ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Jeu 30 Juin - 0:51

Demi-Coeur avait manifesté une certaine surprise lorsque Mortis, après seulement quelques heures de repos, se releva pour effectuer une enchaînement de mouvements avec sa hallebarde. Les gestes fluides et agiles confirmaient ce que le soudain regain de vigueur sous entendait déjà, le guerrier bâtit comme une montagne était guérit, de ses os brisés, de sa chair trouée et de ses organes malmenés. La renarde laissa courir son regard sur lui en se demandant s'il n'y avait pas là une sorte de magie dont elle n'avait sut saisir la source, un fait qu'elle ne manquerait pas d'étudier plus tard.
Sortir de la caverne n'avait pas prit beaucoup de temps, la lance de Mortis envoyant des flammes perforer les couche de glace et de neige compactée. Une fois à l'air libre, la renarde ferma les yeux et inspira longuement, laissant le zéphyr frais emplir ses poumons et la vivifier. Elle adorait cette sensation de grand air, sentir la caresse du vent glacial dans sa fourrure, comme un vieil ami qui lui étreindrait les épaules. Après s'être arrachée à la contemplation du paysage nocturne elle se tourna vers Mortis qui avançait déjà, laissant derrière lui un creux dans la neige d'une telle profondeur que la la bleutée n'en laissait dépasser que sa tête. En le rejoignant elle l’interpella d'une voix douce.

«Mortis. Je ne doute pas que vous soyez emplit de bonnes intentions mais, comme je vous l'ai expliqué, le monde d'Horizon ne diffère pas tellement de ceux qui m'ont été décrit par d'autres personnages venus d'ailleurs variés. Aussi ne soyez pas étonné si je considère l'idée de marcher sans but précis jusqu'à trouver le village le plus proche comme une erreur. Ses gens ne verront en vous qu'une créature de cauchemar à lyncher, non qu'ils en aient la possibilité, mais au moins l'envie de tenter la chose. Je préconise une autre approche, tout d'abord il faudrait que vous puissiez tempérer leur ardeur à vous détruire, pour cela j'ai une idée. Il se trouve que vous n'êtes pas la seule calamité à s'être abattue sur la région, d'autres créatures et groupuscules obscurs vaquent à leurs occupations meurtrières, parfois sans même un but vénal pour ce qui est des individus pensants. Je déplore de devoir le dire mais il serait certainement bien vu d'abattre un certain nombre de ces nuisances, afin de tranquilliser l'esprit des citoyens alentours, alors seulement vous serez en mesure de vous présenter devant eux.» Le regard de la renarde se fit soudainement plus sérieux et sévère. «Cela ne change rien à l'horreur de vos exactions, elles sont absolument irréparables, mais si elles ne peuvent être pleinement pardonnées par tous, la bienveillance d'une majorité l'emporte souvent sur la haine résistante d'une minorité, aussi est-ce là ce que j'ai de mieux à vous proposer.»

Le museau de la bleutée pointa alors vers les sommets surplombant les deux ères creusant la neige sur leur passage. Le soleil n'était plus, mais les monts de glace -couverts de neige même là où la roche aurait dû se dévoiler- reflétaient si bien la faible lueur nocturne qu'il n'en fallait pas plus pour se diriger dans l'obscurité à une renarde et un surhomme.
Demi-Coeur écoutait, c'est là une de ses faculté reconnue de tous, elle sait tendre l'oreille sans se montrer impolie, et capte bien des informations ne lui étant par forcément destinées. Elle savait donc que des montagnards, les trappeurs et les chasseurs surtout, se plaignaient d'une grande difficulté dans leur labeur actuellement. Quelque chose dans les montagnes flairait leur trace, détruisait leur travail pour les premiers et ne laissait que quelques morceaux des seconds.

«Je crains qu'il ne nous faille commencer par rougir cette neige Mortis, cela ne m'égaye guère mais il en va ainsi en d'autres mondes que le mien...»
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 40
Date d'inscription : 10/03/2016

Profil
Points de Puissance :
1600/3000  (1600/3000)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Jeu 30 Juin - 18:56

Mortis sortit de la caverne, l'air froid et les rares flocons heurtaient son armure telle des gouttes de pluies sur une vitre, il ne les sentaient pas. Son armure lui permettait de ne pas sentir la température ambiante, il prit une bref inspiration avant de commencer la route, il avançait ignorant où il devait aller mais sa Chapeline le guiderait. Il avançait sans peine dans l'épais manteau blanc grâce à son corps modifié et à son armure, c'est au bout d'une quinzaine de mètres que la douce voix de Demi le fit stoppé et le retourné vers elle.

