ANNONCE IMPORTANTE DANS LES MISES A JOUR ET ANNONCES.

Partagez | 
 

 Une famille, une seule guerre? [RP SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2016
Localisation RP : Zone Neutre - Rift

Profil
Points de Puissance :
1680/3000  (1680/3000)
Skittles : 122
Titre / Réputation :

MessageSujet: Une famille, une seule guerre? [RP SOLO]   Jeu 8 Sep - 20:30



   
   RP SOLO
   Une famille, une seule guerre?
Voir Chronologie

L
es semaines, les jours, les heures comptabilisées à Rift s'accumulaient, je ne saurais dire combien de temps je passais dans la ville, mais j'aimais tellement me mêler aux gens et découvrir tout ce qu'ils voulaient me montrer, je visitait chaque recoin qui m'était accessible et je commençais à être connus des gardes qui avaient quand même une certaine gêne à ce qu'un mercenaire se promènent dans leur terres en ayant l'envie d'adoucir les possible liaison entre nous. Il n'empêche aucunement que j'avais été honnête quand à mes activités sur Rift, en leur indiquant que je voulait devenir un personnage connus de la ville et que je tentais de m'approcher des gens. Je voulais me forger une meilleure façade avec eux qu'aux yeux des Vertueux par exemple, je commençais même à franchement avouer mes crimes, le sang que j'avais fais couler et surtout le nombre de victime qui aurait pût vivre si ma lame n'avait pas croiser leur tempérament insistant pour ne pas me laisser compléter ma quête dans le passer.

Conquérant voilà un nom qui commençais réellement à peser sur mes épaules, je voulais les terres, je voulais le contrôle de Horizon, mais pas pour les même motifs que ses barbares qui n'aurait plus de choix une fois la conquête terminer, je voulais un rêve plus concret où chacun est libre de faire ses choix sans s'obliger à servir un représentant surpuissant! Une dictature libre, un droit d'accéder aux vortex pour ceux d'entre-nous qui souhaite rentrer chez-sois ou faire venir des gens auxquels ils tiennent plus que tout au monde! Je devais réussir à concevoir quels était les plans de notre ''chef'' ce barbare qui s'absentait quand bon lui semblait et qui ne semblait pas préoccuper de ses partisans! Cet homme qui m'a laisser retourner en enfer sans me défendre, réfutant que j'avais été un sage partisans, que je n'avais chercher aux côtés de Mann de faire avancer sa stupide quête, ce qui m'avais coûter beaucoup trop de perte!

Être en Zone neutre m'avais ouvert les yeux sur le potentiel des terres, des gens et surtout des villageois. Ils étaient tellement beau et remplis de passion de vie que s'en était presque à se demander pourquoi ils sont autant heureux, ils ne servent ni chef, ni guilde et savent parfaitement vivre en harmonie. Ils sont une poignée de Vertueux, d'Exalté ou de Gardien qui coopère pour un avenir prospère et une liberté de Horizon. Au fond servir un chef de guilde, quelle idée superflue, donner son sang à la cause d'une âme qui peut autant se foutre de votre vie, de jouer avec elle ou même de vous envoyer à l'abattoir comme ce chien de Caïle l'avais fais en me laissant pourrir entre les mains de Ato! Il n'aurait pas même daigner intervenir sous le principe que son honneur était trop important, sa fidélité était trop éblouissante et surtout qu'il ne voulait pas s'entacher les mains avec le sangs d'un partisan qui avait servit sa cause, répandu ses idées et chercher à lui donner gloire et succès.

Pour autant, il en restait pas moins que je ne décrocherais pas d'être un conquérant, aucune maison sauf Aïdolerion voudrait m'accueillir ayant connaissance de cause de mes crimes, de mon arrogance et surtout de ma mauvaise foie! Être conquérant serait donc l'habit, les couleurs ou encore le salut que je porterais fièrement pour le reste de mes jours jusqu'à ce que je m'entraîne et que je devienne assez puissant pour rivaliser cette bâtard de Ato pour la traîner par les cheveux devant son peuple et leur montrer qu'elle ne vaut strictement rien. Si elle croyait que je laisserait tomber mes idées de vengeance, mes concept noir de revenir vers elle pour me venger elle s'était enfoncer un doigt profondément dans l'oeil.

J'avais compris les avertissement de l'inconnue qui m'avait sauver à Celestii, mais je devais simplement accomplir une vengeance et surtout montrer aux gens ce que leur chef, leur puissance, leur divinité est en réalité! Un tissu de mensonge qui ne veut rien faire de mieux que s'assurer de leur propre protection pour en soit noircir les idées ou les concept de liberté que chaque individus de Horizon devrait avoir le droit de toucher! Les croyant écoutait mes récit comme d'un homme qui crache sur les principes de Horizon, puisque tout est fonder du principe même de Infinity, tout est constituer de la religion elle-même donc avoir un homme qui veut prouver que tout est faux reviens en soit à nier leur travail ou leur rôle dans la communauté. Cela-dit mon point était mal interpréter, je tentais donc de reprendre à l'essence même du principe pour bien expliquer le renouvellement de Horizon.

