



[RP Fini je continuerais l'aventure dans un autre topic Smile ]

_________________


« À l'origine,ce n'était pas dans mes intentions de tromper. C'est simplement que personne n'a su voir qui j'étais vraiment...»



Caractéristiques : Beauté : 3 Intelligence : 7 Charisme : 5 Humour :0

La confrérie du Smiley:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 397
Date d'inscription : 19/06/2014

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   Mer 11 Nov - 19:31

Dans les flammes et la cohue, le canidé ailé parvient à sauver deux des étrangers. L’efle et son amie féline s’extirpent de leur tombeau. La forêt jure, les maudits, mais ne les rattrapera pas. Il reste le premier assaillant, celui à cause duquel tout a commencé, ses sauveurs l’ont finalement abandonné à son sort ? La forêt aura son sacrifice.

Au lieu de chercher à s’enfuir ou à lutter davantage, le malheureux décide de méditer... Ultime provocation ? Pénitence ? Il aura au moins eu le mérite de surprendre l’Entité Enchantée.

Le sol commence à trembler, des pas lourds se font entendre pour le dernier présent, la Forêt vient chercher son dû.

IllustrationRP

Un imposant monstre poilu à l’apparence humanoïde arrive finalement face à l’intrus. Son souffle bestial est désormais le seul son de la forêt et son odeur nauséabonde masque toutes les autres. Il avance lentement, et approche sa gueule de plus en plus près du visage du condamné. La bête n’hurle pas, la forêt veut savoir ce qui a motivé l’homme à ne pas fuir, elle cherche la peur sur son visage. Ce sera sanglant.

HRP : Vraiment désolé pour le temps de réponse, tu peux ouvrir ton topic, on continuera là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-horizon.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Dans la jungle, terrible jungle...
» Mission rang A: Dans la jungle, terrible jungle
» Dans la jungle, terrible jungle... [PV: Ato / Feyrine]
» Dans la jungle, terrible jungle Tome II [pv Lyrae et Nathaniel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Viridia :: Forêt Enchantée-