ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Entre neige et verglas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: Entre neige et verglas.   Dim 1 Mai - 18:00



Entre neige et verglas.


J'arrivais enfin, après une bonne semaine de voyage à pattes je découvrais devant mes yeux le paysage cristallin qui ne semblait qu'un rêve lointain depuis la plaine centrale de la zone neutre. Ici la montagne prenait toute sa majesté, bien que je ne sois pas encore arrivée à son faîte. Des pics rocheux s'élevaient, quelques lignes noires transperçant l'épaisse couche de neige des plus hautes, la glace se refermant sur certaine comme une gangue.
Je baissais le museau pour regarder à nouveau devant moi, quelques centaines de mètres plus loin se trouvait un petit village blottit entre quelques gros blocs de pierres semblant s'être effondrés depuis les cimes de la montagne. En sortant du petit bois j'avais put l'apercevoir, et me réjouir d'avoir bientôt terminé la première étape de mon voyage jusqu'à Célestii. Comme je l'avais demandé à Aïdolerion, ce dernier devait avoir prit les devants et se trouver déjà sur place, n'attendant plus que mon pas lent pour me porter jusqu'à lui. Il devait avoir trouvé une passe dans les hauteurs, assez sûre en ce moment pour que nous puissions franchir la barrière de pierre et de glace.





«Je suis déjà venus ici, il n'y a rien d'intéressant, la population est partagée en deux. Les uns sont heureux de vivre ici, amoureux de la région ils ont la glace dans le sang et se montrent chaleureux, je les aime bien. Mais les autres… C'est à croire qu'il ne vivent là que pour se plaindre du temps et des difficultés à rallier les grandes villes. Comme si il ne s'y attendaient pas en s'installant si loin de tout.»




Je remuais pensivement la truffe, considérant les remarques de mon compagnon de route, un petit être à l'apparence féline pour ce qui était de la morphologie mais dont la physionomie était fantaisiste. Il y avait de toute évidence un certain antagonisme entre lui et une part de la population. Pour avoir déjà subit mon content de lamentations sur tout et n'importe quoi, et ce depuis l'aube des temps, j'estimais que cela ne méritait ni son ton acide ni la remarque, acerbe, en elle même.




«Je crois savoir que tu as toi même quelques soucis préoccupants que tu n'as put choisir, quand bien même tu les aurais choisis, je doute que tu ne t'en serais jamais plaint.» Je lui adressais un petit sourire montrant qu'il n'y avait aucune méchanceté dans mes propos. «Tout le monde a quelque chose dont il peut se plaindre dans sa vie, laisse ces gens faire montre des leurs et évite aussi bien de les conforter dans l'idée qu'ils ont raison que dans celle que tu ne les comprends pas. Il faut de tout pour faire un monde, dit-on...»


Je repris donc la route, espérant trouver rapidement mon autre compagnon de voyage une fois arrivée au village. Le froid ne me gênait pas et j'aurais put rester longtemps dans le vent semant les flocons autour de nous, mais en terre inconnue je préférais savoir Aïdolerion à mes côtés, il connaissait mieux le pays que moi, et savait à quoi s'attendre dans la plupart des cas, du moins je l'espérais.




Dernière édition par Demi-Coeur le Dim 22 Mai - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 77
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 21

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Entre neige et verglas.   Ven 6 Mai - 15:57




Une rencontre innatendue



Après sa rencontre avec son partenaire, le chemin fut quelque peu plus long du fait qu'il ne pouvait pas voler, devant soutenir le blesser. Au bout de quelques jours, les blessures du Lucario s'étant en parties refermés, ils purent accélérer le pas jusqu'à trouver le village situé au niveau de la passe permettant de sortir de la prison que formais les montagnes. Avant même d'entrer dans le village, le change-forme prit une forme humaine et modifiant ses vêtements pour qu'ils apparaissent chaud, décidant de faire profil bas. La première destination des deyx comparses fut l'auberge pour qu'ils puissent se reposer. L'aubergiste se montra quelque peux récalcitrant au vue de Klarit mais Aïdolerion parvint à lui faire changer d'avis rapidement, une fois qu'il eu payer un "petit" supplément.