Tout part du principe que Infinity soit une divinité, qu'elle soit intouchable et surtout qu'elle soit réellement existante et aussi importante qu'on l'a prétend. Il ne suffit que de faire saigner une divinité pour qu'aux yeux de tous il ne soit rien de plus qu'un simple tas de sang et d'os. Après tout chaque être dans ce monde n'est qu'une poche de sang, remonter d'os et il ne suffit que de faire saigner un homme, une divinité ou même un animal pour lui rappeler sa place en ce bas-monde. Évidemment les anciens n'appréciaient pas que cracher sur leur divinité soit prononcer, mais ils se devaient de respecter la volonté d'un homme qui se dit désoler de ses crimes et qui tente simplement de faire les choses pour le bien. Quand au crime sur Ato ils ont essayer de me raisonner, m'expliquer que ça n'aurait que des impact néfaste sur Horizon et que si j'échouais dieu sait ce qu'il saurait me faire ou me torturer.

Malheureusement, les mots pouvaient être dit sous n'importe quel ordre, je comptait me venger de ses manières et surtout prouver beaucoup de chose en commençant par elle. Nous ne serions jamais d'accord sur les principes ou les bases de ce monde, mais il n'empêche que les hommes de religion me laissais traîner avec eux, m'expliquant les bases, les racines du monde de Horizon et de Infinity. Son histoire restait encore vague, ses objectifs encore plus, mais il ne s'avère que j'en gardais toujours le même opinion. Les voix du peuple commençait à parler d'elle-même et certains entendait ce que je racontait et me voyait comme le fou. D'autres en revanche, me prenait pour un idéaliste qui pourrait mener à bien l'équilibre de Horizon et arrêter que gardien et conquérant soit en guerre.

Je commençais donc à avoir des gens qui m'accueillait à bras ouvert dans certains établissement et d'autres qui restait neutre dans l'histoire. Mes plans restait vague et personne ne savait réellement ce que je comptait faire sur Horizon, puisque je gardait quand-même un minimum d'information confidentielle pour que même les espions qui traverse Rift ne puisse avoir les dernières informations. C'était tellement confus, que les gens ignorait tout de mes méthodes ou encore de ce que je voulais réellement faire. Tout ce qui circulait à mon sujet c'était que j'étais en trains de devenir un habituer de Rift, un visage connu et majoritairement apprécier malgré mon tempérant encore un peu étrange.

Ce n'est en rien ma faute, les mortels sont des êtres si étrange, une adaptation était donc nécessaire pour me fondre dans la masse et devenir l'un d'entre-eux. En échange je leur apprenais ce que Mann m'avait enseigner, j'apprenais des cours de maniement à l'épée, après tout cette ville n'a personne pour se défendre ou apprendre comment faire en cas d'attaque. Les gens étaient la bienvenue et ils avaient le droit de venir me questionner sur quelque soit le sujet. Malgré tout, ma façade restait peut-être une pièce de mon plan ou simplement que je changeais réellement seul quelques uns le savent vraiment, malgré que je sois un excellent comédien.

J'apprenais également aux moins instruit d'entre-eux à lire, écrire et je tentais réellement de m'intégrer dans leur culture pour devenir un visage familier. Malheureusement ce qui devait arriver, arriva et je ne pût faire que de mon mieux. Un soir alors que j'étais confortablement installer devant le feu de ma cheminée qui brûlais doucement pour me porter compagnie, une voix que je connais bien, Kaël pour être précis, il cogna à ma porte. Il avait une voix nerveuse et très stresser, je lui ai donc ouvert ma porte en me questionnant réellement sur ce qui pouvait bien l'emmener ici. Il m'observa dans les yeux en me tirant par le bras.

-Quelqu'un à mit le feu à l'orphelinat!!! Vite tu dois faire quelque chose, sinon personne n'a les ressources nécessaire pour affronter le feu!
-Reste ici...


J'ai attraper ma veste et rapidement je me suis redresser, éteignant le feu qui était dans ma cheminée d'un mouvement vif et m'apprêtait à sortir lorsqu'il me bloqua la porte.

-Je viens avec toi.
-Kaël ce n'est pas un jeu, tu reste ici!


Dans une force supérieur à la sienne, je l'ai agripper par les hanches pour le pousser vers la chaise près du foyer et sans perdre une seconde, je me dirigea rapidement vers la sortie. Le spectacle de fumée était impressionnant et le garçon ne m'avait pas mentit, la braise était tellement colorier que les flammes s'en nourrissait de manière violente. Je n'avais pas le choix, aucun de ses hommes ou femme malgré leur ressource ne pourrait réellement éteindre le feu et il y avait des enfants encore à l'intérieur selon ce que j'en comprenais. M'approchant de l'établissement, la personne en charge me confirma donc qu'il y avait la vie de jeune orphelins, trois garçon pour être exacte et qu'il n'était toujours pas ressortit. Retirant ma veste et laissant aussi mon épée je me dirigea vers le feu, me rappelant qu'il s'agissait de ma première intervention devant la ville.