Il l'écouta ce qu'elle avait dire, lui expliquant ses forfaits et ce qu'il est au yeux de la population, il savait que ses actes étaient impardonnables et presque impossible à racheter mais qu'importe ce qu'il devait faire, il le ferait pour qu'on l'accepte au minimum. Cependant, il apprit qu'il n'était pas le seul a avoir été un monstre dans ce vaste monde. D'autres ont menés des exactions pareilles au siennes si ce n'est que lui est maintenant guidés vers la rédemption. Il ignorait ses tâches à accomplir, mais il sait que le chemin vers la damnation est en pente et courte, tandis que le chemin de la rédemption est long et escarpé. Sans sacrifices, nul victoires. Ainsi, dés que Demi-Coeur eu finit de parler, il posa un genou au sol, tête baissée et s'exprima

Chapeline...plus que quiconque, je suis le plus grand perdant dans mes actes, certes j'ai enlevé la vie à ceux qui ne le méritait, certes j'ai brisé des années d'un dur labeur...mais mon serment a été brisé, mon serment de protéger le faible contre les affres et les horreurs du monde, ma foi a été brisé...le chemin pour ma redemption sera long et difficile mais qu'importe le temps que cela prendra, je suis prêt » Il se releva Je comprend votre dégoût pour le fait que je vais devoir salir la pureté des montagnes encore une fois, hélas j'aimerais que nous vivions dans votre utopie pacifique. Mais pour la mort d'une dizaine de ces hérétiques, une centaine de bons citoyens vivont en paix, c'est un lourd fardeau de porter la mort et il se porte seul,et je le porterais jusqu'à ma mort

Il finit sa phrase puis regarda les montagnes, cherchant dans cette immensité où pourrait se trouver la première marche de sa rédemption, il est prêt à servir une nouvelle sa cause et son serment, celui de protéger, il a failli une fois et jura de ne plus faillir, de plus douter et qu'au péril de sa vie, il sauvera le plus faible des êtres.

_________________
I AM THE HAMMER.
I AM THE POINT OF HIS SPEAR!
I AM THE MAIL ABOUT HIS FIST.
I AM THE BANE OF HIS FOES, AND THE WOES OF THE TREACHEROUS.
I AM THE END.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Sam 2 Juil - 12:28

Demi-Coeur s'était abandonnée à la contemplation de l'horizon s'élevant devant elle. La montagne massive lui bouchait la vue, réduisant à bien peu la portée de son regard. Elle tutoyait toutefois les cimes de ses iris, cherchant quelque part un signe du chemin à prendre. C'est avec une légère pointe de déception qu'elle songea à ceux vivant dans son monde. Un cousin l'aurait aidé, sortit des eaux il lui aurait prédit des possibilités de l'avenir afin d'éclairer sa route dans un moment aussi pénible. Mais elle devait cheminer seule, du moins pour ce qui était des prémonitions fallait-il oublier cette possibilité. Echappant aux pensées remuant son esprit elle se tourna vers le guerrier saint qui la toisait de toute sa hauteur. Son armure accrochant les faibles rayons de Lune lui donnait une stature encore plus massive, un bloc d'acier enfonçant le manteau de la montagne, ses yeux ardents parachevant la description monstrueuse qui était faite de lui. Avec un sourire aimable la renarde lui répondit d'une voix douce.

«Je ne parle pas d'hérétiques, il conviendrait d'ailleurs de les nommer païens, car les hérétiques portent atteinte à une fois, tandis que les païens se contentent d'adorer d'autres dieux, ou simplement de vivre selon des idéologies qui n'en ont nul besoin.» Elle ne le grondait pas, l'intonation de sa voix donnait plus l'impression qu'elle partageait une information avec une personne dans le besoin de connaissance. «Non, vous n'êtes en vérité pas la seule calamité dont les gens de cette région se plaisent à remplir l'air lorsqu'ils se plaignent. Il existerait, paraît-il, un monstre de glace et de haine dans les montagnes. Il force les chasseurs à abandonner leur territoire de chasse, ce qui est pour le moins ennuyeux. Mais là ne cessent pas ses forfaits, car il est intelligent et détruit les pièges des trappeurs. Les gens parlent aussi de disparitions, ceux qui s'aventurent dans les montagnes n'en reviennent pas toujours. Pour dire les choses simplement, la populace pense que la bête tue et dévore. Peut-être ne fait-elle que défendre son territoire, je ne le sais vraiment, mais je ne peux laisser une plaie dans le pays, il me faut tenter de l'apaiser. En apportant votre concours vous feriez montre de bonne volonté, et d'une abnégation difficile à mettre en doute étant donné que la lutte oppose notre vie à la mort que dispense la bête.» Là dessus la renarde se retourna vers la montagne et entreprit de se frayer un chemin dans l'épaisse couche meuble que l'avalanche avait créé. Quelques sillons creusés par les villageois pour sauver les leurs se voyaient encore car il n'avait pas neigé depuis, elle rallia le plus proche et passa sa main sur sa besace pour l'ouvrir, dévoilant Dolm qui, roulé en boule, paraissait temps que l'on avait pas besoin de lui. Les tâches blanches de ses yeux s'agrandirent sur sa face sombre, signe qu'il était attentif, et il répondit au regard inquisiteur de la renarde en quelques mots. «Pas encore là. Je sais qu'ils disent vrai, je le sens, il est en colère, mais trop loin pour que décèle plus.»
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 40
Date d'inscription : 10/03/2016