Finalement dans une chambre et pouvant se reposer, Klarit put enfin prendre le temps de guérir ses dernières blessures tandis qu'Aïdolerion se baladais en ville ou restait au chevet de son ami, lui racontant les péripéties qu'il avait vécu durant ses milliards d'années d’expériences. Après encore plusieurs jours, Aïdolerion fut surpris d'apercevoir Demi-Coeur accompagné d'une étrange créature. Il l'interpella rapidement. Se sachant toujours sous sa forme humaine, il savait qu'elle ne pourrait au moins pas le reconnaitre à la vue ou à l’ouïe. Il pouvait lui jouer un tour sans trop se prendre la tête. S'approchant d'elle, il continua:




Désolé de vous appeler comme cela, mais est-ce que vous seriez à la recherche d'une créature orange avec des ailes et une queue de dragon ? Il m'a parlé de quelqu'un qui vous ressemblez et m'a demandé à ce que si jamais je venais à vous croiser, je vous indiquer où le rejoindre.



Se donnant un air quelque peu embêté, il enchaina, sans trop laisser le temps à Demi de répondre à sa question:




Bref, il est à l'auberge. Je vais vous y conduire.



Sur ce, il désigna la direction de l'auberge et se tint prêt à conduire la renarde à sa chambre dans l'auberge. Après tout, si il ne voulais pas causer trop de grabuge, il fallait qu'il fasse sa blague un minimum à l'abri des regards.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entre neige et verglas.   Lun 23 Mai - 14:18



Entre neige et verglas.


Dolm se taisant sans pour autant appuyer notre approche du village d'autre chose que son apparente mauvaise humeur, je décidais d'en faire fi. Le petit être possédait visiblement bien des préjugés à l'égard de bien des personnages, je me doutais que, quelque part dans son esprit, ceux qu'il attribuait aux personnes me ressemblant devaient remuer, constituant une répartie cinglante qu'il se garderait toutefois de m'envoyer à la truffe et préférerai remâcher en silence. Je choisis de ne pas le laisser tranquille, bien que je sache plus aisé de lui permettre le silence, je préférai qu'il quitte ses sombres pensées pour s'égailler un peu l'esprit.




«Puisque tu es déjà venu par ici, tu pourras certainement m'en apprendre un peu plus sur la région. J'ai pour ambition de me rendre au fief des gardiens, afin de rejoindre leur communauté, laquelle me semble possiblement la moins barbare de celles pouvant m'aider dans ma quête en ce monde. Pour cela j'ai demandé à un ami rencontré sur le chemin de partir en avant. Je sais qu'il aura plus de facilité que moi à trouver une passe praticable dans les montagnes, il sillonne ce monde depuis plus longtemps que moi et possède certains dons capables de l'aider dans cette tâche. Mais toi, que sais-tu de cet endroit ?»


J'eus bien évidemment droit à l'inévitable silence qui caractérise toute bouderie infantile avant que le petit chat ne daigne me répondre, mis à mal par le silence pesant s'installant entre nous et épaississant chaque seconde un peu plus l’atmosphère.





«Un coin paumé, comme un peu partout dans les montagnes. Je crois qu'il y a une ville un peu plus vers l'Est, un regroupement de villages, sans plus, mais qui mérite l'appellation ici où trois personnes sous un seul toit suffisent à créer un village. Je suis déjà venu dans celui ci, je n'en garde pas un bon souvenir, le froid ne m'atteint pas particulièrement, en revanche la mauvaise humeur si, et ils savent taper en pleine mire dans ce patelin.» Le ton était maussade, mais je sentais que c'était plus parce qu'il aurait préféré continuer de bouder jusqu'à ce que l'épreuve, que le village semblait représenter pour lui, soit passée que réellement pour me faire la tête. «Les passes dans les montagnes je n'en sais rien. Je me suis contenté de prendre un chemin comme un autre, pour moi, du moment que je vois comment avancer, il n'y a guère de problème… Je ne te serai pas d'un grand secours sur le sujet, par contre je vais rentrer dans le sac, il y a déjà quelqu'un qui se rapproche.» Et comme je relevais le museau pour regarder devant moi, j’aperçus en effet une personne arriver à grandes enjambées vers moi.




Ma besace se fit un peu plus lourde tandis que Dolm prenait place dedans, et je souris au nouveau venu, descellant en lui une aura qui ne m'était pas méconnue, celle de la magie, et celle d'une magie particulière que je côtoyais depuis un moment déjà.
Comme Aïdolerion ne me dévoila pas son identité ni même la raison de son déguisement je ne posais pas de question, mais lui offrit mon bras pour me laisser guider jusqu'à l'auberge, une maison en pierre brute, taillée dans un roc monstrueux et coiffée d'un toit de chaume. A l'intérieur régnait l'ambiance chaleureuse mais austères d'un lieu d'accueil pour une communauté qui ne désirait rien tant que de voir les étrangers repartir. J'adressais un sourire empreint de sympathie au taulier, lequel me rendit un regard tout juste perceptible depuis le couvert de ses sourcils épais, un véritable buisson au dessus de chaque œil. Une fois dans la chambre, à l'image de la grande salle, j'attendis que la porte soit assurément refermée pour m'exprimer sans craindre d'attirer le malheur qu'Aïdolerion semblait craindre, à se cacher ainsi, sur nos têtes.