Je ne devais donc absolument pas faire aucune connerie qui serait en moyen de donner raison à leur doute. Je changea donc mon derme en entier pour qu'il soit maintenant recouvert de pierre de sorte à ne pas brûler sous les flammes et je me dirigea vers les flammes en ayant aucune crainte. Une fois dans le tunnel de flamme, les poutres de bois et les étages commençais à faiblir sous le fait que la structure s'enflammait largement! Cette boucane m'empêchais réellement de voir devant moi, mais j'essayais de voir si je ne pourrais pas les entendre pour me donner une idée.

Une toux, j'avais entendus la doux d'un garçon, je me dirigeais donc au travers des braises et des flammes pour aller récupérer le garçon, lorsque je remarqua qu'ils étaient là les trois en fais. Soulevant avec facilité les trois enfants, j'ai eu le temps de me rendre rapidement hors de l'orphelinat avant que la structure ne s'écroule partiellement, bloquant complètement tout moyens d'y entrer. Déposant les enfants dans le gazon, je repris ma forme humaine, tombant à cours de souffle vus toute la boucane ingérer et je resta allonger quelques instants, profitant de l'air frais.

Je n'entendais plus rien, mais je remarqua la silhouette de Kaël qui me regardait, debout appuyer contre un arbre avec le sourire aux lèvres, comme un jeune garçon qui à vus son héro en action. Il s'approchait de moi lentement à petit pas et vint s'asseoir dans l'herbe silencieux observant mon regard derrière mes lunettes. Je tourna lentement la tête vers lui et lui présenta un sourire d'une certaine manière, mais il vint me donner un câlin malgré ma chaleur corporelle qui bouillait déjà assez. Je l'observais et je tentais de comprendre comment un enfant pouvait ne pas avoir peur de la faucheuse, pas peur de moi alors que les rumeurs disaient que j'avais tuer autant de sang, autant d'innocent. Il s'étira doucement et approcha ses lèvres près de mon oreille pour murmurer doucement

-Merci Stan... Tu es mon héro

Ce frisson qui me parcourut la colonne, le fait d'avoir entendus ses mots me donnait réellement une impression d'importance et surtout vus le fait que Kaël était un enfant qui avait toute une vie devant lui et qu'il me considérait assez important pour en être, c'était quelque chose que je n'avais jamais ressentit. Finalement l'incendie finit par s'estomper avec l'effort d'arroser le brasier et il n'en laissa qu'un tas de débris qui au final laissa les plus anciens de la communauté sans mots. Je me redressa doucement, repoussant gentiment le petit Kaël et m'avança lentement vers celle qui prenait charge de l'orphelinat lui présentant tout d'abord mes plus sincères excuses en vue de ce qui était arriver à son établissement.

Elle restait sans mots et pour elle ce n'était que la santé des enfants qui importait. Je lui offrit donc qu'une fois le brasier complètement éteint, avec les ressources de Rift, quelques hommes et surtout un peu de temps, je serais certainement capable de reconstruire l'établissement. Après tout ses enfants avaient besoin d'un toit et comme j'avais un attachement pour les orphelins, je voudrais bien contribuer à rendre un toit où ils pourraient dormir. Normalement ça n'est pas dans mon champs d'activité, mais en vus de la situation, je serais enclin de m'organiser pour fournir ce genre d'aide à la communauté. Les gens acceptèrent l'aide proposer et ensemble nous allions travailler en équipe. Chose qui me permettait encore de me rapprocher de la communauté. C'est donc ainsi qu'en quelques jours, Kaël, moi et quelques artisans de la villes se sont récoltés pour faire de ce nouvel orphelinat un endroit tout autant accessible pour ses orphelins qui attendaient avec impatience.

L'habitat était enfin prêt et je pris le mérite qui me revenais, malgré que je détestait être complimenter surtout pour aider des enfants sans toits ce n'était pas à moi que ça devait revenir. Un bijoutier de Rift m'invita donc dans sa boutique pour m'offrir un présent en échange du travail accomplit. J'observais donc les présent en me questionnant sur ce que je pourrais prendre et à l'offrir. Une idée vint éclairer ma vieille lanterne, je lui fit une demande spéciale, quelque chose qui soit assurer d'être unique en son genre, une bague. Pas n'importe quel genre de bague cela dit, une bague de mariage. Une jeune Prusse aurait bientôt la faucheuse à ses trousse pour se faire demander sa mains et j'espérais beaucoup qu'elle accepte. Après tout c'est bien elle qui m'a dit de ne pas vivre seul dans ma solitude.  
WILDBIRD
 

_________________
Horizon je t'aime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une famille, une seule guerre? [RP SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m ) AU CHOIX- Famille/ la seule famille qui compte c'est toi(libre)
» La famille c'est sacré... enfin il parait [Solo/Ouvert]
» La Famille Royale [1/5]
» Histoire de Famille [Solo]
» Famille HIGONET ou HYGONNET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizon RP :: Horizon :: Zone neutre-