ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 "Apparition dans le desert" ( FT. Kirito )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 16
Date d'inscription : 31/07/2016

Profil
Points de Puissance :
685/3000  (685/3000)
Skittles : 3
Titre / Réputation :

MessageSujet: "Apparition dans le desert" ( FT. Kirito )   Dim 7 Aoû - 22:13



Apparition dans le Desert
FT. Kirito


J’étais allongé, mon corps ne répondant pas, je sentais juste le soleil transpercer mon jean noir dans l’unique tentative de me brûler la peau, ce même soleil qui pénétrait mon tee-shirt, même derrière ma veste noire. Je ne savais pas où j’étais tombé, si seulement ? J’essayais de me remémorer les événements passés, un blackout ? Je fermais les yeux et respirait un grand coup pour essayer de me rappeler.. Cette fois-ci, mon corps réagit avant mon esprit, il se crispa, et mes yeux commençaient à laisser tomber des larmes, tandis que je commençais à voir une lumière blanche éveiller mon esprit, dessiner des formes, des images, pour ensuite arriver à cette vision d’horreur, celle de mon père, allongé, le Katana que je portais avec moi dans le ventre. Tandis que mes larmes coulaient, je commençais à me remémorer la suite. Je me rappelle m’être sorti et puis avoir été attiré dans les airs, un sourire idiot se dessinait sur mes lèvres. Attiré dans les airs ? J’étais devenu fou ? Je soupirais alors, cette fois pour décompresser et me concentrer, puis ouvrit les yeux.

Presque instantanément, je regrettais ce geste, le soleil me punit aussitôt, il était en haut de ma tête, me regardait, puis m’envoya son Flash dès mes yeux s'ouvrirent. Je grognais et détournais la tête pour finalement les rouvrir. Rien. Je ne voyais rien. Juste un sol de sable s’étendait à des kilomètres avec pour seul point d’ombre celle que je serais capable de faire, si je daignais me lever. Je commençais seulement à prendre conscience de ce qui se passait, que j’étais dans un désert, perdu au milieu de je-ne-sais-quoi, que j’ai sûrement dû me droguer pour me retrouver ici, car se faire attirer dans les airs et ensuite se retrouver brusquement dans un désert quand t’es un gosse de riche, c’est plutôt ironique non ? Je pris appui sur mon coude pour me redresser et donc s’asseoir, pouvant ainsi mieux observer les alentours.

Personne. Personne. Personne. Personne. Personne. Il n’y avait personne. Comme toujours, dans sa vie il n’y avait personne. Et ça va recommencer. Je vais repartir en crise. Voilà ce qui se passe, quand ma solitude prends le dessus. Voilà ce qui se passe, quand je réfléchis. Je sentais alors monter en moi de la chaleur, me faisant transpirer, tandis que de la brume rentrait dans mon esprit, m’empêchant de penser à quoi que ce soit d’autre que ma crise et la douleur qu’elle me faisait, et ce n’était que le début, au fur et à mesure que la douleur dans ma tête grandissait, mon regard se perdait dans le vide, fixant le sol, mes jambes se recroquevillent contre moi pour être finalement refermés par mes bras enroulés autour de celles-ci. Je me balançais frénétiquement d’avant en arrière, comme pour propager la douleur dans mon corps, pour moins souffrir. Evidemment, cela ne marchait pas.

Dans ces moments là, je ne peux penser qu’à propager la douleur, où du moins essayer. Mais tandis que ma vision est obscurcie par la brume, cette crise me renvoie tous mes pires souvenirs a la gueule, me fais ressentir toute la haine que j’ai pu ressentir envers moi-même, me remontre la mort de mon père, de ma mère, les moments où j’ai détruit des personnes ou quand celles-ci m’ont détruites, l’accident de mon anniversaire, toutes les choses qui peuvent me faire souffrir concentrés en une crise, encore et toujours, jusqu’à ce que quelque chose l’arrête, en attendant, je ne cessais de franchir des stades, ma crise augmentait encore et toujours, jusqu’à ce que je me jette au sol, empoignant le sable et hurlant des choses incompréhensible, essayant une nouvelle fois de propager la douleur, en vain. Je me laissais frénétiquement tomber sur le dos, décidant de laisser tomber. Toute façon, je sais pas où je suis, je sais pas ce que je vais faire. Autant mourir, n’est-ce pas ?

Mon Katana, posé en vrac à côté de moi, me coupa le bras, ce qui me fit sortir de ma crise, une simple douleur telle que celle-ci peut faire ça, des fois, quand je suis vraiment désespéré. Je me lève debout et prends ma tête entre mes mains, à la limite des pleurs au vu de tous ses souvenirs et toute cette douleur qui venait de le prendre. Je voulais crier, appeler à l’aide, mais je me contentais de tousser rauque quand j’essayais de parler. Alors c’était ça qu'avaient les pauvres de ma ville ? La gorge sèche, le soleil tapant sur leur crâne déjà fracassé par les évènements familiaux combinés au BlackOut qu’ils pouvaient avoir. Je me baissais pour attraper mon Katana et commençait à marcher vers une direction au hasard, toute façon, j’étais perdu, je savais juste que j’étais quelque part comme “Horizon” à cause du papier laissé par le type qui m’avait sauvé puis laissé pour mort. Je plissais les yeux, essayant de contrer le soleil qui m'attaque, croyant déceler une silhouette au loin, je pouvais observer un homme plutôt fin, mais je ne voyais pas bien.

♦ - He....

Dis-je en essayant de crier, mais ma gorge était si sèche et me faisait tellement souffrir que je tombais à terre, puis je me relevais en me dirigeant faiblement vers le nouvel arrivant. En temps normal, je serais parti en courant, je me serais caché sous ma capuche, je me serais enfermé dans les toilettes.. Mais là, je suis bloqué dans un désert. Je suis à moitié en train de mourir, et si je ne peux pas faire confiance à cet homme, alors la dernière chose que je pourrais sans doute voir serait la faucheuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Apparition dans le desert" ( FT. Kirito )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» une station de ski dans le désert de Dubaï
» Le grondement dans le désert [Rust]
» Survivre dans le Desert ? Pff, quelle affaire...
» Un cri dans le désert
» Les vautours du désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Krome :: Désert Soptunna-