«Je suis ravie de te revoir Aïdolerion, j'espère que ma demande ne t'as pas trop épuisée et que tu as pu nous trouver un moyen de franchir les montagnes sans trop d'encombres.» Comme il était impensable de manquer l'autre être présent dans la pièce j'inclinais doucement la tête vers lui et le saluait d'un sourire franc. «Je constate que je ne suis pas la seule à m'être fait un compagnon. Dolm, je crois que tu pourrais sortir de ma besace, au moins pour faire montre de l'élémentaire politesse qui sied à tout personne bien éduqué.» Un silence éloquent me répondit, mais bientôt la petite tête de mon étrange compagnon émergea de sous le rabat de mon sac pour fixer son regard blanc sur Aïdolerion. Il ne dit pas un mot, mais fixa longuement l'être, puis hocha le museau et disparu à nouveau dans ma besace, me laissant aussi perplexe qu'ennuyée face à ses manières. Je choisis d'ignorer la chose pour le moment et souris à nouveau à mon compagnon de route. «Alors, comment s'est déroulé ton voyage. Il ne s'est rien passé de fâcheux j'espère?»

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 77
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 21

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Entre neige et verglas.   Lun 13 Juin - 21:53

Aïdolerion pénétra dans sa chambre en suivant Demi. Cette dernière brisa d'ailleurs ses espoirs de lui jouer un tour lorsqu'elle lui annonça être ravis de le voir et qu'elle prononça son nom. Soupirant après avoir laissé Demi parler, le change-forme se mit à briller, reprenant la forme que Demi connaissait:

"Rho... T'es pas drôle, je peux même pas te surprendre en prenant une forme que tu n'a pas vu... Bref, le voyage c'est bien passé pour moi. J'ai rencontré Klarit"

Il désigna le Lucario qui acquiesça de la tête tout en ajoutant:

"Enchanté"

"Il était blesser donc je l'ai aider et désormais nous voyageons ensemble. Et toi ? As-tu fais bon voyage ? Pas trop de problèmes ?"

Il allait laisser le temps à Demi de parler mais se souvint de quelque chose:

"Ha ! Par contre, j'ai eu le temps de vérifier un peu les alentours et il semblerai qu'il y a eu un éboulement sur la route que l'on devait emprunter. On devrait pouvoir passer si je nous transporte un à un. Mais je te laisse le choix. Soit on attend que les villageois déblayent la route. Personnellement je ne suis pas pressé donc je te laisse le choix. Et de ce que j'ai vu, il va falloir au mois encore deux bonnes semaines pour tout dégager."

Tout en disant cela, il s'assit sur un des deux lit avec Klarit et invite Demi à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entre neige et verglas.   Mer 29 Juin - 16:05

Une fois tous réunis dans la même pièce, je pris le temps de m'asseoir sur le rebords du lit et d'écouter ce qu'Aïdolerion avait à me dire. Visiblement il était déçu que ce que j'avais prit pour de la prudence et se révélait être une farce n'ait pas fonctionné. Je me sentis légèrement penaude, non pas qu'il y ait quelque chose de grave dans l'idée de l'avoir empêcher de me jouer un tour, mais plutôt parce que je trouvais regrettable de lui avoir gâché un petit plaisir qui, au demeurant, ne m'aurait rien fait de mal.
Je laissais mon regard passer sur le bras de la créature qui me salua d'un mouvement de tête et d'une parole. Je répondis de même, lui souriant en lui souhaitant de se remettre rapidement de ses épreuves. Puis mon esprit se tourna vers ce qui le préoccupait le plus, à savoir de quelle façon nous pourrions travers la barrière rocheuse des montagnes. Depuis que je me trouvais en «zone neutre» comme le disaient eux même les indigènes, j'avais entendu nombre de récits d'aventuriers dont la trace s'était perdue dans les monts. Il ne faisait aucun doute que bien des histoires étaient enjolivée, d'autres tout simplement inventée, néanmoins je ne doutais pas non plus qu'il existe un fond de vérité bien réel dans la dangerosité des pointes déchirant les nuages.
L'idée qu'Aïdolerion puisse nous transporter un à un ne m'enchantait guère. Je pensais alors aux vents furieux qui sévissent dans les hauteurs, des bourrasques dont certaines n'ont rien à envier aux tornades dans leur violence. Il m'aurait peiné de faire souffrir cet adorable métamorphe qui acceptait déjà de dévier de sa route pour se joindre à moi et m'aider dans ma quête.