Profil
Points de Puissance :
1600/3000  (1600/3000)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Dim 3 Juil - 14:11

Mortis apprit ainsi un nouveau sens au mot païens, pour lui avant ce n'était que des hérétiques bon à être purgés, mais ici ce mot prend un sens totalement différent. Ce ne sont pas des personnes qui veulent détruire un culte mais plutôt, des personnes d'un autre culte, un autre croyance ou style de vie. Tout en cherchant une image à ce qu'elle vient de dire, il pensa au mystérieux Eldars. Il avait pu visiter à ce qui s'appelle un vaisseau-monde, hélas stérile car vidé par les Tyrannides. En fouillant l'imposant vaisseau, il a trouvé des temples au constructions différentes, bien sûr ce n'était pas à lui de détruire ça, il cherchait autre chose à ce moment. Ainsi, il devra usé plus souvent du terme 'païen', Il s'y habituera de toute façon. Il sait maintenant quelle est sa cible, une créature vivant dans les montagnes, maligne pour déjouer les pièges et faire disparaître ses proies, un prédateur sans aucun doute mais la question est la forme que la bête possède. Il tenta de s'imaginer la bête mais son combat contre le chaos lui donnait des formes trop extravagantes et monstrueuses pour que ça soit le cas, mais il s'en moqua car qu'importe la forme qu'elle a, il n'aura pas peur.

Il suivait Demi-Coeur, agrandissant le sillon que la fine renarde laissait derrière elle, elle voulait apaiser la bête avant d'essayer de la tuer, bien que pour lui l'inverse aurait été préférable, il devait pourtant se plier au souhait de sa Chapeline. Au moins, il apprendrait quelque chose si elle y arrivait et cela ferait une monture pour elle voir même pour les deux si la bête se révèle être suffisamment large et forte. Il vit alors l'étrange créature qui accompagne Demi-Coeur, un animal à 4 pattes aux couleurs assez étrange, il l'apparente à une source de magie vivante, sans doute propre à ce monde. Il parla à Demi-Coeur, est ce qu'il y avait un rapport avec la bête ? Peut être et la nuit semble favorable au créatures à pelage sombre mais Mortis n'est pas désarmé contre l'obscurité, son casque lui permet de voir aussi bien qu'en plein jour et ses pouvoirs psychiques lui permet de discerner les formes. Il suivait les pas de la renarde, restant sur ses gardes.

_________________
I AM THE HAMMER.
I AM THE POINT OF HIS SPEAR!
I AM THE MAIL ABOUT HIS FIST.
I AM THE BANE OF HIS FOES, AND THE WOES OF THE TREACHEROUS.
I AM THE END.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Lun 4 Juil - 12:15

La renarde s'arrêta dans un sillon qui n'était pas de son fait, les habitants de la région y étaient certainement pour quelque chose car il permettait à trois personnes de sa stature de passer de flanc. Elle considéra la neige piétinée et les empreintes de pas dont certains se tâchaient de rouge. La mort avait frappé, elle le sentait, cette vieille amie laissait toujours une trace doucereuse sur son passage. Dolm lui indiqua la direction à prendre du museau et Demi laissa le guerrier passer devant elle tout en lui répondant.

«Cette direction est la bonne. Pour ce qui est de ce qu'à dit Dolm c'est juste. Il possède une affinité particulière avec la magie, un don très puissant dont je ne comprends pas encore la source. Mais je ne me permettrais pas de le détailler à sa place, ce serait argumenter sur un sujet que je maîtrise bien moins que le principal intéressé. Dolm, nous avons de la route si je ne m'abuse, pourquoi ne nous éclairerais-tu pas sur la question?»
Le chat se retourna dans la besace, un plis maussade dessinant sa bouche, Demi savait combien il répugnait à parler de lui même, probablement parce qu'il ne savait pas grand-chose de plus que les autres. Il consentit toutefois à sa demande cette fois ci et répondit d'une voix légèrement amère.
«Je peux ressentir la magie aussi sûrement que si je la voyais. Parfois elle se module d'elle même, car les sources trop puissantes risqueraient de détruire mes sens. Ce serait comme respirer du poivre, douloureux et anesthésiant. Mais ce n'est pas la seule capacité que j'ai par rapport à la magie, je peux la ressentir en toute chose. La vie en a une bonne part, tout le monde, même ceux qui ne parviendront jamais à lancer le moindre sort, possède un peu de cette énergie qui le marque. La matière inerte aussi, quoi que plus elle en possède moins elle montre de tendance à l'inertie absolue. J'ai déjà croisé des pierres gavées de pouvoir au point de rivaliser d'intelligence avec des maîtres dans l'art de la rhétorique, il est alors difficile de déterminer si elles sont vivante ou non. Les sources les plus puissantes restent pour moi les créatures dont l'essence même est liée à la magie. Je sens en vous un pouvoir, il est travaillé et aiguisé, fait pour frapper et trancher. Vous savez vous en servir, il est fort par votre maîtrise mais pas par sa source, il ne compose qu'une petite partie de vos capacités liées à votre essence, la principale étant pour votre personne d'exister. Pour Demi-Coeur c'est différent. Lorsque je la regarde le reste s'assombrit, son pouvoir dépasse largement le votre par sa maîtrise, elle pourrait copier vos techniques et vous écraser avec sans même y penser, mais ce qui m'impressionne réellement… c'est que je ne peux pas jauger la puissance magique liée à son essence, je ne trouve pas la limite, c'est bien la première fois. Par là, il est encore loin, il sent quelque chose, méfiez-vous ce n'est pas stupide, il est sur le qui vive.»
Demi-Coeur nota l'information pour elle qu'en plus d'être intelligente et réelle, la créature devait posséder une affinité suffisante avec la magie pour sentir leur approche. Une idée lui vint alors comme Dolm évoquait le sujet.
«Il serait bon de partager notre vue Dolm, me laisserais-tu essayer avec toi?»
Le petit être hocha le museau et la renarde lui posa délicatement une main entre les oreilles, liant un moment son mode de vue au sien. Il ne s'agissait pas de télépathie mais plutôt d'une résonance d'une sensibilité propre à deux être intimement lié à un même pouvoir. Dans l'instant la barrière du physique s'effaça pour laisse à Demi-Coeur comme à Dolm la possibilité de visualiser ces points caractéristiques des particules magiques imprégnant toutes choses. Dolm lui indiqua une direction, sa vision plongeant à travers les replis de la montagne, passant les arbres nus et les vestiges d'abris de chasseurs. Ils arrêtèrent leur vision dessus un moment. Un mur s'était effondré, ou plutôt il avait explosé. Les traces sur le pourtour de la déchirure montrait clairement que les rondins de bois écorcé s'étaient fait enfoncés d'une poussée franche et puissante. Le chat tourna sa vue vers un autre lieu et le regard de Demi l'y rejoignit. Là ils fondirent sous la roche, dans les entrailles d'un monde gelé paré d'une lumière scintillante, ici la magie habitait la glace de façon bien plus claire que dans le grotte où se trouvait Mortis. Dans l'un des boyaux, une bête marchait, ses six pattes pesaient lourdement sur le sol, sa gueule en trois mâchoires ondulait en dévoilant des crocs plantés aléatoirement dans la gencive au rythme de ses grondements. Sa longue queue fouettait l'air avec insistance, traçant des sillons dans les murs à chaque fois qu'elle les percutait. La renarde lâcha Dolm et se tourna vers Mortis avec un sourire triste.
«Je crains qu'il ne vous faille bientôt souffrir à nouveau Mortis. Le monstre a mérité son nom, et il nous attend prêt à frapper de toute sa rage dans un lieu exigu. Si vous avez des préparatifs à faire je vous enjoins à les réaliser avant que nous ne soyons en sa compagnie, il faudra encore une bonne heure de marche, peut être deux, pour que ce soit le cas.»
Là dessus elle recommença à avancer tout en lui détaillant la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 40
Date d'inscription : 10/03/2016

Profil
Points de Puissance :
1600/3000  (1600/3000)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Lun 11 Juil - 16:06

Il était passé devant Demi-Coeur, probablement parce que c'était à lui de s'occuper de la dite bête. Il apprit un peu plus sur l'étrange familier de Demi, il avait des créatures aux multiples adorés par les populaces et les infinités de formes du Chaos mais Dolm semble être d'une autre catégorie, un être fait d'une magie pure, ressemblant à créatures du Warp mais celui-ci ne semble pas pouvoir gagner en puissance comme un démon. Le colosse continua à marcher en écoutant la description du monstre qu'il allait affronter.