«Lorsque tu dis que l'éboulis empêche de pratiquer la col, veux-tu dire qu'il est possible de l'escalader à condition de n'avoir rien de trop lourd ou volumineux à transporter, ou bien veux-tu dire qu'il y a eut là haut un tel cataclysme géologique que la route en est totalement obstruée ? Car je suppose que je pourrais aider dans le second cas.»
Je lui souris doucement en penchant le museau vers le sol. Sous mes yeux les veinures de mon bâton faisaient comme un jeu d'ombre tout le long de son bois. Je pouvais sentir la présence chaleureusement des éléments dont il était tiré, et l'éclat de sa pierre enchâssée en son bout. Il y avait actuellement quelque chose de bienveillant dans sa lueur douce. Autour du cristal l'air donnait l'impression que la lumière devenait solide, qu'elle se condensait pour former comme des volutes paresseuses. Mes parents veilleraient sur moi, comme sur chacun de leurs enfants, une assurance que je ne pouvais nier, lorsque le besoin s'en ferait sentir ils m'offriraient le pouvoir de surmonter les épreuves, des gravas ne représentaient rien d'insurmontable en l’occurrence.
«J'ai pour habitude d'aider tous ceux qui me le demande Aïdolerion, c'est pour cela que je possède un grand pouvoir. Il semble qu'il soit restreint ici, mais il n'empêche qu'il irradie toujours en moi, je peux le sentir qui attend. S'il n'est que des pierres pour nous empêcher d'atteindre les gardiens je suis certaine qu'il se fera une joie de voler à notre secours.»
Je lui offris un grand sourire en relevant le museau.
«Loin de moi l'idée de prétendre que c'est ce que tu fais, mais ne sous estime pas la magie, elle trouve toujours un moyen de dénouer les enchevêtrements les plus compliqués, quelques pierres ne seront pas un obstacle propre à l'arrêter. Alors, quand pourrons nous partir ?»
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 77
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 21

Profil
Points de Puissance :
1/1  (1/1)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Re: Entre neige et verglas.   Jeu 28 Juil - 18:10




Entre neige et verglas



Aïdolerion sourit à Demi, écoutant tranquillement ce qu'elle avais à dire. Il observa aussi le bâton de Demi lorsque celui-ci se mit à agir de manière étrange. Une fois qu'elle eu finis son discours, il la regarda et lui répondit de manière sérieuse, ce qui était une nouvelle.




Je te déconseille de les aider. Ce n'est pas que je veux t'en empêcher mais réfléchis un peu. De quoi pense tu que vives les gens qui habitent ici ? D'une part, le commerce grâce aux gens qui sont de passage mais aussi grâce à l'entretien des routes. En l’occurrence, avec cet éboulis, plusieurs ouvriers travaillent. Certes c'est un problème pour les marchands et autres personnes de passage mais c'est le moyen de vivres de plusieurs familles vivant ici. N’oublie jamais de toujours regarder de partout, pour voir qui profitera de tes actions et agit en conséquences. Par contre, je reconnais que ce que tu voulais faire et louable même si je ne pense pas que c'est une bonne solution. Mais bon, je vais te dire une chose: Quand je disais ne pouvoir porter qu'une personne à la fois, je mentais, je suis bien plus que capable de vous porter tous en même temps, ne t'en fais pas pour moi.



Sur ces mots, il se laissa tomber en arrière, se retenant avec les coudes pour pas finir couché:




Bon, c'est pas tout mais maintenant que j'ai expliqué comment moi je vois les choses, on doit faire un choix. On supprime l'éboulis et on passe ou on passe par la voie des airs. D'ailleurs, si on passe par les airs, je verrais pour faire un bout du chemin comme ça vous pourrez vous reposez.



Le Lucario qui se trouvait à côté d'Aïdo se rapprocha un peu de lui comme pour dire qu'il le suivrait peux importe ce qu'il fais. Le change-forme lui regarda Demi en attendant tranquillement sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre neige et verglas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre neige et verglas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guild War 2
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» neige et eau
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Zone neutre :: Col Acéré-