Il était un prédateur, l'ultime réussit de l'évolution, l'arme parfaite. Une arme dotés de sens quasi-parfait, de caractéristiques physiques exceptionnelles qui ont fait de lui un chasseur implacable. Un ouï et un odorat qui vont au delà de son chant de vision, de puissants muscles, des griffes...dans le jeu de la vie et de la mort, rien ne peut être laissé au hasard. Une grande réussite de l'évolution, la combinaison du sens et de la force, instinct et agilité. Contre bien des créatures et des personnes, il est imbattable mais il n'allait pas affronter un trappeur ou un chasseur isolé et perdu. Son ennemi est un Grey Knight, un guerrier surhumain dont les sens ont été amélioré biologique et mécaniquement et tout cela a été affûté contre les pires ennemies de l'Humanité. Désormais, ce n'était pas un chasseur et une proie, c'est 2 chasseurs qui se livreront un combat sans merci. Arrivé face à la grotte de la bête, il ne marqua pas de pause et entre directement dans les boyaux souterrains. Même si il pouvait voir aisément dans la noirceur de ce labyrinthe, il ne suivait aucunement sa vue mais sa perception psychique, suivant les pas que la bête aurait utilisé pour s'aventurer dans sa demeure. Ses pas résonnèrent dans les boyaux, il pourrait être plus discret mais il lançait un défi à la créature, même si il ne pouvait pas encore la voir, il l'attirait.

Il marcha une dizaine de minutes avant d'arriver dans une salle plus grande, les stalagmites et stalactites millénaires qui fusionnent montrent que cet endroit est là depuis longtemps, celle-ci pertube les sens de Mortis, comme des monolithes xenos d'une race disparue capable de brouiller le warp. Arriver au milieu de la salle, des petits morceaux tombés du plafond ont attiré le regard de Mortis, du plafond chuté la bête, toute griffes dehors pour écraser le chevalier, il pointa sa hallebarde vers le ciel pour faucher la créature mais aurait préférait être muni d'un pack de téléportation. Pourtant, rien qu'à cet pensée il se téléporta 2 mètre sur le côté, il ne chercha pas à comprendre tout de suite, il avait plus urgent à faire. La bête tomba lourdement sur le sol et fit violemment vibrer l'architecture fragile de la salle mais la bête s'en moquer. Il grondait sa rage, ouvrant grand la gueule pour faire sortir son hurlement. Ceci aurait effrayé bien des personnes mais Mortis avait connu pire.

La bête étala ses armes, ouvrant sa gueule couverte de dents, griffant le sol de ses imposants griffes et fouettant l'air vivement avec sa queue. Mortis aussi pouvait jouer à ce jeu, faisant crépiter sa lame d'énergie psychique, celle-ci semblait trouver une résonnance dans la glace mais de manière très faible, tenant son arme dans sa main droite, le bâton collé à son bras tendu, la hallebarde devenait une extension du bras de Mortis, de sa main libre il fit apparaître du feu bleu, son feu psychique, les deux adversaires tournérent en rond, attendant la moindre occasion pour attaquer l'autre.

_________________
I AM THE HAMMER.
I AM THE POINT OF HIS SPEAR!
I AM THE MAIL ABOUT HIS FIST.
I AM THE BANE OF HIS FOES, AND THE WOES OF THE TREACHEROUS.
I AM THE END.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Dim 17 Juil - 18:48

La nuit enveloppait les deux ombres progressant sur la blancheur de la neige. La croûte gelée craquait sous les pas des chasseurs, le plus titanesque des deux ouvrant désormais la marche. Il était aisé de deviner pourquoi. Dans sa main brillait le métal froid d'une immense hallebarde, son corps massif se couvrait d'un acier inaltérable, sa démarche dévoilait aisément sa nature de guerrier, ses mouvements rapides et souples malgré son encombrement et sa masse laissaient deviner qu'il ne serait pas bon de tenter de le prendre par surprise.
Derrière lui Demi-Coeur progressait sans hâte. Dolm gardait la tête hors de la besace dont le cuir frottait doucement sur la hanche de la renarde. Son faciès de suie et de lumière pointait toujours la direction à suivre, une droite amenant jusqu'à la créature que les deux chasseurs se promettaient de vaincre. Il le fallait, une population ne peut s'épanouir sous le joug d'une créature vouant sa vie à sa perte. Demi s'attristait du sort qu'ils réservaient à la puissante bête, mais au fond d'elle même elle se souvenait du massacre commit au nom d'une cause juste, dans son propre monde, des morts empilés par dizaines et des pleurs autour de ces tertres morbides. Elle ne permettrait pas à une créature, aussi naturel que cela soit pour elle, de détruire une communauté ne demandant que paix et prospérité.

La gueule de la montagne baillait désormais devant eux. Le grand guerrier s'engouffra dans les profondeurs glacées sans même un regard en arrière mais la renarde prit son temps. Elle posa une paume sur la glace bleutée. Sous la lumière de la Lune elle prenait une teinte laiteuse lui rappelant les description de fantômes qu'elle lisait parfois dans les écrits de différents mondes. Cet endroit conviendrait parfaitement au destin funeste qui se jouerait bientôt, soit pour les deux compagnons soit pour la créatures qu'ils se préparaient à déranger au sein même de sa tanière.
Rapidement la lumière déclina. Les yeux de Mortis semblaient des lumières vengeresse, leur éclat froid et brûlant à la fois leur donnant un air terrifiant. Ceux de Dolm se suffisaient à eux même sans éclairer les alentours ils se découpaient crûment dans les ténèbres des boyaux de glace. Demi quant à elle avançait sans déployer la lumière de son sceptre, elle se contentait de son don de vue magique. Le monde lui était plus précis encore que pour une vision humaine, de fait elle voyait déjà le monstre à l'entrée de la montagne et ne le quitta pas des yeux jusqu'à sa rencontre avec lui une dizaine de minutes plus tard.
La renarde allait prévenir Mortis de la position de la créature lorsque celle ci se laisse chuter directement sur lui. Par pur réflexe protecteur, et sans remarquer la téléportation du chevalier elle édifia un bouclier autour de la bête afin qu'elle ne puisse rien attaquer. Cela ne servit cependant pas beaucoup, dans un craquement sonore la glace se fissura sous le corps du monstre, lequel se releva en rugissant, sa tête dodelinant furieusement tandis que sa queue fouettait l'air avec hargne.
Le chevalier se redressant sa taille et sa masse défièrent la puissante bête. Celle ci donna un coup d'épaule dans l'air, affirmant sa prise sur le roc à travers la glace épaisse que ses griffes transperçaient sans peine. Un nouveau rugissement, quelque part dans les boyaux gelés des blocs chutent dans un grondement menaçant. Les deux être se tournent alors autour, sans se soucier de la petite renarde, forme ridicule sur le côté. Leur ronde lente est empreinte d'une tension palpable, chacun se préparant à bondir sur l'autre pour l'égorger. Mais c'est Demi-Coeur qui attaqua la première.

L'une de ses mains se relève et un mur de magie s'édifie dans l'instant dans le dos de la bête, un bouclier. L'instant d'après le bâton de la renarde se plaque contre son bras tendu vers l'ennemi, un déferlement de magie déchirant l'air pour frapper la bête en plein thorax, l'expédiant dans les airs où elle percuta le bouclier magique l'empêchant de disparaître dans les ténèbres profondes de la grotte. La main de Demi imprima une poussée vers le haut, envoyant le corps du monstre voler à nouveau dans un tourbillon de rage, de griffes et de crocs. Mortis, saisissant l'instant, affermit sa prise sur la gigantesque hallebarde entre ses mains et porta un coup descendant. La magie de Demi-Coeur changea alors de cible, le bouclier s'enroula autour de la lame, lui conférant la tête d'une masse qui broya les os de la créature en l'envoyant au sol, l'instant d'après le bouclier disparaissait et la lame elle même enfonçait les escarbilles d'ivoire plus profond, tranchait la chair et perforait les poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 40
Date d'inscription : 10/03/2016

Profil
Points de Puissance :
1600/3000  (1600/3000)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Dim 17 Juil - 21:06

Alors qu'il attendait que la bête se lance à corps perdu contre lui, ce faut la Chapeline qui porta le premier coup. Jouant avec la bête telle une poupée, elle annihila les avantages naturelles de la créature en la faisant voler de gauche à droite. profitant de l'instant, Mortis frappa tel l'ange vengeur, la magie de Demi-Coeur lui a offert une masse qui broya les os avant de se retirer et laisser le tranchant tailler la chair de l'animal, touchant ses poumons.

La bête se mis sur le dos et bougea dans tous les sens, il sauta sur le ventre de bête et put se tenir en équilibre dessus grâce à son armure, sa lame paraît les coups de pattes de la créatures, elle vivait ses derniers instants et ses spasmes était extrêmement violent, mais l'une après l'autre, les pattes fut coupés, puis Mortis utilisa sa nouvelle capacité de se téléporter pour se retrouver un peu plus haut en l'air et au niveau du cou, il abattit sa lame sur la gorge de l'animal, séparant net la tête du corps, celle ci roula quelques centimètres, les deux parties firent pendant quelques secondes des spasmes post-mortem avant de s'éteindre définitivement, saisissants la tête tel un trophée, Mortis s'exclama

Interus Dexiam Moteris Demonis

Une fois ses paroles prononcés, il rejoignit la Chapeline, portant la tête dans son imposante main qui pourtant ne faisait qu'un tier du crâne de la bête. Il venait de monter la première marche de sa rédemption, les populations locales n'auront plus à craindre cette bête.

Devons-nous emporter la tête pour montrer à la population que la bête n'est plus ?

C'était une tradition chez les Grey Knight, rapporter la tête du corps matériel du démon afin de pouvoir en tirer des informations, ce n'était pas la plus grande tête que Mortis avait coupé, il avait tué des démons majeurs, des démons dont la taille peut atteindre les 8 mètres haut voir plus.

_________________
I AM THE HAMMER.
I AM THE POINT OF HIS SPEAR!
I AM THE MAIL ABOUT HIS FIST.
I AM THE BANE OF HIS FOES, AND THE WOES OF THE TREACHEROUS.
I AM THE END.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Dim 17 Juil - 22:57

La pointe de son bâton rencontrant à nouveau le sol gelé, Demi-Coeur considéra le sang de la bête se répandant en une immense flaque du fait de sa décapitation sanglante. Il lui semblait avoir mal agit, elle avait beau se répéter qu'un tel monstre, une telle puissance dans un corps à ce point chargé de rage ne pouvait permettre aux villageois de se développer, elle trouvait tout de même son action mauvaise par nature. Avec un regard triste elle releva le museau vers les yeux brillants du grand chevalier. Ses deux mains sur le bâton l'éclat de la pierre fichée en son extrémité luit plus fortement et elle lui dit très délicatement, sans la moindre colère ou rancoeur.

«Je ne pourrais vous en vouloir ni à vous ni à eux. Les gens sont ainsi fait qu'ils ont besoin de sécurité pour vivre paisiblement, car la peur engendre la psychose, lorsqu'elle touche un être elle le plonge dans les tourments, lorsqu'elle touche une société elle détruit jusqu'à l'âme de ses plus belles créations. Une tête, si sauvage que soit sa présentation, représente un gage de sûreté lorsqu'elle provient d'une bête abhorrée. Retenez toutefois que la mort n'est pas affreuse, elle fait partie de la vie, mais elle choisie elle même d'y mettre un terme. Lorsque d'autres lui forcent la main elle n'a plus de raison d'être et ne laisse qu'un vide incommensurable à sa place, gardez vous de glorifier ces actes.»

Elle lui toucha doucement le bras et marcha jusqu'au corps de la bête. Aucune chaleur n'émanait de la carcasse, déjà de son vivant la créature possédait un lien étroit avec le froid. La petite main de la renarde trouva place sur le poitrail défoncé de la gigantesque bête. De loin elle paraissait ridiculement petite à côté de ce monstre qui la dépassait largement une fois sur ses six pattes. Pourtant c'est sa magie qui illumina le corps, s'infiltrant dans la chair glacée pour le coloré d'une lueur cristalline. Peu à peu, la tête se reforma, diaphane. Les yeux vides de la créature fixaient le néant, ses muscles puissants crispés dans la morts étaient détendu dans son apparition fantomatique, ses griffes reposaient paisiblement au bout de ses pattes sans chercher à lacérer ce qui passait à sa portée.
La forme lumineuse du monstre se dissocia lentement de sa partie physique, comme attirée par la renarde qui se relevait, la paume au niveau de son museau luisant avec plus de force que toute autre chose dans la grotte. Son regard triste englobait la bête qui l'aurait massacré quelques instants plus tôt. Avec un mouvement délicat de l'autre main elle dispersa l'essence du monstre qui se délita peu à peu dans l'air jusqu'à n'être plus qu'une brume bleue tout juste visible. Puis il disparut pour toujours et la renarde se retrouva à nouveau sous les phares de lumière crue de Mortis. Elle joua des doigts dans l'air, absorbée par ses pensées, puis empoigna son bâton dont la pierre luit faiblement, et se rapprocha de Mortis.

«Partons maintenant, gardez la tête, il n'en aura plus besoin de toute façon. Que vous plairait-il de faire pour aider les gens de ce monde désormais Mortis, c'est tout de même de votre réputation qu'il s'agit.»
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 40
Date d'inscription : 10/03/2016

Profil
Points de Puissance :
1600/3000  (1600/3000)
Skittles : 0
Titre / Réputation :

MessageSujet: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Mar 19 Juil - 20:03

Mortis observa le silence de Demi-Coeur, il pensait qu'elle réfléchissait à la suite des choses à faire mais, à sa grande surprise, elle se dirigea vers la carcasse de la créature, le corps commencer déjà à geler et pourtant, elle continua de s'en approcher, à toucher le corps.

Puis le spectre de la bête sorti du corps après qu'une légère lueur soit apparut, par réflexe, le chevalier se mit en garde prêt à agir pour sauver sa chapeline du fantôme de la bête, il était capable de le tuer même sous cette forme là et pourtant...la bête était paisible, calme et sans aucune envie de tuer tout ce qui est à portée. Il observa la scène, toujours sur ses gardes, Demi-Coeur dissipant cette forme fantomatique d'un geste doux de la main et cette forme disparu. Pour lui, c'était la forme warpienne du monstre, son âme et pour Mortis, ceci représente un grand danger mais il se souvient qu'il n'est plus chez lui, le Chaos n'est y est pas et donc ce genre d'apparition peut être amicale.

Demi-Coeur s'approcha du colosse en lui demandant quoi faire pour la suite, car après tout c'était sa rédemption. Le voilà en train de réfléchir à son propre chemin pour se repentir, normalement c'est au Chapelain que revient cette tâche. Il cherchait quelque chose à faire, des actions qui pourrait changer l'opinion des personnes, il ne voyait que aider ces dites personnes dans leurs tâches quotidiennes mais il se dit que c'était trop tôt pour tenter ce genre d'action. Il se résigna donc à tuer les bandits et les brigands qui hante la région. Bien qu'il sait que cette soit celle des Gardiens, ils n'ont pas toujours le temps pour s'occuper de ce genre de plèbe indésirable.

Je juge qu'il est trop tôt pour aider directement la population, hélas je ne vois que l'élimination des groupes de brigand qui sévit dans ces terres. Je sais que vous n'aimez guère ce genre d'action mais c'est le seul chemin qui s'offre à moi pour le moment

_________________
I AM THE HAMMER.
I AM THE POINT OF HIS SPEAR!
I AM THE MAIL ABOUT HIS FIST.
I AM THE BANE OF HIS FOES, AND THE WOES OF THE TREACHEROUS.
I AM THE END.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   Mar 19 Juil - 21:11

Demi-Coeur écouta la réponse de Mortis et l'accepta. Pour sa propre rédemption il restait le mieux placé sur les actes à accomplir afin de l'obtenir. Cependant elle réprouvait l'idée de tuer encore pour gagner quelque chose qui devait redorer le blason de son compagnon. Elle hésita, sa prise sur son bâton moins ferme qu'à l'accoutumée. Elle aurait voulut pouvoir lui indiquer une route qui ne soit pas sanglante, mais ce faisant il lui semblait refuser au paladin son libre arbitre.
Elle repensa à ce qu'elle savait de lui, du monde dont il venait, de ce qui faisait son éducation. Si le combat y prenait une par importante il ne lui revenait pas de changer cela. Elle même n'aurait pas apprécié que l'on cherche par trop à la détourner de ses moeurs, aussi n'agirait-elle pas de même envers Mortis.
Avec un sourire léger elle s'appuya sur son sceptre. La pierre sertie dans le bois à l'extrémité luit doucement, sa lumière chaleureuse colora les deux êtres dans leur cocon de glace. L'air semblait moins froid et l'éclat des parois moins cru.

«Vous avez très certainement raison. Je crains de ne pouvoir prédire avec exactitude les réactions du peuple de ce monde tant il diffère de ceux que je côtoyais en mon propre monde. Toutefois je suis capable d'affirmer que vous ne serez pas accueillit avec les honneurs même après avoir terrassé une bête telle que celle ci. Les gens se plaignent de bien des mots sur ces terres, la météo, les brigands, les mauvais esprits, les bêtes agressives, les êtres mauvais. Les libérer tant de ces superstitions que de leurs manifestations devrait vous apporter leur reconnaissance.»

Là dessus elle le laissa se tourner à nouveau vers la sortie et lui emboîta calmement le pas. Ils laissèrent derrière eux la caverne aux murs marqués de coups de griffes, et le cadavre du monstre titanesque, décapité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le premier pas d'un nouveau départ. [PV MORTIS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Celestii :: Grottes Gelées-